RSS

Archives de Tag: FHP

Élections et droits du travail : Les textes à votre disposition

Le syndicat met à disposition de qui veut, l’accord préélectoral des élections Korian (DP CHSCT CE ) ainsi que les 2 conventions collectives Synerpa et FHP en vigeur dans le groupe, respectivement pour les salariés d’Ehpad et des établissements sanitaires.

Ces documents peuvent vous être adressé par mail sur simple demande. NOUS CONTACTEZ (en haut à droite de ce blog)

Même procédure pour nous adresser vos demandes de candidatures aux élections ou vos demandes pour vous syndiquer avec nous.

sans_titre-12

 

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

Gréve patronale des cliniques privées : Communiqué de presse de SUD Santé Sociaux

A relayer à vos connaissances, salarié-e-s ou usagers qui sont en droit de connaitre les chevaux de bataille de leurs employeurs ou vendeurs de santé. (Le lien à partager : Communiquer de presse ). Chiches pour une gréve illimitée des actionnaires ou du zèle des patrons ?

Extrait :

Après  les  médecins  et  les  spécialistes,  le  patronat  de  la  Fédération  Hospitalière  de  