Actu sociale, BTHE, Champ de mars, Conditions de travail, Economie Santé Privé Lucratif, EHPAD du groupe, mobilisation

EHPAD, Hostos : 600 personnes pour défier la présidence et la ministre de la Santé

Nous étions donc 600 (d’après la police) à rejoindre le ministère de la mortalité et des dégradations organisées du soin (et 2 millions à être solidaires de la cause d’après les réseaux sociaux)

Un peu plus tôt, nous étions plus de 400 manifestants à refuser le parcours invisible et plan-plan de quelques dizaines de mètres prévu pour nous par les autorités.

Nous nous sommes donc élancés motivés à nous prendre en mains vers les Champs Elysées, pour un « Die-In » au milieu de l’avenue et des voitures, juste en face du Fouquets et de la boutique Vuiton, avant de reprendre la marche avenue Georges V et dans les beaux quartiers où nous avons abondement interpellé, le riche électorat du président Macron. Moralité, sur notre tract Korian, comme sur le tract des Hôpitaux en luttes, la population fortunée étaient pour la plupart d’accord avec nous et les revendications pour dire stop aux dégradations et aux coupes budgétaires, stop aux sous-effectifs, mais OUI à l’Humain.

Côté EHPAD, comme côté Hôpitaux, la population rencontrée étaient très attentive et très concernée :

Non Madame la Ministre, non M le président, la Santé ne peut pas être une marchandise, patients / résidents ne peuvent pas être marchandisés. Arrêtez donc de comptez vos lits (occupés ou vides) quand on vous parle de personnes maltraité-es (soignants ou soignés).

Côté Korian, il y a autrement mieux et autrement plus digne, face à la grogne que de coller sur un jour de gréve un entretien préalable à une salarié-e exemplaire et déjà inutilement sanctionnée. Une pensée pour Vania, salariée de Korian Champ de Mars victime de pression.

IMG-20180515-WA0000.jpg

Partout ailleurs où notre tract a été distribué aux abords d’établissements, les riverains se sont dit également concernés et, pour celles et ceux qui connaissaient les établissements, particulièrement soutenant.

arton1655

Une nouvelle date de mobilisation est dors et déjà programmée le 22 mai prochain, avec d’autres secteurs en lutte convergents, plus de soignants et d’établissements mobilisés. Sud Korian sera de la partie ce qui laisse une pleine semaine à chacun, chacun-e pour préparer vos plus belles fleurs visuelles ou sonores.

En hommage aux soignant-es et aux résident-es Korian, une petite vidéo moche mais pour une noble cause :

 

 

 

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail, Economie Santé Privé Lucratif, EHPAD du groupe

Politique Groupe : A quoi bon acquérir de nouveaux sites quand on dégrade déjà tant les moyens des autres?

Sous effectifs chroniques, organisations dégradées, soigner avec des chiffres, moins bien et à moindre coût, s’épuiser, ruiner sa santé et le sens de son métier… pourquoi ?

Pour augmenter les bonus des directions, et les profits des patrons, pour qu’ils réinvestissent, pour ouvrir d’autres sites ?
Et de là rebelote ? Sous effectifs chroniques, organisations dégradées, soigner avec des chiffres, moins bien et à moindre coût, s’épuiser, ruiner sa santé et le sens de son métier … pourquoi ?

Pour qu’on soit toujours plus en gréve ?

Vous en avez marre de ça?
Alors vous aussi rejoignez la Marée Blanche ce 15 mai 13h00 aux Invalides, ou posez symboliquement une gerbe de protections d’incontitence devant votre établissement, en hommage aux Soignant-es Inconnu-es qui triment, s’exténuent et se tuent à la tâche, pour une prise en charge de plus en plus dégradée et un salaire de misère. En hommage aux résidents ou clients, plumées et  maltraités sur l’autel du fric.

15mai Marche blanche

 

 

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail, droit du travail, EHPAD du groupe, mobilisation

Mobilisations Korian : le 15 mai fait gréve comme il te plait :

Pour les salarié-es Korian, en vue de la journée de gréve, d’actions et de mobilisation nationale du 15 mai, menée par Sud Santé Sociaux Solidaires avec les hospitaliers en luttes de l’AP-Hp et d’ailleurs :
l’intégralité du tract recto verso est téléchargeable ici  >>> tract Korian 15 mai<<< à diffuser le plus largement possible !

photo tract

photo tract2

photo tract3

L’intégralité du tract recto verso est téléchargeable ici  >>> tract Korian 15 mai<<< à diffuser le plus largement possible !

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Gréve Korian : mobilisation et actions du 15 mai

Pour le 15 mai, Sud appelle tous les salarié-es Korian à la mobilisation, la gréve, l’action (voir plus bas), et à poursuivre le tour de France des dysfonctionnements dont les retours quasi unanimes justifient largement nos revendications.

Dans le cadre de cette journée de mobilisation nous invitions les salarié-es et leurs proches à venir déposer des gerbes de protections devant le Siège du Groupe Korian (23 rue Balzac, Paris 8eme) ou devant leur établissement, en dénonciation de la maltraitance institutionnelle organisée et en hommage à la / au « Soignant-e Inconnu-e »qui comme un-e bon-ne soldat-e se tue inlassablement à la tâche pour un salaire de misère, et dans des conditions de travail / de prise en charge indignes.

Indigne du personnel, indigne de nos aînés, et indigne d’un numéro 1 de la dépendance…

N’oubliez pas de nous transmettre vos photos et vidéos.

—-

Ci-suit la copie du préavis de grève transmis à Mesdames Boissard et Plou hier.

Mesdames,
Habité-es par la nécessite des meilleurs intentions, nous avons l’honneur de vous adresser le préavis de gréve suivant, pour Sud Santé Sociaux Solidaires, pour le 15 mai 2018 :
Contre l’indignité des conditions de travail, de prise en charge et de séjour.
Contre la maltraitance, les sous effectif, les non remplacements, le remplissage obstiné, la politique des économies de masse salariale ou autre économies de bouts de chandelles pressurisantes et nuisibles.
Pour des salarié-es bientraité-es,
Pour une entreprise bientraitante,
Pour une prise en charge et en soin digne de ce nom,
Pour nos ainés et pour leur dignité.
Tous les salarié-es de l’UES Korian France (Ehpad, SSR, HAD, Résidences Services et Siéges) sont appellé-es à la mobilisation, à toutes actions utiles et à la gréve le 15 mai 2018.
Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Sud Santé Sociaux Solidaires Korian soutient la Marée blanche nationale des hospitaliers de l’AP-HP

qui déferlera sur Paris Mardi 15 Mai 2018

Tous les salarié-es des EHPAD, SSR, HAD et résidences services Korian sont invité-es à y participer et à marcher ensemble ce jour là.

L’itinéraire pour Paris n’est pas encore connu, et des rassemblements auront lieux aussi en régions.
A suivre, via l’événement Facebook : https://www.facebook.com/events/767678626761570/

Dans les établissements Korian, on sait les galères actuelles et, pour les anciens, les dégradations enregistrées au fil de années. Mais pour bien prendre conscience de jusqu’où les dégradations peuvent mener en se poursuivant sur la même lancée, il faut regarder la situation des hospitaliers de l’AH-AP à qui les conditions de travail, de soin et les effectifs sont sans cesse dégradés pour satisfaire des caprices budgétaires déraisonnables.

La bientraitance est de moins en moins possible et la maltraitance de plus en plus d’actualité.

A l’AP-HP, le nombre de suicide de salariés ne cesse de s’alourdir.
Dans le groupe Korian, on nous a remonté plusieurs tentatives.

Qui voudrait encore prendre sur soi, et attendre que cela s’aggrave ?

En 2019, nous vous proposons au contraire un nouveau système de santé, avec et pour des humains !

Pour cela, il faut mettre à l’arrêt la spirale financière qui nuit gravement à la santé.
Il faut être et agir en nombre pour le vouloir et l’obtenir.

Nous comptons sur vous, sur toutes celles et ceux qui veulent se donner la peine d’aller chercher le changement, plutôt que de subir les logiques de l’argent : rejoignez nous !

15mai Marche blanche

 

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Gréve victorieuse des salarié-es de l’EHPAD de Sommières !

Parce que la lutte paie !

Victoire des salarié-es à l’EHPAD de Sommières et signature du protocole de fin de conflit.

Le syndicat SUD Santé Sociaux Gard-Lozère et la Direction de L’EHPAD de Sommières -Calvisson ont signé définitivement aujourd’hui le protocole de fin de de conflit permettant la levée de la grève en cours depuis le 10 avril au sein de l’établissement.

Les personnels de l’établissement ont obtenus entre autre , en résumé,  les engagements suivants :

– le retour à la réglementation pour la notation des agents et compensation des préjudices acquis avec annulation du protocole de notation en vigueur dans l’établissement, non réglementaire et dérogatoire à la législation. Rattrapage  immédiat de 1 point de notation pour les agents ayant été pénalisés au cours de leur carrière  par des gels ou baisses  de notation abusives avec compensation financières sur le calcul de la prime de service  pour l’année échue (2017)

– résorption de l’emploi précaire et stagiairisation de personnels contractuels

– Sécurisation des soins et du personnel de nuit sur l’EHPAD de Calvisson avec l’affectation immédiate d’un Agent de Service Hospitalier en binôme avec l’Aide – soignante de nuit sur le site de Calvisson (Vignet)

–  Respect de la vie privée et du repos des agents avec arrêt des rappels abusifs au domicile et respect du temps de repos réglementaire.

– mis en place d’un protocole de dialogue social pour la mise en place d’organisations de travail respectueuses du droits des agents et de la qualité des soins

Cette négociation a pu avoir lieu suite à la réunion de travail qui a eu lieu à l’ARS ce Jeudi 19 avril, où le syndicat SUD a pu défendre les revendications du personnel.

L’ARS et le Conseil départemental n’ont pas validé de crédits supplémentaires au niveau de l’établissement malgré l’évolution du niveau de dépendance des personnes accueillies et ont renvoyé à la responsabilité de la Directrice vers la nécessaire  prise de décision par la Directrice dans le cadre du dialogue social au sein de l’établissement.

SUD continue de dénoncer des budgets insuffisants pour les EHPAD et les travers des tarifications actuelles.

Pour le syndicat SUD, la lutte paie et nous espérons que cette lutte invitera les salariés des autres EHPAD à faire valoir également leurs droits, également au bénéfice des résidents. Nous les invitons à rejoindre massivement SUD , un syndicalisme qui est leur porte- parole et qui ne leur demande pas de taire leurs revendications.
Cette lutte converge avec les autres luttes pour défendre le service public, les droits sociaux des salariés et des usagers menacés actuellement par la politique du gouvernement Macron aux bénéfices des seuls riches privilégiés. De cette société là, nous n’en voulons pas !

greve-ehpad-sommieres.jpg
Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Les sections Sud Santé Solidaires Korian soutiennent les mobilisations nationales qui ne font que commencer et y apporteront leurs meilleurs soutiens

Notre offre cœur ne vaut que pour les bonnes et les justes causes !

19 avril, 1er mai, 5 mai, 15 mai et après :
Reprenons notre avenir et nos droits !

 

Infos luttes / gréves – manif – mobilisations – rassemblement : trouvez ICI les vôtres !

arton1641

Retraités, EHPAD, Hôpitaux, Santé, Social, services publics, étudiants, éducation, … et bien sûr cheminots : Nous sommes toutes et tous dans le même bateau d’un système qui prend l’eau à mesure que l’argent règne en maitre pour prendre le large et pour couler dans son sillage l’avenir, et la vie à tout âge.

En plus des souffrances et du délabrement général, quel est le point commun central de toutes ces luttes ?

C’est que les réformes et les restructurations sont toutes motivées par des intérêts économiques qui ne servent ni la qualité des services, ni les humains qui les produisent ou qui en bénéficient. Bien au contraire ! Réformes et restructurations dégradent les conditions de travail autant que les services. Ensembles, elles précarisent et peu à peu détruisent.

La dégradation des conditions de travail des personnels soignants, va de pair avec la dégradation de la prise en soin des malades ou des personnes âgées, tous souffrent des mêmes maux, alors que les profits progressent inlassablement sur leur dos.

La réforme SNCF nuit gravement aux cheminots mais autant au service public et aux usagers qui au final paieront plus cher à mesure que la SNCF ferment ces petites gares moins rentables ou les remplacent par des cars. Tout cela alors que c’est l’argent public (nos impôts) qui a financé la construction du réseau.

Social et éducation sont sur le même tableau, moins de qualité, plus de précarité, plus de souffrance des professionnels alors qu’en parallèles les coups de la vie augmentent.

Bien se soigner, bien étudier, bien se former, bien voyager serait un luxe réserver aux élites. Nous disons non ! Et c’est pourquoi nous convergerons comme autant de grains de sables pour stopper l’absurdité destructrice de cette machinerie.

Si vous aussi vous soucier de votre avenir, de celui de vos enfants et de vos ainés, alors rejoignez nous et vous aussi convergez !

1 +1 +1 + ……………. = des millions !
Et ensemble nous sommes bien plus efficace et bien plus forts que les quelques dirigeants qui vous envoient dans le mur et nous pesons bien plus lourds que tout leur argent.
Les solutions ne manquent pas mais seul votre engagement manquera si vous ne soutenez pas, si vous ne convergez pas.

poissons_retaille

Pour donner votre avis, pour nous trouver : cliquez nous dessus https://wordpress.com/page/korian.sudsantesociaux.org/164153

interviews

contact mobile sud

 

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail, EHPAD du groupe

Sud Solidaires appelle les salarié-es Korian à la gréve et à l’action : Le mépris ça suffit, la Dignité n’a pas de prix !

cropped-sud-sante-sociaux-sections-korian.png

Solidaires

Salarié-es Korian :

Pour la Dignité, pour la Santé, pour l’Humain et pour ses Droits
soyons toutes et tous uni-es et déterminé-es le 15 mars 2018

Au nom de la dignité des personnes âgées, au nom de la dignité des personnels qui s’en occupent, au nom de la dignité de métiers dont le sens premier est de plus en plus bafoué au profit de profits insatiables, et contre la maltraitance institutionnelle que la loi du profit engendre sans limite, il n’est plus permis de laisser faire ni d’être de bons soldats dociles.


Pour que cela cesse, il faut agir !

C’est pourquoi Sud Santé Sociaux Solidaires appelle toutes et tous les salarié-es Korian AS, ASH, IDE, AVS, AMP, ASG, Psychologues, Ergothérapeutes, Animateurs, Psychomotriciens, Personnels administratif et d’accueil, Responsables techniques, Cuisiniers, Plongeurs, Serveurs, Chefs de service, Directrices et Directeurs, … , des EHPAD, des HAD, et des Résidences Services, ainsi que tous les salariés des sièges Korian ( Balzac, Paie, Devecey, DSI, et tous les SBF sans bureau fixe) à se mobiliser sans réserve, et à se faire entendre !


Depuis, le 16 février 2018, par communiqués et conférence de presse, SUD Solidaires, CGT, FO, UNSA, CFDT, CFTC, CFE-CGC, et d’autres appellent sans réserve une nouvelle journée de mobilisation le 15 mars 2018, encore plus forte que la première. Un salarié Korian était porte parole de cet appel pour Sud Santé Sociaux Solidaires.

Mobilisez-vous sans plus attendre, rejoignez-nous ! Et ensemble, nous ferons changer tout ça !

Sud Santé Sociaux Solidaires : 74 rue Philippe de Girard 75018 Paris
Collectif Sud Solidaires Korian :
https://korian.sudsantesociaux.org
Contacts : SudSolidairesKorian@gmail.com / Facebook SUD Santé Sociaux Korian

Salarié-es Korian :

Le 15 mars 2018, un nouvel appel unitaire est lancé en vue d’une énorme journée de mobilisation nationale pour tout le secteur EHPAD ainsi que l’Aide à Domicile, les Hôpitaux gériatriques et tous les autres établissements de personnes âgées.

10 fédérations syndicales du secteur Santé Social appellent, avec l’Association des directeurs d’EHPAD (AD-PA) à la gréve et à l’action, soutenues par 10 syndicats de retraités et des associations d’usagers.

Pour votre avenir et pour celui des résidents, cette journée a besoin du plus grand nombre ! Mobilisé-es, déterminé-es, préparez dés à présent des banderoles, affiches, chansons, slogans, etc. Informez vos collègues, et le 15 mars, décorez votre établissement, faites vous remarquer, faites vous entendre, et prévenez-nous !


Vous vous demandez comment faire gréve?

Les préavis de gréve sont officiels et déposés publiquement. Pour faire gréve il vous suffit donc de ne pas prendre votre poste ce jour-là. Il n’y a pas de formalité de prévenance, sauf si vous faites gréve en cours de journée, (il vous faudra dans ce cas informer votre chef lorsque vous cesser le travail, cette info peut se faire en groupe si vous êtes plusieurs à vous arrêter en même temps). Faites des photos.

Jusqu’au 15 mars (et tous les jours suivant) pour les personnes en postes qui ne veulent plus cautionner la maltraitance institutionnelle, PRENEZ LE TEMPS qui vous manque !
Prenez le temps de prendre soin, le temps de la bienveillance et des bonnes pratiques, le temps de ne plus courir, de prendre vos pauses et de ne plus bâcler au nom d’une organisation de travail inadaptée qui prend comme base un sous-effectif chronique. Privilégiez le résident et la qualité du soin plutôt qu’une organisation fautive. Vos résidents seront mieux traités quant aux retards de service ils ne seront pas de votre fait mais de celui de la direction qui tolère les pénuries de personnel et les énormes défaillances institutionnelles chroniques qui en découlent.

Ensemble, faisons changer tout ça !

Fédération Sud Santé Sociaux : 74 rue Philippe de Girard 75018 Paris
Collectif Sud Solidaires Korian : https://korian.sudsantesociaux.org
Contacts: SudSolidairesKorian@gmail.com Facebook SUD Santé Sociaux Korian

contact mobile sud

———————

Tract de Sud Santé Sociaux Solidaires Korian pour le 15 mars

Dossier Sud Santé Sociaux sur la mobilisation du secteur EHPAD / Aide à domicile contre la maltraitance institutionnelle

Tract EHPAD_Sud Santé Sociaux 15 mars

Communiqué intersyndical des 10 Organisations syndicales pour le 15 mars

Tract de cgt Korian pour la mobilisation du 15-mars dans les ehpad korian

 

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail, EHPAD du groupe, mobilisation

Dignité en EHPAD : 15 Mars ça repart ! Mobilisation massive et nationale, 10 syndicats appellent à l’Action !

Le 15 Mars, dans tous les EHPAD, et HAD, du Groupe Korian et d’ailleurs, les salarié-es, les retraité-es, les usagers, sont appelés à se mobiliser massivement et dans l’unité : Pour la Dignité qui manque si cruellement.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Après le succès de la mobilisation aussi massive qu’inédite du 30 janvier dernier, Sud Santé Sociaux Solidaires, faisait partie des 10 Organisations Syndicales de la Santé et du Social, qui tenait une conférence de presse hier pour annoncer et motiver la nouvelle journée de mobilisation massive du secteur EHPAD, Aide à Domicile, Hôpitaux gériatriques, ULSD, … le 15 MARS 2018 (ainsi que les nuits avant/aprés pour le personnel de nuit).

Voir le Communiqué intersyndical signé le 16.02.18 par 11 organisations

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail, EHPAD du groupe, témoignage

Les salariés d’EHPAD indignés étaient plus de 10 000 mardi 31 janvier à se mobiliser !

Plus de 10 000 personnels d’EHPAD, du groupe Korian ou bien d’ailleurs. Ils étaient même probablement 2 à 3 fois plus nombreux, tant le nombre d’Ehpad est grand et qu’il est difficile d’avoir les chiffres au delà des actions sur les grandes villes.

Ce qui est sûr c’est que la mobilisation a été la plus importante au niveau nationale de toute l’histoire des EHPAD et aucune région, ni aucun département n’a été épargné.

Cette mobilisation, première dans l’histoire, mais juste un début pour pour l’avenir des ainés et de leur accompagnants, est à l’image d’une situation catastrophique qui va de mal en pis, et des conditions de travail indignes et lamentables qui se perpétuent dans la plus grande indifférence ou irresponsabilité public, sans parler de celle de grands groupe qui tant que l’état laissera continuerons de sacrifier nos ainés et leurs salariés sur l’autel du profit et du soin de leurs actionnaires.

Alors que les bénéfices des grands groupes battent chaque années des records, les recommandation nationale de 1 personnel pour 1 résident, émise par l’Etat (depuis 2003 !) reste depuis 15ans enfouie au fond des placards. 15ans de mépris, d’accidents, d’arrêts maladie, d’inaptitude et autres burn-out, parce que créer des postes et traiter mieux ça ferait moins gros dans la poche des actionnaires. Bien entendu, en finançant ses bénéfices avec de l’argent public, l’état est complice, sinon coupable.

Dans le groupe Korian, là où les salariés n’ont que trop l’habitude du service minimum, la mobilisation par la gréve a eu lieu mais d’autres formes de mobilisation ont aussi pris le dessus.

Le principe de la « gréve du zéle » initié à Korian Champ de Mars la semaine dernière, et qui consiste à appliquer consciencieusement toutes les bonnes pratiques et tous les protocoles sans rien bâcler, sans faire d’heures sup gratis ni rogner sur ses pauses., a été repris ici et là.

Sur toute la France, des retraités Solidaires ont décidé de communiquer sans censures, les raisons pour lesquelles ils et elles n’iront pas dans les établissements du Groupe Korian et pourquoi ils et elles n’y placeront pas leurs proches.

Nos Kits de visuels et de slogans ont une fois de plus bien servi, lesquelles étaient visibles dans bon nombre de manifestations aux 4 coins du pays et jusqu’aux banderoles d’autres syndicats actifs.

De nombreux rassemblements étaient organisés devant les siéges d’ARS, une semaine plus tôt un collectif de travailleurs sociaux et de militants Sud Solidaires avait envahit l’assemblée générale des Directeurs d’EHPAD.  Et bien d’autres actions de comm, qui ne sont pas prêtes de retomber…

Sans oublier les gréves à l’appel unitaire de toutes les organisations syndicales, même si dans le groupe Korian seuls la CGT, SUD et FO y ont répondu sans les autres.

Bravo à la CGT Korian, à SUD Korian, et à toutes et tous les salarié-es mobilisé-es :
Une spéciale dédicace chaleureuse et particulière envers toutes celles et ceux qui se sont mobilisé-es alors même que leur syndicat n’appelaient pas à le faire.

Parmis les dizaines d’EHPAD Korian mobilisés se sont illustrés notamment les salarié-es de :

Korian Gambetta, Korian l’île des Migneaux, Korian Villa Pégase, Korian l’âge bleu, Korian Villa Evora, Korian Magenta, Korian Porte Océanne, Korian Hameau de la Source, Korian Porte de Sologne, Korian Pastoria, Korian le Baron, Korian les Joncquiéres, et bien d’autres

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voir aussi l’interview d’Albert Papadacci pour France Info :

https://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/video-albert-papadacci-dans-certaines-maisons-de-retraite-une-infirmiere-doit-gerer-seule-jusqu-a-14-residents_2585288.html

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Dignité en EHPAD : à force de ne pas être entendu, la grogne déborde

Voici un exemple qui nous vient d’un EHPAD Korian, des affiches en grosses lettre pour faire passer le message !!!
Tous ces slogans sont >>> disponibles ici <<<

MobSloganEhpad.jpg

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail, EHPAD du groupe, mobilisation, témoignage

30 janvier / Journée nationale d’action pour les EHPAD : L’unité de tous les syndicats est à l’image de la gravité de la situation !

Dés le 30 janvier, à l’unanimité les syndicats de Salariés appellent à la gréve, à la mobilisation et à l’action ! (voire ici le communiqué de presse )

arton1613

Les Retraités aussi ont rejoint le mouvent et appellent eux aussi à se mobiliser massivement et partout, à l’image unitaire des 9 organisations syndicales de Retraités ! En soutien à la cause et aux salarié-es du Groupe Korian, l’Union Syndicales des Retraités Solidiaires a décidé d’une vaste opération de courriers à la Direction Générale de Korian pour lui notifier pourquoi, ni eux ni leurs proches ne seront client de Korian. Ci-suit quelque uns de leurs arguments :

  • conditions de vie au quotidien difficiles,

  • conditions de soins insuffisantes,

  • prix excessifs par rapport aux prestations effectives,

  • manque de personnels,

  • trop grand turn-over du personnel,

  • il apparaît que le groupe cherche principalement à faire des profits, sur le dos, finalement, des personnes résidentes et de leur famille,

  • il est net que le groupe cherche principalement la satisfaction de ses actionnaires plutôt que celle des personnes résidentes et celle de ses salarié-e-s.

  • que le ratio d’un emploi par résident est très loin d’être atteint,

  • que les pouvoirs publics, finalement, participent plus au financement des profits qu’au développement de la mission de service public d’aide aux personnes en perte d’autonomie,

  • etc.

    Vous aussi pouvez transmettre vos courriers à l’UNIRS 31 rue de la Grange aux Belles, 75010 PARIS ou à SUD Santé Sociaux, sections Korian 70 rue Philippe de Girard 75018 Paris

Dans le Groupe Korian, nous soutenons et soutiendrons toutes les actions de gréve et  d’actions et vous nous vous rappelons que des Kits (actions mobilisation ) en libre service sont >>>> disponibles ici <<< , faites nous aussi remonter vos expériences par ici

En plus de soutenir les diverses actions de mobilisation et d’actions, nous soutiendrons à quelque date que ce soit toutes les « gréves du zéle » menées par salariés non gréviste. Le tract Appels du 30 janvier (à partager et faites nous remonter vos expériences !!!) reprend l’exemple de Korian Champ de Mars où des salariés ont pendant deux jours fait la démonstration de l’impossibilité de bien prendre en charge tous les résidents sans un personnel en nombre plus important.

zele 2.JPG

zele 3.JPG

 

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail, EHPAD du groupe, mobilisation

Mobilisation Nationale des EHPAD le 30 janvier : 8 Syndicats de la Santé et 9 Syndicats de Retraités unis pour la Dignité

Mobilisation Nationale des EHPAD le 30 janvier : à Korian les syndicats SUD, CGT et FO sont unis ainsi que 9 organisations syndicales de retraités contre le Burn-out, la Discrimination Syndicale, les logiques de Casse et d’Inaptitude, les Pressions, la précarité, la perte de sens ou les turn-over qui ne doivent plus servir de ressorts aux matelas de l’or gris.
Au niveau nationale 8 Organisations Syndicale de la Santé et du Social appellent à la mobilisation, ainsi que 9 Organisations Syndicales de Retraités
 
commun commun 8OS
Mais CFDT Korian et UNSA Korian en revanche s’entendant peut être trop bien avec la direction, semblent très satisfaits des orientations prises par le groupe ou de leurs conditions actuelles… Alors que leurs fédérations nationales ont appelé à la mobilisation des EHPAD le 30 janvier prochain mais ni la CFDT Korian, ni l’UNSA Korian ne s’associent à la mobilisation pour cette cause.
fruit des amandiers 30janv18.JPG
Actu sociale, BTHE, Conditions de travail, mobilisation, témoignage

Si tu n’EHPAD content-e, dis le plus fort !

Tout le monde est tarte quand le travail se fait dans de mauvaises conditions de travail, quand le travail sert de moins en moins l’Humain mais de plus en plus le pognon des patrons.
A l’occasion de la Journée Nationale d’Action, nous remettons donc à dispo les Kits de Slogans de l’été et du printemps dernier afin que le plus grand nombre puisse en profiter, les partager et les utiliser. Le 30 janvier, les retraités seront de la partie !

Kit de Slogans 1
Kit de Slogans 2

La plupart de ces slogans n’ont d’ailleurs pas pris une ride et sont toujours d’actualité. A vous d’en juger et libre à toutes et tous de compléter ces listes des slogans et de partager avec nous toutes vos initiatives.

Pour vous remémorez les dernières mobilisations, pour nous adresser vos témoignages, ou vos cartes postales, pour participer où et quand vous voudrez, les vidéos, et les liens se trouvent là : https://korian.sudsantesociaux.org/portfolio/videos-de-mobilisation-pour-les-salarie-es-korian/

moule-et-tarte

 

 

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Les retraités soutiennent les personnels des EHPAD en grève !

Communiqué des Organisations Nationales de Retraités

(l’intégralité est donnée à lire sur le site fédéral de Sud Santé Sociaux : http://www.sudsantesociaux.org/les-retraites-soutiennent-les.html)

Les retraités soutiennent les personnels des EHPAD en grève !
Nous, retraités, sommes inquiets et scandalisés par la situation des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD).
Alors que les dotations de fonctionnement sont en baisse, la suppression des emplois aidés va encore réduire les effectifs et augmenter les difficultés des agents en place et le stress des personnes âgées résidentes : moins de temps pour les repas, moins de temps pour la toilette, moins d’animations, etc.
Alors que la loi mettant en place le « plan de solidarité grand âge » promettait un ratio de 1 agent par résident, la moyenne est de 0,6 pour 1, voire 0,3 dans certains cas.
Alors que tout le monde, y compris à travers la « mission-flash » de Mme IBORRA pour l’Assemblée Nationale reconnait les besoins criants du secteur des EHPAD, le gouvernement met en place la « convergence des tarifs dépendance et soins », ce qui signifie en clair déshabiller Pierre pour habiller Paul, prendre un peu aux établissements soi-disant bien dotés pour donner peu aux établissements en déshérence. Et rien sur la nécessité d’avoir plus d’EHPAD publics !

38613751 - psychiatric patient bandaged with mental disorders

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Le personnel en gréve dénonce de « la maltraitance institutionnelle » dans un EHPAD, près de Toulouse.

Nous sommes entièrement Solidaires des grévistes de l’EHPAD la Chênaie, et exigeons de la direction et des tutelles qu’elles les entendent !!

80 % du personnel de l’EHPAD de Rouffiac-Tolosan, près de Toulouse, soutenus par le CGT,  mène une grève depuis plusieurs jours afin de protester contre leurs conditions de travail « qui ne font que se dégrader ». Le personnel est au bord du burn-out, dans l’indifférence de la direction mais avec le soutien de plusieurs familles.

Dans les EHPAD, les situations se suivent, se multiplient et se ressemblent :

  • D’un côté des salarié-es à bout qui ne supportent pas que leurs employeurs et ou leurs tutelles les forces à être maltraitant, faute d’embaucher du personnel en nombre suffisant.
  • De l’autre, des employeurs et ou les tutelles qui campent sur leurs positions et qui entretiennent cette spirale de maltraitance qui ne semble finalement déranger que le personnel, les résidents et leurs familles.

Heureusement, il existe encore des syndicats et des moyens pour résister, dénoncer et pour faire plier les responsables et tous les profiteurs complices.
Le président Macron, n’a de cesse d’agir contre ces moyens de résistance mais nous les utiliserons jusqu’au bout, et y compris contre lui pour pouvoir continuer à améliorer les conditions de travail et de vie des personnes envers et contre toutes les logiques de de marchandisation et d’actionnariat de la Santé, du Social et de l’Humain.

À Rouffiac-Tolosan (Haute-Garonne), au nord-est de Toulouse, le ras-le-bol est quasi général au sein du personnel de l’Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) La Chênaie. En effet, 80 % du personnel s’est mis en grève afin de dénoncer leurs conditions de travail. Toilettes à la chaîne, personnel au bord du burn-out… Alexandra Fuentes, déléguée du personnel, témoigne :

« On nous en demande de plus en plus et cela se répercute sur la santé les résidents. C’est de la maltraitance institutionnelle. Les cadences sont infernales et on ne respecte plus le rythme de vie des personnes âgées qui sont en souffrance.  « 

« On demande juste des conditions de travail décentes »

En cause, selon eux, un manque d’effectif. Les grévistes demandent ainsi à la direction (*) « une infirmière supplémentaire la nuit et deux aide-soignants de plus le jour, une revalorisation salariale et l’aménagement des lieux communs ». En d’autres termes, « des conditions de travail décentes ». Du côté du personnel en grève, les intentions sont fermes : « On restera sur le piquet de grève tant que les discussions ne seront pas ouvertes ».

Une cagnotte en ligne pour aider le personnel

En attendant, c’est autant de journées sans salaire en moins, « alors que nos revenus ne sont déjà pas très élevés », précise la déléguée du personnel. Un appel à la solidarité a donc été lancé par les grévistes, qui ont ouvert une cagnotte en ligne afin de leur permettre de poursuivre leur action.

(*) Contactée par Actu Toulouse, la direction de l’établissement n’a pas souhaité s’exprimer.

greve_ehpad-3305713

 

Actu sociale, témoignage

Un directeur prêt pour une grève de la faim

Groupement d’établissement, mutualisation de moyens et d’organisation, … GHT dans le public, CPOM dans le privé, quand les ARS, tels des actionnaires cherchent et exigent des économies de bouts de chandelles

Exemple, ce regroupement de 3 hôpitaux des Vosges qui pousse un directeur à envisager une gréve de la faim pour dénoncer le projet.

Les directions seraient bien inspiérer de protester auprés de leus tutelles, administarteurs, DG, AG, avant les projets de regroupent pour soutenir aussi les conditions de travail des équipes et la prise en charge. Mieux qu’une action individuelle pour sauver son poste et sa place, ça aurait plus de chances de marcher.

http://www.vosgesmatin.fr/edition-de-la-plaine/2017/08/13/le-directeur-pret-pour-une-greve-de-la-faim

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

« On me couche à 17 heures ! » : face au manque d’effectifs de la maison de retraite de Paimbœuf, le désarroi grandit

Les témoignages s’enchaînent sur les conditions de travail et de vie dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). Après une enquête du Monde publiée mi-juillet sur un établissement du Jura, le personnel et les résidents de la maison de retraite de Paimbœuf, en Loire-Atlantique, tirent eux aussi la sonnette d’alarme.

Source : FranceInfo http://francetvinfo.fr/societe/on-me-couche-a-17-heures-face-au-manque-d-effectifs-de-la-maison-de-retraite-de-paimboeuf-le-desarroi-grandit_2319117.html

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

L’EHPAD Korian La Ferme du Marais prés à la grève le 26 juillet

Pour l’ensemble des salarié-es de Korian La Ferme du Marais, y compris les équipes de nuit, un préavis de grève à été déposé pour la journée du 26 juillet 2017 par trois déléguées de cet Ehpad ainsi que par l’Union Syndicale Départementale CGT Santé et Action Sociale 77.

Les revendications (ci-dessous) sont soeurs de ce que nous réclamons pour tous les salariés du groupe Korian depuis plus d’un mois, en adéquation avec notre lettre ouverte à la Ministre et aux ARS, ainsi qu’avec la pétition que nous avons lancé dans la foulée, nous saluons et soutenons l’initiative comme une continuité nécessaire à la forte mobilisation que nous menons depuis 5 mois :

Si le préavis de grève est locale, ces revendications rejoignent pourtant ce que des milliers de salarié-es souhaitent aussi, sur des dizaines et des dizaines d’autres sites.
Si c’est votre cas, et que vous aussi voulez vous mobiliser au lieu d’attendre que ça se passe, contactez-nous.

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail, mobilisation, témoignage

Pour les salarié-es du Groupe Korian : 30 jours de mobilisations, chiches pour 365 ?

Pour vos prochaines actions photos ! Si vous faites assez vite vous pouvez nous les soumettre pour le concours photos lancé dans le cadre de la mobilisation pour les salarié-es du groupe Korian :
 
Osons Ensemble, Osons Agir, Osons Lutter, Osons l’Entreprise Meilleure, … bref Osons quoi !? Vous en pensez quoi ?
Donnez votre avis cette mobilisation ici : https://goo.gl/forms/43j2xqLH2pNLvfNA2 et proposez nous toutes vos idées.

Osons 365
Actu sociale, BTHE

« On ne les met pas au lit, on les jette » : enquête sur le quotidien d’une maison de retraite

C’est la gréve la plus longue de l’histoire selon le journal Le Monde. Alors qu’une dizaine d’aides-soignantes de la maison de retraite Les Opalines, à Foucherans dans le Jura, ne travaillent plus depuis 100 jours, dans le silence national absolu.

dc6fec8_4403-1m6wbnl-m7blzq6w29

Mais pourquoi les responsables politiques feraient-ils/elles du bruit sur les conséquences de leurs actions ou sur les conséquences de leur inaction ?

Pour que les problémes sortent de l’ombre et du silence, alors il faut faire soit même et le bruit et la lumière. Cela vaut pour les Opalines mais cela vaut aussi ailleurs, comme par exemple chez nous.

Depuis 5 mois que nous sommes mobilisé-es pour les salarié-es du groupe Korian et pour les conditions de prise en charge, croyez-vous qu’à part nous il y ait eu de la lumière ou du bruit sur les conditions que déplorons ? Bien sûr que non.. et pour la direction la plus silencieuse des approches consiste à ne pas même chercher de sortie de crise. Cela permet de continuer sans rien changer, mais pas sûr du tout que ça permette d’éviter le bruit et la lumière.
Exemple avec les vidéos de mobilisations, ou encore la lettre ouverte au Ministère et aux ARS dont est tirée notre pétition https://goo.gl/forms/3LKox856XEgLHTzi1

Lettre MinisterARS comm presse

Actu sociale, BTHE

Mobilisation pour les salarié-es Korian et pour la prise en charge : l’été sera manifestement chaud !

Ce blog permet l’échange et la collaboration entre les salariés de différents établissements ou sociétés. Si vous avez une question, ou une remarque, utilisez le formulaire dans la colonne de droite ou « commentaire » en fin d’article. Et pour trouver le syndicat SUD prés de chez vous, cliquez là

Rejoignez-nous, suivez-nous, Informez-vous avec nous,

contactez-nous

Parce qu’il y en a assez du déni qu’engendre de plus en plus les profits ! Assez des quêtes irresponsables ou irréfrénables de profits dangereuses pour les soignants autant pour les soignés, assez des modes d’organisations dégradés qui dépouillent le soin et l’accompagnement de son humanité. La faute à qui ?

La Fédération Sud Santé Sociaux à rédigé une lettre ouverte et communiqué de presse claire et sans ambiguïté possible pour rappeler à l’ordre les tutelles de tous les établissements Korian (ARS, et Ministére) sur leur responsabilités.

La finance publique oui, mais avec des obligations incontournables et actées en retour (emplois, effectifs, équipement, etc..) pour toute entreprise qui en profitent.

Nous rendrons publique ce courrier lundi sur ce blog, et ailleurs, une fois transmis aux ARS et au Ministére. Et nous appelons sans plus attendre à des actions et rassemblements partout en France, sur et autour des établissements Korian.

Le réseau et les collectifs Sud Santé Sociaux, sont dors et déjà sur le pont de même le réseaux interpro de notre Union Syndicale Solidaires.

Notre détermination est inversement proportionnelle à celle de la Direction Générale de négocier avec nous les améliorations urgentes et légitimes, pour tous les salarié-es de l’entreprise.

C’est pourquoi, le préavis de gréve déposé du 28 juin 2017 au 23 juillet 2017 sera sans doute prolongé jusqu’à août ou septembre, l’information sera précisée le 23.

Rejoignez vous aussi nos Comités de soutiens prés de chez vous,
jusqu’au 23 juillet, toutes et tous êtes invité-es à des Rassemblements, AG et actions devant les enseignes du groupe Korian, et à participé au grand concours de slogans Photos et Vidéos que nous avons lancé ici !

Donnez vous aussi votre témoignage (ici) et votre avis sur la mobilisation (ici)

Pour rappel, ci-dessous la liste des différents outils de campagne et de mobilisation que nous mettons à disposition de tous les salarié-es et tous nos soutiens pour la suites, des actions, AG, tractages, etc.

Le préavis du 28 juin et jusqu’au 23 juillet 2017

Tract revendicatif SUD post NAO 2017

La dernière Guirlande de Slogans

La 1ére guirlande de slogans imprimable / ou à recopier pour des Photos-Slogans ou autre décoration

Le tract de l’Appel SUD du 5 avril 2017

Pétition pour une gestion plus humaine des profits dans le groupe Korian

Le droit de gréve en 11 questions

 

 

 

 

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Mobilisation nationale Korian : SUD organise la durée et l’amplification tout l’été

Ce blog permet l’échange et la collaboration entre les salariés de différents établissements ou sociétés. Si vous avez une question, ou une remarque, utilisez le formulaire dans la colonne de droite ou « commentaire » en fin d’article. Et pour trouver le syndicat SUD prés de chez vous, cliquez là

Rejoignez-nous, suivez-nous, Informez-vous avec nous,

contactez-nous

C’est dans le cadre de mobilisation nationale comme celle-ci où les échanges, les témoignages, sont très riches et très nombreux que la gravité de la situation faire ressortir tous ses reliefs :

Ici et là, depuis le début de la mobilisation de mesures soudaines ont été prise : les absences non remplacées, sont soudainement remplacée, les écarts de langages s’estompent, une meilleure attention est donnée au problémes quotidien des équipe MAIS rien de tout ça n’est formalisé par écrit, juste des promesse orales tout au mieux. Cela prouve que quand on veut on peut régler les problémes (quelque soit le TO, ou toute autre excuse habituelle) mais comme le carrosse de Cendrillon, faute d’accord, tout ça risque de s’envoler dés les 12 coups de la fin de la mobilisation auront sonné.

Nous resterons donc mobilisé, tant qu’il n’y aura pas de négociation et d’accord valable.

En l’absence de négociations sur des revendications légitimes et chères à tant de salarié-es, la mobilisation s’organise pour durer et s’amplifier tout juillet et tout août.

La situation passée, actuelle et venir, ne nous laisse pas le choix. Les expressions, de soutien, de sympathie, et d’attente manifestées par les salarié-es ces dernières semaines nous obligent à agir à la hauteur des nécessités, des enjeux et des dangers.

Nous appelons toutes et tous à nous contacter et nous rejoindre dans une mobilisation multi-forme que chacun-e peut soutenir et renforcer sur son site.

Cette mobilisation a démarrée le 22 juin et le préavis coure jusqu’au 23 juillet.
Mais  le ras-le-bol pluriel qui a motivé cet appel à la gréve et à l’action remonte à bien plus loin. Il suffit pour cela de lire et relire nos précédents articles pour refaire la chronologie du ras-le-bol, de ses raisons et de ses points de crises.

Si la direction fait le choix d’ignorer nos alertes, c’est son droit, et c’est sans doute à son image.

Que de nombreux syndicats présents dans le groupe ( CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, UNSA), ne manifestent pas plus de solidarité ni de soutien pour tous les salarié-es mobilisé-es, et pour toutes les causes urgentes portées et défendues c’est en revanche très préoccupant sur leurs rôle et leurs missions envers les salarié-es. Mais là aussi, c’est peut-être à leur image..
Rappelons que les syndicats dans les entreprises n’ont pas vocation à faire de l’accompagnement des directions, ils ne sont pas bons qu’à signer là où le veut la direction sur un texte rédigé par ses soins. Les syndicats doivent représenter et défendre les intérêts des salarié-es.

Or, les intérêts des salarié-es, comme ceux des résidents, sont de moins en moins au cœur des décisions et des orientations choisies même si la communication d’entreprise prétend le contraire.
Les droits des salarié-es, leurs libertés, leurs avantages et leurs marges de manœuvres qui étaient déjà mal en point, reculent de plus en plus, il est temps que cela cesse : OSONS dire non.

Tais Toi et Bosse

 

Actu sociale, Conditions de travail

La mobilisation Korian France reconduite le 30 juin, le 1er juillet, …

La mobilisation nationale initiée par SUD pour les 22 000 salarié-es des quelques 380 établissements du réseaux Korian France a été reconduite du 28 au 29 juin. Ce soir nous la reconduisons à nouveau pour le 30 juin, le 1er juillet, …

Une lutte qui promet d’être aussi longue que festive jusqu’au 23 juillet et plus si affinités.

Depuis la communication, en fin de semaine dernière, du préavis listant les revendications, nous recevons sans cesse des messages de soutien, des propositions d’aides ainsi que des demandes de salarié-es voulant rejoindre la mobilisation de diverses manières.

changement tout le temps

Une mobilisation communicative essaime depuis, de sites en sites, Ehpad ou SSR, et malgré la terreur d’un très grand nombre de salarié-es, de plus en plus d’entre elles et eux se disent volontaires et motivé-es pour la surmonté et pour ENFIN agir en faveur des améliorations que nous revendiquons.

Fautes de négociations, et pour ne pas se résigner à signer sur la page blanche des horizons austères, les actions vont se poursuivre, grossir en nombre, en diversité et en intensité.

Les photos nous arrivent toujours plus nombreuses et nous nous excusons de ne pas pouvoir tout traiter tout de suite (promis ce sera fait à temps pour le concours). Nous priorisons en effet pour le moment la construction d’une mobilisation riche, forte et victorieuse.

A partir de la semaine prochaine ou peut-être dés ce week-end, des Assemblées Publiques vont se crée aux portes des établissements pour débattre et communiquer de la prise en charge des personnes âgées et des moyens nécessaire dans le groupe Korian, le thème : Humanité ou Profits.

Pour être informé et ne rien raté de ces événements prés de chez vous, rejoignez nos comités de soutiens en vous inscrivant ici ou bien organiser vos propres Assemblée en nous y invitant.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail, Métiers, témoignage

SUD lance un grand concours photos et vidéos de la mobilisation des salarié-es Korian et crée des Comités de soutiens

La mobilisation nationale a été reconduite sur 26 jours et autant de nuits, du 28 juin 2017 au 23 juillet 2017. Cliquez sur le lien pour retrouver notre kit de mobilisation (tract, revendication, slogans, etc à la fin de l’article).
C’est dans ce cadre que nous lançons, en plus de la mobilisation elle-même, 2 actions de soutien que nous encourageons à partager autour de vous :

1) la création de comités de soutiens aux salarié-es mobilisé-es.
Chacun-e peut s’y inscrire, salarié-e ou non salarié-e, amis, proches, etc. Quiconque est solidaires de la cause défendue peut s’y inscrire pour aider et soutenir au plus prés de chez soi. Un formulaire en ligne est disponible ici pour s’y inscrire ou pour nous suggérer des idées.

2) Un concours ouvert, afin de mobiliser encore mieux en combattant la morosité.

Les règles sont très simples ! Chaque lecteur et chaque lectrice de notre blog fera office de jury, pour élire la meilleure photo-slogan et la meilleur vidéo-slogan.

Pour les photos slogans, chaque participant-e est libre de piocher dans notre kit de slogans prés à imprimer celui qui lui parle le mieux, ou de proposer un slogan personnel de son choix.
Une fois la photo prise avec un slogan apparant et lisible, nous l’envoyer à sudsolidaireskorian (arobase) gmail.com – chacun-e peut participer au concours en envoyant autant de photos qu’il ou elle veut. Les photos peuvent être prises seules ou en groupe, et la créativité personnel est bienvenue.

Pour les vidéos-slogans, les conditions d’envoi sont identiques. Chaque participant-e est invité-e à interpréter et compléter comme bon lui semble les paroles suivantes (sur l’air de Zouk Machine « balayéééé, astiquéééé ou sur celui de la Reine des neiges « Libérééé, Délivrééé) :

Paroles Made in Sud  :

Fatiguééééééé, Epuisééééééé,
On travaille pour des financiers !

Malmenéééééé, Mal traité-es,
On en perd le sens de nos métiers !

A compléter, modifier, arranger, etc. au plus prés de ce que vous vivez au travail.

Les photos et les vidéos recueillis seront ensuite présentez en ligne et soumises aux votes des lecteurs / lectrices pendant 48h. Les résultats seront communiquées ensuite rapidement, et les gagnant-es désignés auront le droit à un cadeau surprise. (vous pouvez d’ailleurs nous soumettre vos idées cadeaux.

Parlez en à vos collègues, et à vous de jouer !

RduTps 16

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail, EHPAD du groupe, Métiers

Korian France : La mobilisation est reconduite sur une période de 26 jours !

Après le succès de la journée de mobilisation Korian France du 22 juin et le dépouillement des réponses à notre sondage (Graphique ci-dessous) SUD Santé Sociaux Korian a reçu de nombreux signaux et messages clairs de la part des salarié-es mais rien de nouveaux de la part de la direction.

Nous vous annonçons donc la reconduction du mouvement pour une durée de 26 jours et 26 nuits à partir du 28 juin prochain.

Ce nouvel appel reconduit la mobilisation avec un préavis mis à jour de façon à couvrir tous les salarié-es de tous les sites Korian France Ehpad, SSR, et Siéges, sur la période du 28 juin au 23 juillet inclus, avec 3 pics d’actions le 28 juin, le 13 juillet et le 23 juillet.

Les revendications restent inchangées mais un nouveau préavis sera très bientôt disponible ici ainsi que d’autres modalités pratiques, via nos canaux de communications habituels (Ce blog, notre newsletter AlloKorian, et notre page Facebook) , les modalités et la nature des actions seront expliquées au fil de l’eau et toutes vos idées supplémentaires sont aussi les bienvenues.

Nous appelons à l’unité de toutes les organisations et du plus grand nombre de salarié-es, syndiqué-es et non syndiqué-es, pour l’intérêt collectif des salarié-es et au nom de la cause défendue.

event

L’amplitude de ce calendrier laisse tout loisir à chaque salarié-e de chaque site ppur participer quand bon lui semble (surtout pour les salarié-es déçu-es de n’avoir pas eu l’info à temps la dernière fois).

Ne pas hésiter à nous faire part de vos idées et avis dés à présent, ils pourront être pris en compte.  Au bas de cet article retrouvez l’intégralité du kit de mobilisation.

Par ailleurs, sur toute la période du préavis et dés à présent, nous seront intraitables face à tout acte ou attitude d’intimidation ou de pression envers les salarié-es de la part de leurs chefs ou des directions. Bon nombre de situations, survenues ces derniers jours après l’annonce de la date de mobilisation n’ont fait que donner plus de détermination encore aux valeurs que nous portons et aux procédés que nous dénonçons.

Graphique des réponse au sondage sur la journée du 22 juin :

85,7 % d’avis favorables (en faveur d’une gréve totale jour/nuit en bleu et pour la reconduction les jours suivants en orange)

sondage gréve.JPG

 

Le kit de mobilisation : documents à télécharger, partager, distribuer, afficher

Le préavis du 28 juin et jusqu’au 23 juillet 2017

Le Préavis du 22 juin 2017 qui liste l’ensemble des revendications

Tract revendicatif SUD post NAO 2017

La guirlande de slogans imprimable / ou à recopier pour des Photos-Slogans ou autre décoration

Le tract de l’Appel SUD du 5 avril 2017

Pétition pour une gestion plus humaine des profits dans le groupe Korian

Le droit de gréve en 11 questions

 

 

 

 

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Mobilisation Korian France : Faut pas pousser mémé dans les « Or Gris » ! Le communiqué de Presse de SUD Santé Sociaux

   Korian : Faut pas pousser mémé dans les « Or Gris » !

Dans le réseau Korian, le personnel est usé, épuisé, ou esquinté. La qualité de la prise en charge et du service est mise à mal par des organisations de travail en mode dégradé qui tendrait à devenir la norme. Le sens des métiers s’étiole à mesure que la santé se délabre. La pression se relâche à l’approche d’un sondage Ipsos sur la satisfaction du personnel et puis dès le bouclage de l’enquête, ça repart.

A Korian, le management ressemble de plus en plus à du marketing, le personnel devrait gober et attendre sans fin quand il entend à longueur de temps que le verre quasiment vide qui lui sert de quotidien serait en fait pas loin d’être plein.

Effectifs, équipement, rations alimentaires, matériel courant… il n’y a pas eu besoin de canicule pour que cela fonde depuis la fusion Korian-Medica.

Pourquoi ?

Parce que les économies d’échelle rognent tout, tant les moyens humains que matériels, la qualité de prise en charge et le temps d’écoute.

Mais les directions prétendent que les moyens sont suffisants et demandent toujours plus aux équipes avec moins. Plus de services, plus de paperasse, plus de repas invités, plus d’événements, plus d’admissions (y compris dans l’urgence), plus de responsabilités, plus d’initiatives, plus de projets, plus de réunions, plus de commercial, plus de précarité, plus de corvéabilité…

Ce déni quotidien est épuisant, plus encore que la charge de travail, surtout que râler est mal vu.. Cela pousse des salariés au burn-out ou à la démission, et ceux qui résistent le plus sont plus que d’autres menacés de sanctions. Ceux qui n’ont pas la force de se battre, acceptent souvent la routine au risque de devenir maltraitants.

SUD n’accepte aucune de ces options, nous avons mené autant de batailles sur le terrain des conditions de travail et de séjour. Nous redoublons encore la mise, à destination des usagers, des tutelles et des pouvoirs publics coupables de complicité passive.

Avec l’intersyndicale, le syndicat SUD de Korian appelle à une grève reconductible à compter du 22 juin 2017.

L’or gris c’est quand de mauvais conditions, de travail et de prise en charge, rapportent plus que les bonnes !

 

A bons entendeurs…

Pour toutes vos photos, nous pourrons pas tout publier tout de suite mais nous les étudierons attentivement, comme les messages qui les accompagnent. Nous écrire à sudsolidaireskorian (AROBASE) gmail.com

BTHE, Champ de mars, Conditions de travail, EHPAD du groupe

Gréve nationale Korian France : Une motion déposée à Korian Champ de Mars

Dans le cadre du mouvement de gréve et d’action nationale initiée dans le groupe Korian, une motion a été déposée ce jour à Korian Champ de Mars et s’ajoute localement à la liste des revendications nationales.

Solidaire à 100% des revendications nationales inscrites au préavis et qu’elle reprend, cette motion rajoute des demandes nécessaires et chères aux salarié-es du site :

– La cesse la dégradation des organisations de travail devenue monnaie courante et qui nuisent à la qualité de la prise en charge. En effet, le mode d’organisation dégradé y devient plus fréquent qu’une organisation avec un effectif au complet, lequel étant par ailleurs déjà insuffisant depuis les suppressions de postes AS / IDER / Contrats Pro …

– La cesse des glissements ou délégations de tâches et de responsabilités aux AS ou IDE par leurs chefs (réorganisation face aux absences, gestion des stocks de matériel, des commandes, etc..) Mais à la place, la présence du CODIR sur le terrain.

– Une meilleure vigilance sur les admissions de cas psychiatrique ne relevant pas des compétences d’un EHPAD.

 

 

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail, Economie Santé Privé Lucratif, EHPAD du groupe

Gréve dans le groupe Korian : Répartitions des profits? Moyens de prise en charge? … Aux salarié-es de décider !!

Suite à notre campagne, aux importantes mobilisations de mars et d’avril, suite à notre pétition, que vous avez été nombreuses et nombreux à signer et que la direction générale a reçu en partie le mois dernier, un 13éme mois et la Subrogation vont pouvoir être gagné !

C’est une première victoire et c’est surtout la preuve que votre avis compte ! Mais à condition de se donner les moyens de se faire entendre ! Mieux on agit ensemble, mieux on y arrive.
sondagesUn 13éme mois et une Subrogation ça ne tombe pas du ciel..
Mais ça vient de toutes celles et tous ceux qui se sont mobilisé-es en nombre depuis plusieurs mois pour ça.
Nos actions pour de meilleurs conditions de travail et pour une gestion plus humaine des profits reflètent un travail de longue haleine.
Nos revendications, et nos coups de gueule ne tombent pas dans l’oreille de sourds, ni sous les yeux de lecteurs aveugles, mais c’est grâce à vous qu’elles sont écoutés et prises en compte.
Nous savons que la direction générale entend et voit nos revendications chaque fois que vous être nombreuses et nombreux à les porter plus haut et plus fort avec nous.

Aujourd’hui encore il y a besoin de vous, pour obtenir un montant de 13éme mois digne, une subrogation véritable, et pour obtenir enfin aussi un signe fort de la direction en faveur des effectifs et des conditions de travail.

La mobilisation du 22 juin aussi a besoin de vous et pareil pour notre campagne de PhotoSlogans

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La reconnaissance la prise en soin du personnel, ça passe notamment par des effectifs suffisant et par un remplacement inconditionnel de toutes les absences.

Inversement, le déni des charges de travail, ou la déresponsabilisation de chefs qui misent de plus en plus sur l’initiative ou la débrouillardise de leurs équipes est indigne et inacceptable mais elle trouve son origine dans l’acceptation et la banalisation d’organisations de travail en mode dégradé.

Ci-joint un préavis de gréve généralisé et reconductible pour tous les 22 000 salarié-es des 380 Korian de France.
Préavis Gréve 22 juin 2017 KORIAN
Ce préavis couvre tous les personnels de tous les sites du pôle Sénior, du pôle Sanitaire ainsi que toutes celles et ceux des sites Siéges.

Ne pas manquez également de participer aux Interview AlloKorian qui n’attendent que vous ! L’avantage de la gréve c’est que ça laisse le temps d’y répondre, mais vous pouvez le faire dés maintenant.

à vous de jouer !

 

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Korian France : Des actions d’ampleur pour l’amélioration des Conditions de Travail, 100% de remplacement, contre les glissements de tâches…

SUD se réjouit et se félicite des échos trouvés par tous nos appels pour l’amélioration des conditions de travail, et pour une gestion plus humaines des profits , échos qui rendent possible aujourd’hui des mobilisations nationales d’ampleur et unitaires en faveur de tous les salariées Korian France !

Quelque soit nos différences ou désaccords, il est du devoir de toutes les organisation de faire primer les intérêts collectifs des salarié-es avant les leurs ! Ce devoir n’a jamais été plus essentiel que par les temps qui courent et toutes les menaces que les Loi Travail 1 et 2 font pesées sur tous les salariés, sur l’emploi et sur la cohésion sociale.

L’ensemble des salarié-es aspire depuis toujours à avoir des syndicats déterminés qui s’occupent des salariés-es avant de chercher leur intérêt personnel. L’ensemble des salarié-es souhaitent l’unité dans l’action de la part de l’ensemble des syndicats pour satisfaire durablement les intérêts collectifs des salarié-es.

C’est pourquoi nous appellons tous les syndicats CFDT, FO, UNSA, CFTC, CGC, …. et tous les salarié-es syndiqué-es ou non syndiqué-es à prendre part à ses mobilisations par tous les moyens possibles !

Les récents appels et tractage de la CGT pour une journée d’actions le 22 juin confirment une adhésion franche et salutaire de la CGT Korian aux valeurs et principes que nous martelons activement dans le groupe Korian depuis longtemps et tout particulièrement par nos nombreuses alertes pour faire cesser les pressions et les dégradations de nos conditions de travail   :

  • En avril toujours SUD a lancé une enquête sur l’évolution des conditions de travail

  • En mai, dans la continuité de notre marathon démarré en novembre dernier en faveur de l’amélioration des conditions de travail, c’est tout logiquement que nous avons interpellé la direction générale et l’ensemble des syndicats représentatifs pour leurs confier une série de revendications en vue des NAO.En parallèle, nous avons assuré à tous les syndicats, quelque soit nos divergences avec eux, que nous soutiendrons de la plus belle manière possible toutes leurs actions en faveurs d’améliorations collectives. Et dans l’autre sens nous emploierons la même énergie contre toute trahison aux intérêts collectifs des salarié-es.

  • Et nous voici au mois de Juin, dans un nouveau contexte de Mobilisation National dans le groupe Korian : C’est à vous toutes et tous de jouer à présent, pour y prendre toute votre part, pour y donner toutes vos voix,  et vos meilleures actions :

    Tous les slogans de ce Diaporama peuvent être téléchargé et imprimés ici pour vos actions et vos photos 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et toutes les affiches de ce Diaporama peuvent être téléchargées et imprimées depuis notre page Facebook

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

BTHE, Conditions de travail, EHPAD du groupe, salaire

Mobilisations pour les salarié-es Korian : Toutes et Tous ensemble !

SUD se joint à l’appel de la CGT Korian pour une journée d’actions nationales et un rassemblement devant le siège du groupe Korian le 22 juin prochain (25 rue Balzac, 75008 Paris à partir de 8h00).
De plus, nous élargissions cet appel pour que toutes nos revendications soient entendues dés à présent et satisfaites durablement au delà des seuls accords NAO.

Rappel de notre campagne pour une gestion plus humaine des profits.

Ci-joint le Kit de campagne à diffuser :

1 Tract sur les revendications que nous avons transmises dans le cadres des NAO 2017

1 Version papier de la pétition pour une gestion plus humaine des profits

1 guirlande de slogans imprimable, destinée à chaque salarié-e qui peut se manifester avec. 

Pour tous les salarié-es Korian de France, l’enjeu est de taille ! Salaire, emploi, conditions de travail, condition de prise en charge, sens du travail, santé, social, etc..

Malgré des bénéfices records, beaucoup de salarié-es ont déplorés dans le même temps des dégradations de leurs conditions de travail, des conditions de prise en charge, et une diminution de leur prime de Participation. Conclusion : Qui peut le plus peut le moins?
Avis aux habitué-es des éléments de langage qui habillent régulièrement la politique d’entreprise.

Envoyez nous vos photos et vos remontées de pétitions par ici

Pour des questions, pour nous contactez c’est par ici

Et pour nous aider à vous aider c’est par ici

IncontFinanceehpadcolérela vie sallongeMaltrProfitsOrGrispainibilitéburnout

Depuis les mouvements de gréve de mars, pour preuve que quand on veut on peut, beaucoup nous ont informé d’un adoucissement soudain sur leurs sites, et beaucoup d’autres ont même constaté autour de l’enquête Kommunity des élans d’empathie jusque là jamais vu, voire même de la tendresse et d’autres fêtes !

Est ce un signe d’assainissement durable des pratiques ou un symptôme qui cache des plaies ?
Voulez vous prendre le risque d’attendre qu’il soit trop tard ou mieux vaut-il agir dés maintenant et décider ensemble de la qualité de votre avenir ?

Quand la loi et le code du travail peuvent être changé par ordonnance, n’est pas la preuve d’une gouvernance malade ? Quel rapport avec vous ?

Les Macron-ordonnance, ordonneront à quelle sauce vous pourrez être mangé demain, et aussi le prix de la sauce. Elles ordonneront la possibilité de tout changé dans votre relation de travail avec la possibilité de vous ôter le peu de protection qu’il vous reste.

On ne peut que regretter et décrier que des syndicats aient approuvé une Loi « Travaille » complément folle et malade et que d’autres syndicats collaborent à présent pour rédiger des ordonnances.. comme si on pouvait négocier le poids des chaines d’un esclave au lieu de simplement le libérer.

Notre devoir à présent n’est pas d’attendre sans rien faire, ni de discuter sur comment transformer un coup de poing dans la gueule de l’Emploi, en moindre mal.

Notre devoir est de refuser et d’empêcher l’inacceptable, sous toutes les formes ! Et des malformations il y en a beaucoup. Il est finit le temps où on pouvait rester dans son coin, aujourd’hui si on ne lève pas la tête, on tombera et dure sera la chute.

L’entreprise, le travail, le profit, c’est Vous. Nous pouvons vous représenter et vous aidez à vous défendre mais nous ne pouvons bouger à votre place. En résumé la réussite de nos actions, ne dépend que de Vous.

 

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

AlloKorian : le n°13 est sorti ! Spécial campagne et journée d’action européenne

AlloKorian&Pour s’y abonner pour vous et pour vos collègues c’est gratuit et c’est ici http://eepurl.com/bSo58j

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Répression, discrimination, Maltraitance institutionnelle, … quand c’est non, c’est NON !

prendre soin VS limonger

Les sections SUD KORIAN apportent et apporteront leur soutien actif aux actions en cours et se joignent aux initiatives de la CGT KORIAN :

  • Soutiens à Fatima de Korian Brune, victime d’un simulacre de procédure en vue d’un licenciement trop volontariste : Venez en nombre au rassemblement prévu le 7 avril 2017 à 9h30 devant l’établissement Korian Brune 117, boulevard Brune 75014 Paris.
  • Soutiens à aux salariés de Korian les Parents qui pour avoir dénoncé la maltraitance institutionnelle en font les frais deux fois plus.
  • Soutien par pour les moyens possibles, contre toute forme de discrimination ou  harcèlement : actions de sensibilisation, presse, tractage, gréve, etc.
  • Soutien à la pétition en ligne contre les pressions, répressions et / ou manipulations contre des salarié-es ou leurs représentant-es dans le groupe Korian, à signer et partager : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSeI0hia6OVUlMwMDiqEo3dciUQI-7CThuXO_bvbyOVomdnSSA/viewform?c=0&w=1
  • Nous exigeons pour l’ensemble des salarié-es du groupe Korian d’avoir des pratiques à la hauteur du discours (bientraitance, transparence, empathie, etc..) y compris dans les Relations Sociales.
  • Nous rappelons l’appel nationale à la gréve et à l’action du 7 avril 2017 et invitons le personnel Korian à y prendre part de toutes les manières possibles.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Campagne SUD KORIAN pour l’amélioration des conditions de travail

Photos et vidéos.

En plus de la pétition en faveur d’une gestion plus humaine dans le groupe Korian Rejoignez la campagne ! Donnez vie à vos idées !
Suite de la mobilisation initiée le 7mars dans le groupe Korian.

Le 8 Mars dernier c’était la journée de la Femme.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mais sur les conditions de travail les enfants ont leur mot à dire !

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail, témoignage

Korian le Diamant : Reportage TV sur la mobilisation du personnel, par France 3 Normandie

La mobilisation des salarié-e-s de Korian le Diamant qui a eu lieu le 7 mars dernier, a reçu le couverture de 3 médias : Ouest France, l’Orne Hebdo et France 3 Normandie.

La situation que nous avons déploré là-bas (mais aussi ailleurs malheureusement), non remplacement, surcharges de travail, manque d’effectif, dégradation des conditions de travail,… a retenue l’attention des médias plus qu’elle n’avait attiré celle des responsables jusque là.

Les 2 articles de la presse écrite sur la mobilisation à l’EHPAD d’Alençon sont disponibles ici.

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Photos de la mobilisation de salarié-e-s KORIAN du 7 mars

Envoyez nous les vôtres, vos récits, vos impressions etc. à SudSolidairesKorian@gmail.com, nous mettons à jour au fur et à mesure.

La campagne en faveur des conditions de travail et de prise en charge ne fait que commencer, elle se terminera lorsque Soignants, Résidents-Patients, et Usagers auront enfin gagné.

Nous ne voulons plus marcher sur la tête ! L’actionnariat de la Santé est has-been et les seules actions légitimes sont celles des salarié-e-s !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’affrontement entre le Bien et le Mal : La victoire de la justice !

Fatigués, épuisés, on travaille pour des financiers » […] On en perd l’sens de nos métiers.
Quand la colère s’écrie trop longtemps pour des sourds c’est en chanson qu’elle s’entend le mieux !

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Notre gazette, AlloKorian recueille vos témoignages.

Informez-vous avec nous, contactez-nous, Rejoignez-nous, suivez-nous,

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Mobilisation du 7 mars à Korian le Diamant (Alençon)

Deux article dans la presse régionale du jour :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les salariés de la maison de retraite Korian d’Alençon réclament des postes

Mouvement de grève ce mardi 7 mars 2017 devant la maison de retraite Korian d’Alençon (Orne).

Plus de la moitié des salariés de la maison de retraite Korian Le diamant d’Alençon ont manifesté, ce mardi 7 mars 2017, devant leur établissement. Ils ont décidé de débrayer pour protester contre leurs conditions de travail. Le mouvement est national ; c’est le premier dans l’histoire du groupe Korian.

Plus de la moitié des salariés de la maison de retraite Korian Le diamant d’Alençon ont manifesté, ce mardi 7 mars 2017, devant leur établissement. Ils ont décidé de débrayer pour protester contre leurs conditions de travail. Le mouvement est national ; c’est le premier dans l’histoire du groupe Korian. À leurs côtés, des représentants du syndicat Sud santé.

« Cela couvait depuis des mois, témoigne une salariée. Nous avons une charge de travail excessive, plus de directrice depuis deux mois. » Plusieurs réunions ont eu lieu entre les délégués du personnel et les représentants de la direction, « mais les réponses sont trop floues. Rien ne bouge. »

http://www.ouest-france.fr/normandie/alencon-61000/alencon-les-salaries-de-la-maison-de-retraite-korian-manifestent-4840808

Fatigués. Démotivés. En colère. Des salariés de la maison de retraite Korian Le Diamant d’Alençon ont manifesté mardi 7 mars en fin de matinée devant leur établissement.

Tous répondent à la journée de grève nationale lancée dans la fonction publique. Une mobilisation activement soutenue par les professionnels de santé.

À Alençon, c’est la première fois qu’une telle manifestation est organisée devant l’Ehpad* Korian. « Nous voulons aujourd’hui signifier que nous désapprouvons les choix du groupe Korian, expliquent les salariés présents, soutenus par leurs délégués du personnel et les représentants du syndicat Sud Santé de l’Orne. Les chefs de service se démènent mais les budgets sont trop serrés, les postes ne sont pas remplacés… Les plannings sont décousus avec des remplacements de dernière minute ». Autre revendication : les salaires « trop bas donc non attractifs ».

Sur les banderoles, on peut lire « personnel épuisé », « Ehpad en colère », « mais où est donc passé l’humain ? ». Des mots maintes fois répétés contre les directives de l’ARS (agence régionale de santé), également visée.

L’Ehpad Korian Le Diamant compte 84 résidents pour 48 salariés. Il y a deux mois, la directrice a donné sa démission. Le poste n’est toujours pas remplacé. Ce qui accentue la lassitude du personnel qui ce mardi a crié haut et fort son ras-le-bol.

http://www.orne-hebdo.fr/2017/03/07/les-salaries-de-la-maison-de-retraite-korian-d-alencon-reclament-des-postes/

Notre gazette, AlloKorian recueille vos témoignages.

Informez-vous avec nous, contactez-nous, Rejoignez-nous, suivez-nous,

Actu sociale, BTHE

Gréves dans le groupe Korian : des Chorales des épuisé-e-s s’apprêtent à réinterpréter « Libéré…Délivré… »

Sur l’air de la Reine de Neige, ou sur celui de Zouk Machine…

Nous lançons ce jour un Concours National, à l’intention de toutes les chorales des épuisé-e-s qui se constitueront.

On a dit concours, mais l’essentiel est de participer ! En groupe ou même seul, avec vos enfants, etc..

Vous êtes donc toutes et tous invité-e-s à vous réunir pour interpréter une chanson de gréve en mode « Chorale des épuisé-e-s ». Faites une vidéo de la chanson, envoyez la nous par mail (sudsolidaireskorian@gmail.com) et nous chargerons du reste.

Modifiez tant que vous voulez les paroles (du moment qu’elles restent en lien avec la situation). Chaque groupe pourra reprendre et réinterpréter le refrain de la chanson Disney la Reine des Neiges, (en changeant bien-sûr les paroles !) ou les même paroles sur l’air de Zouk Machine.
Les petits bouts de clips seront assemblés pour la campagne !

La version Salarié-e-s

Fatiguéééééées..
Epuiséééééées…
On travaille pour des financieeeeers!

Mal-payééééées…
Mal-menééééées…
On en perd le sens de nos métiers!

Epuiséééééées….
Mal-menéééés….
Attention la Santé va craquer !

Libéréééééééééééééééééééééées !!
Délivréééééééééééééééééééééééées !!
ne soyons plus jamais exploitées !

Version par les enfants des salarié-e-s

Fatiguéééééées..
Epuiséééééées…
Nos parents y perdent leur santé !

Mal-payééééées…
Mal-menééééées…
Nos parents ont b’soin d’être écouté !

Epuiséééééées….
Mal-menéééés….
Leurs enfants vont bientôt s’en mêler !!!

Libéréééééééééééééééééééééées !!
Délivréééééééééééééééééééééééées !!
La Santé sinon ça va péter !

Version résidents / ou usagers

Fatiguéééééées..
Epuiséééééées…
Nos soignants n’ont plus le temps de soigner !
Mal-payééééées…
Mal-menééééées…
Nos soignants ont b’soin d’être écoutés !
Epuiséééééées….
Mal-menéééés….
Nous aussi allons nous en mêler !
Libéréééééééééééééééééééééées !!
Délivréééééééééééééééééééééééées !!

La Santé sinon ça va péter !

….

etc.. et y a de la place pour plein d’autres refrains !

Notre gazette, AlloKorian recueille vos témoignages.

Informez-vous avec nous, contactez-nous, Rejoignez-nous, suivez-nous,

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Gréve et Mobilisation dans le Groupe Korian : Jeux, 7 et Mars

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Gréve et Mobilisation dans le Groupe Korian : Jeux, 7 et Mars
Des milliers de salarié-e-s KORIAN face à leur avenir.

Il y a 1001 et moyens de se mobiliser et de soutenir l’action de toutes celles et ceux qui se bougent pour améliorer le présent et l’avenir.
Mais il n’y a qu’une chose qui empêche souvent les situations de s’améliorer et qui fait qu’elles se dégradent souvent encore plus : c’est le fait de ne rien faire.
Le 7 mars est une 1ére ! C’est la 1ére fois qu’un appel unitaire nationale est lancée dans le groupe Korian par 3 organisations syndicales (Cgt Fo Sud), preuve que la situation est grave et que si le personnel ne se mobilisait pas en nombre pour redresser la situation, cela pourrait devenir encore pire..

Mais le 7 mars n’est qu’un début et, pour bien débuter, cette journée à besoin de vous. Besoin que vous soyez vu-es et que vous vous fassiez entendre avec nous. Ou que vous soyez et quelque soit votre établissement.

Le droit de gréve est simple, mais à force de ne pas s’en servir, beaucoup on oublié qu’il existait… Parfois, certain-e-s croient même qu’il faut demandé la permission comme si on posait un CP…

Le rassemblement peut se faire à tout moment (c’est vous qui décidez) et c’est pendant ce rassemblement que vous décidez ce que vous voulez faire (une gréve toute la journée? toute la semaine? un rassemblement de quelques heures avec vos slogans et des pancartes que vous vous fabriquerez ? …etc.

Quelque soit la méthode, l’objectif sera souvent le même : Vous réappropriez votre travail et faire entendre haut et fort vos attentes légitimes.

Si vous manquez d’idées, voici un Petit Kit de Slogans (made in SUD Korian) qu’il vous suffit d’imprimer pour vous en faire des affiches ou des pancartes. Partagez les ! Et surtout avec les collègues qui veulent participer mais qui ne savent pas comment.

Et ici un questionnaire pour recueillir votre opinion sur cette gréve.

piedsurterrevsbullefinanciere

Notre gazette, AlloKorian recueille vos témoignages.

Informez-vous avec nous, contactez-nous, Rejoignez-nous, suivez-nous,

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail, EHPAD du groupe, Métiers

25 000 Salarié-e-s KORIAN de + de 380 établissements sont appelé-e-s à la Gréve et Manifestation le 7 mars !

7marskorian1

Le Tract de l’intersyndicale CGT , FO , SUD

Un autre monde du travail est possible : Inventons le !
Avec vos syndicats (ou sans si le votre n’y est pas),
prenez une pause bien méritée
et venez soufflez un grand coup avec nous


Un tract de SUD Santé Sociaux avait été réalisé

à  l’intention de tous les salarié-e-s de Korian

Tract SUD Condition de travail Korian 2017

Si besoin d’aide pour tracter/imprimer, ou pour connaitre les départs des cars pour la manif ( Contactez nous ! )

Pour vous informez sur le droit de gréve, les préavis, etc.  vous trouverez toutes les infos ici

A lire prochainement sur ce blog, les milles et unes façons de faire gréve, de lutter, de soutenir, … de gagner.

 

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail, Economie Santé Privé Lucratif, EHPAD du groupe, salaire

Korian : SUD , CGT et FO appelent à la gréve et manifestation nationale le 7 mars

7marskorian1

Passez vite le message : Faites le savoir,
Toutes et tous en gréve et en manif à Paris le 7 mars !

Ci-joint le tract de l’appel intersyndical.!

7marskorian2

Pour venir en car, pour une info sur le droit de gréve / sur les préavis nationaux déposés, ou pour nous encourager utilisez le formulaire contact habituel.

7marskorian3

Pour rappel, relire aussi le précédent appel revendicatif spécifique de SUD Solidaires,
adressé cette semaine en directions des sites Korian :
Halte aux dégradations volontaires des conditions de travail !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Appel aux 25 000 salarié-e-s Korian de France pour la gréve et manifestation du 7 mars.

Article à partager, ou tract ici à télécharger

bandeau

v4-1

v4-2

v4-3v4-4

Actu sociale, Conditions de travail, Economie Santé Privé Lucratif

Soutien aux salarié-es de la Polyclinique Ormeau-Pyrénées : à prés de 30 jours de grève !

La clinique Ormeau-Pyrénées de Tarbes (65), Maternité et Urgence du groupe Medipole Partenaires, approche de son 30ème jour d’une grève qui nous ramène au temps de la lutte des classes, occupation, actions, AG, rassemblements et manifestations d’ampleur, etc.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il faut savoir que la première réponse de la direction (employeur le groupe Médipôle Partenaires) aux revendications salariales des employés a été de proposer…20€/mois d’augmentation !

Actuellement, une infirmière avec 16 ans d’ancienneté touche autant que quand elle était aide-soignante en EHPAD !

Les négociations sont bloquées et un cardiologue a tenté la semaine dernière de forcer le piquet de grève en voiture, renversant le secrétaire CGT Santé !

SUD 65 participe avec ses moyens au mouvement (signature pétition, participation aux manifestations, à l’occupation de la clinique, communiqué de presse et soutien financier aux grévistes).

Aujourd’hui ceux-ci ont besoin d’un soutien massif, y compris pour la caisse de grève. Deux possibilités si vous le souhaitez :

– participer à celle-ci en envoyant un chèque à l’ordre de SUD Santé Sociaux 65 qui transmettra.

SUD Santé Sociaux 65, 4 rue de Broglie, 65000 TARBES

– signer la pétition http://petitionpublique.fr/PeticaoAssinar.aspx?pi=P2016N49191

LA SANTE N’EST PAS UNE MARCHANDISE

Les salarié-es de la Polyclinique de l’Ormeau sont en lutte

Ils ont décidé de dire :
NON à cette course à la rentabilité imposée par le groupe Medipole Partenaires
NON aux organisations du travail de plus en plus déshumanisées.

Nous voulons continuer à accueillir les patients dans de bonnes conditions.
Nous aimons notre travail et notre entreprise et voulons garder notre motivation.
Nous aimons notre travail et nous voulons en vivre.
Nous n’acceptons pas de voir les tarifs augmenter pour les usagers et nos conditions de travail régresser, nos salaires stagner.

http://petitionpublique.fr/PeticaoAssinar.aspx?pi=P2016N49191

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail, EHPAD du groupe, témoignage

Gréve et répression à Korian Les Parents

Ni injustice, ni double injustice : Non à la sanction des victimes !

Nous déplorons des bassesses répressives indignes envers des personnels  qui luttent pour mieux prendre soin de la Vie.

Nous apportons donc un soutien entier aux salariés de l’établissement Korian les Parents, à l’union locale CGT Marseille SUD et à leur lutte légitime pour la dignité.

Comme eux, nous exigeons l’arrêt des procédures de sanction et licenciements à l’ égard des salariées !

Dysfonctionnements organisationnels et managériaux, une organisation pressurisante sur les équipes, effectif insuffisant, une prise en charge des résidents jugée inégalitaire, … déjà en avril dernier les salariés à bout de Korian Les Parents battaient le pavé pour alerter haut et fort des dangers,  alors qu’une grève massive avait rassemblée la totalité des aides-soignantes et agents de service hospitalier de l’Ehpad.

A présent, la tension est encore montée d’un cran et plusieurs salariés de cet Ehpad  » dénoncent harcèlement, dégradations des conditions de travail et de la prise en charge des résidents ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Actu sociale, Economie Santé Privé Lucratif

Victoire après 9 jours de grève à la Clinique St Jean Languedoc (groupe Capio)

Un succès rendu possible par l’intersyndicale SUD et CGT et par l’ensemble des salariés mobilisés.

unnamed

La Fin du conflit à la clinique St Jean Languedoc a été conclue jeudi 17 Novembre après 9 jours de grève.

Ce conflit a fait suite aux négociations sur l’accord d’harmonisation de 2 cliniques privées à but lucratif : Le Parc et St Jean Languedoc à Toulouse, appartenant au groupe Capio.

Les grévistes ont obtenu :

– Le maintien des coefficients actuels pour la future rémunération et classification car certains coefficients actuels sont supérieurs à ceux de la convention (CCU 2002)

– Maintien de 2 points supplémentaires par année d’ancienneté au-delà de 30 ans.

– Toutes les primes différentielles induites par la nouvelle rémunération seront fixes ainsi les augmentations ne pourront pas être imputées du différentiel.

– Augmentation de la RAG (prime annuelle, pourcentage du salaire annuel) à 8.7% ( soit bien mieux que ce que prévoit la convention collective)

– Si un salarié travaille moins de 7h sur un jour férié la récupération due ne sera pas inférieure à 7h.

– Respect du délai minimum de 7 jours pour modifier un planning où des horaires.

– Délai du repos quotidien (entre deux journées de travail) à 11h car le groupe voulait réduire ce délai à 9h.

– Réouverture des négos sur la rémunération car il y a du personnel qui n’avaient aucunes augmentations de salaire. Ils se sont engagés pour que tout le monde est une augmentation. Gros point noir c’est que se sont des primes « métiers » qui vont augmenter les salaires, nous voulions faire augmenter le point mais ils n’ont pas lâcher la dessus. Maintenant Il faut qu’on arrive à négocier une progression des salaires sur 2 ans pour rejoindre les salaires du Parc car ils sont mieux payés que nous, par contre eux vont avoir de gros différentiels mais apparemment ça n’a pas l’air de les gêner puisqu’ils n’ont pas suivi notre mouvement, dommage!

– Rédaction d’un avenant à l’accord de méthode signé au début des négociations:

Pour négocier en présence du directeur régional qui a un pouvoir décisionnaire plus important que le directeur de clinique.

Un expert pour chaque partie pour travailler la nouvelle rémunération, reste à déterminer le financement de celui des OS.

Des moyens supplémentaires pour les négociations, entre autre des heures de délégation.

Un calendrier plus cadencé et un report de 3 semaines de la date butoir des négociations

Restitution des réunions de négociation en AG avec les salariés, la direction, les OS et un représentant des médecins

– Réouverture des négociations sur des jours de repos liés à l’ancienneté ainsi que sur un jour de carence maladie payé par la clinique alors qu’ils ne voulaient plus en discuter. A suivre!

– Les jours de grève du jeudi au dimanche ne seront pas retenus sur le salaire car la direction reconnait qu’elle a refusé de négocier le jeudi alors même qu’il y avait les 5 organisations syndicales sur place, pour le reste des jours il y aura possibilité d’étaler les pertes de salaires sur 2 mois et ce qui le souhaiteront pourront se faire payer des heures de récupération, des jours d’ancienneté etc…

Une enveloppe NAO de 82.000€ au lieu des 15.000 prévus au départ.

Et vive intersyndicale ( SUD CGT ) quand on s’entend bien, cela se vérifie, l’union fait la force !

Et maintenant les dirigeant savent qu’en cas de refusent de négociation sur les salaires, les grévistes sont prêts à recommencer.

Merci à tous, de la part des salariés, pour votre soutien moral et financier.

Par solidarité avec les grévistes, après 9 jours de gréves, les personnes qui n’ont pas déjà participé au Pot Commun peuvent encore le faire ici : https://www.lepotcommun.fr/pot/gsj6y9p7 en faisant un don en ligne.

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail, Métiers

Faire grève pour retrouver le côté humain de son métier.

Retour sur le mouvement de gréve et d’action de cette journée du 8 novembre 2016.

“L’hôpital est au bord de l’explosion (…) on a eu des dizaines de cas de suicides sur une années” alerte Jean Vignes, le secrétaire général de SUD Santé Sociaux (à euronews). “Aujourd’hui, nous allons de plans de retour à l‘équilibre en cure d’austérité, on a plus les moyens de fonctionner, donc on se bat pour la qualité des soins, pour la qualité de vie au travail.

Le ministère de son côté, n’est plus à 30% prés, et annonce une fourchette de 8 à 12% de grévistes, faisant la preuve qu’il est bien plus à l’aise et précis avec les chiffres des restrictions budgétaires qu’avec ceux du social et de l’humain…

C’est comme ça. Mais passons et citons ce témoignage d’une IDE qui a fait grève pour retrouver le côté humain de son métier, ( source NouvelObs ) :

Je ne veux plus être un pion

Le 8 novembre 2016, je serai à Paris avec mes collègues de la France entière car je ne veux plus rentrer chez moi après une journée de travail en me posant toutes ses questions et en pleurant.

Je veux retrouver le côté humain de mon métier. Je ne veux plus être un pion que l’on déplace au gré des besoins.

Je ne veux plus entendre parler de rentabilité et de tarification à l’acte. Je suis infirmière et je soigne des êtres humains, pas des machines. Je ne travaille pas dans une usine. Je m’occupe de personnes en fin de vie et je veux avoir le temps de leur tenir la main. Voudriez-vous que votre mère, votre père ou votre enfant meure seul à l’hôpital sans un professionnel formé à cet accompagnement à côté de vous ?

Depuis plusieurs années, et à mesure que la santé est marchandisée, Patients, Résidents, Personnel (soignants ou non), Aidants, tous trinquent et deviennent toujours un peu plus des variables de profits,

Mais pourquoi les pouvoirs publics laissent-ils faire et pourquoi que les dirigeants s’obstinent dans cette direction ?
La qualité de nos vies et celles de nos patients/résidents vaudraient-elles moins que la qualité des économies et des profits?

 personnelendanger

C’est ainsi que le 8 novembre des gréves et des manifestations ont eu lieu sur l’ensemble du pays.  Une journée d’action pour résister à de nouvelles attaques contre la santé et pour résister à l’austérité galopante qui s’abat toujours un peu plus sur le personnel et sur la qualité du service.

SUD et Solidaires ont maintes fois constaté que :

Depuis que la Santé est cotée en bourse le service public se meurt.

Depuis que la Santé est cotée en bourse les métiers du sanitaire et du medico-social perdent souvent de leur sens et la souffrance des salariés augmentent.

Depuis que la Santé est cotée en bourse, les turn-over et les arrêts n’ont jamais été aussi importants.

Depuis que la fin de vie est cotée en bourse, nos aînés mangent moins bien, leurs douches sont plus courtes, plus rares, et en plus ils payent plus chers.

Depuis que la fin de vie est cotée en bourse, l’or gris a mis les soignants en sueur et en stress, prenant les soignés en otage.

Depuis que la fin de vie est cotée en bourse, les primes d’objectifs causent des déprimes aux cadres qui courent après et aux équipes qui payent le prix.

Pour les pouvoirs publics, et l’ensemble des dirigeants du secteur de la santé, n’est-il pas temps d’arrêter la casse du service public et de favoriser enfin un accès à du Soin digne de ce nom ? 

Actu sociale, Conditions de travail

8 novembre : Journée Nationale de Gréves et Actions pour la Santé

Aujourd’hui, Infirmiers, aides-soignants, agents administratifs et autres personnels hospitaliers sont appelés à se mobiliser « contre la dégradation de leurs conditions de travail et les pressions budgétaires », sources « d’un ras-le-bol grandissant ».

ras le bol - manifestation

« Les conditions de travail des salariés se dégradent considérablement », a expliqué à l’AFP Mireille Stivala, secrétaire générale de la fédération CGT Santé et action sociale. « Cela ne peut plus durer ».

« On est en compression budgétaire permanente depuis une dizaine d’années », renchérit Jean Vignes, son homologue de SUD Santé Sociaux.

« Il y a vraiment une exaspération prégnante à l’hôpital, partagée » par toutes les catégories de professionnels, souligne Denis Basset (FO), rappelant que l’intersyndicale de praticiens Avenir Hospitalier, entre autres, soutient le mouvement.

Les suicides de soignants dans tous les esprits

« On voit des gens en pleurs dans les services parce qu’ils ont peur de mal faire leur travail », témoigne Marie, aide-soignante de 38 ans dans le Loiret. « Cela devient de plus en plus dur de se concentrer sur les patients », déplore-t-elle, soulignant le décalage entre les exigences des directions et la réalité du terrain.

Les suicides de plusieurs soignants cet été, dont au moins cinq infirmiers, ont mis en lumière un malaise profond, selon l’intersyndicale, qui affirme que les drames « se multiplient », certains restant « sous silence ».

Elle réclame pêle-mêle « l’arrêt des fermetures de lits et des suppressions de postes », l’« abandon » du plan d’économies de « 3,5 milliards d’euros » sur trois ans d’ici 2017, ou encore « l’abrogation de la loi santé » qui a instauré les groupements hospitaliers de territoire (GHT), faisant craindre des restructurations. Autant de revendications déjà anciennes.

Étudiants et libéraux rejoignent le mouvement

De leur côté, 18 organisations d’infirmiers salariés, libéraux ou étudiants, ont choisi les mêmes date et parcours parisien pour « s’unir dans un même mouvement de colère », une première « depuis 1988 », selon le collectif. Là encore, « manque de reconnaissance » et conditions de travail « déplorables » font partie des griefs.

« On veut être entendu et on veut des annonces concrètes », résume Nathalie Depoire, la présidente de la Coordination nationale infirmière (CNI), déjà à l’origine d’un mouvement de grève en septembre, qui n’avait été suivie que par 1,45% des infirmiers hospitaliers, selon le ministère. Mme Depoire espère une meilleure mobilisation, rappelant toutefois les hôpitaux peuvent « assigner les personnels pour assurer la continuité des soins », ce qui les empêchera, de fait, de manifester.

De la même façon, les infirmiers libéraux ne « vont pas abandonner leurs patients », fait valoir Annick Touba, la présidente de leur syndicat national (Sniil).

Marisol Touraine sur la défensive

Jusqu’ici, la ministre Marisol Touraine a été relativement épargnée par la grogne du secteur public, malgré la situation « explosive » dénoncée par les syndicats. Une grogne qui s’est surtout traduite par des mouvements de grève catégoriels ou locaux.

Interrogée dimanche soir sur BFMTV concernant la mobilisation, Mme Touraine a rappelé que « depuis 2012, l’hôpital c’est 10 milliards d’euros de plus », et que « les infirmières, par exemple, ont eu des revalorisations qui vont de 250 à 500 euros par an ». Elle a aussi souligné qu’il y avait eu sur la même période « des postes en plus » avec « 31.000 soignants de plus à l’hôpital: 26.000 infirmières, 3.000 médecins, 2.000 aides-soignantes ».

Pour autant, a-t-elle ajouté, « je sais que des efforts considérables sont portés et que les conditions de travail sont parfois difficiles ».

« Je suis très attentive à ce qu’on mette en place des moyens d’accompagner au quotidien les professionnels de santé à l’hôpital », a ajouté la ministre, rappelant qu’elle « annoncera autour de la fin du mois une stratégie d’ensemble » en ce sens.

Source : Article France Info du 7/11/16 citant l’Agence France Presse
http://www.francetvinfo.fr/sante/politique-de-sante/greve-des-infirmiers-les-raisons-de-la-colere_1909341.html

8nov-on-en-a-gros

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Grève et actions dans les EHPAD de toute l’Auvergne !

Les salariés des 40 Ehpad publics et privés du Cantal sont appelés à se mobiliser le 10 novembre 2016 dans le cadre d’une journée de gréve et d’actions programmée sur toute la région Auvergne pour les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) par la CGT Santé.

En causes :

Des effectifs insuffisants (0,5 personnel par soignant au lieu du 1 pour 1 préconisé en 2003), des répercussions sur les conditions de travail et sur la prise en charge des personnes âgées, un travail « à flux tendu », « des choses du quotidien qui ne sont pas faites » comme « les douches et les bains qui ne sont pas pris comme ils devraient l’être », « la durée des repas qui est limitée sinon on ne peut pas faire manger tous les résidents », « la marche qui ne se fait pas comme elle devrait »…la qualité baisse mais, « la part financière supportée par les usagers et les familles augmente tout le temps » indique le syndicat. Mais ce n’est pas tout poursuit le syndicat, qui alerte sur des personnels d’Ehpad au bout du rouleau : « Jamais on n’a atteint un écœurement aussi important de la part des agents », « Ils ont l’impression de travailler à la chaîne. C’est plus qu’une impression, c’est un vécu. ». La CGT affirme que « les maladies professionnelles et les accidents du travail sont en augmentation », sans parler des salariés « qui travaillent sous antidépresseurs ». (source http://www.lamontagne.fr/aurillac/social/2016/11/07/la-cgt-appelle-a-la-greve-dans-les-ehpad-le-10-novembre_12142509.html)

SUD confirme avoir fait le même constat quant aux dégradations des conditions de travail malgré des augmentations de tarifs et même de profit dans tout le secteur privé.
Il est temps d’en finir avec l’approche purement financière de la santé et du médico-social qui crée un système maltraitant pour la personne âgée comme pour le personnel. Ce système tend à banaliser le service minimum et engendre une routine dans le mal être des agents.

competitivite

sous-effectif

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail, droit du travail

Contre la Loi Travail : SUD Solidaires sont plus que jamais en lutte.

https://www.solidaires.org/IMG/pdf/autocollant-10×15.pdf

SUD Santé Sociaux, comme la plupart des syndicats SUD est hyper mobilisé depuis 4 mois contre cette loi et son monde, mobilisés avec Solidaires (notre Union Syndicale interprofessionnelle) et avec les autres organisations qui composent l’intersyndicale qui réclame le retrait de cette Loi.

A présent, nous adressons un nouveau sondage à nos lecteurs, pour recueillir vos propositions sur les moyens d’agir contre la Loi Travail et son monde, pour un autre monde du travail donc. Que chacun, chacune s’applique à nous proposer ses idées, celles que vous pourriez ou voudriez voir mené chez vous. Nous sommes convaincu que c’est en se posant les questions et en multipliant les initiatives que l’on arrive à faire changer les choses. Le formulaire est à la fin de cet article. Merci de donner votre avis.

Énormément d’actions ont été engagées ces 4 derniers mois. Des manifestions d’ampleur on rassemblées jusqu’à 1 300 000 personnes sur 1 seule journée. De nombreuses gréves spectaculaires et massives ont eu lieu. D’autres gréves moins spectaculaires mais tout aussi efficaces. Même si ce projet de Loi n’est pas encore du passé, plusieurs secteurs professionnelles en gréve ont déjà gagnés plusieurs acquis et ou garanties grâce à cette mobilisation (SCNF, Air France, Chauffeurs routiers, et plein d’entreprises moins visibles).

Les militants opposés à Loi ont redoublé d’inventivité et de symboles pour maintenir la pression : opérations péages gratuits, soutiens à des salariés et entreprises isolés, coupures d’électricité visant les élus du gouvernements qui cassent nos droits et nos acquis, ou coupure d’électricité encore visant le patron du patronat.

Après le secteur des raffineries, des centrales électriques, des ports et docks, des transports, d’autres secteurs ou entreprises rejoignent régulièrement la mobilisation et la lutte et les secteurs de la santé et du social connaissent de plus en plus de gréves ou autres actions en Ehpad ou dans des cliniques au cours de ces dernières semaines.

Une chose est sûre, malgré des ralentissements passagers, des pauses ou des réorientations stratégiques, le mouvement ne manque pas de souffle et est loin d’avoir dit son dernier mot. Avec l’ensemble des organisations syndicales en luttes, nous avons appelé à l’actions et à manifestation mardi 5 juillet, et surement que d’autres dates de rassemblement seront programmées durant l’été en fonction du choix des député qui vont se pencher sur la Loi Travail en début de semaine.

Sans surprise, l’appel à votation citoyenne que nous avons proposé au lecteurs de ce blog dans le cadre de la grande votation nationale a reçu des résultat similaires à ceux recueillis après le dépouillement de prés de 800 000 votes au niveau national. Parmi nos lecteurs comme au niveau national, une majorité écrasante souhaite le retrait de ce projet de Loi.

Pour Agir dans votre entreprise, dans votre établissement, donnez vos idées, donnez votre avis :

tout le monde deteste la Loi Travail

Actu sociale, Conditions de travail

Gréves à Korian Hauterive et Korian Chateau Lemoine

APPEL A SOUTENIR ET REJOINDRE LEUR LUTTE.

Depuis 3 jours les salarié-e-s de ces deux cliniques SSR Korian enchainent des gréves de débrayage de 2h sur le temps du déjeuner. Grosse participation et bonne ambiance sont au rendez-vous.

Alors que les NAO 2016 sont loin d’être à la hauteur des attentes, les salarié-e-s revendiquent des augmentation des salaires et de la sujétion des dimanche travaillés, et dénoncent : la suppression d’une prime, des restrictions budgétaires sur les établissements, le manque de moyens matériel, humain (remplacements), formation. Une pétition a été remise le premier jour.

Le Collectif SUD Santé Sociaux Solidaires des salarié-e-s Korian et le Collectif CGT Korian appellent l’ensemble des salarié-e-s à l’action.

img_21062016

Pour rappel, la mobilisation et campagne de SUD Santé Sociaux est toujours d’actu contre la Loi El Khomri et son monde et pour : Plus de Sous de Sens, Moins de Stress et de Sueur pour les salarié-e-s du groupe Korian !

Ce diaporama nécessite JavaScript.


« ]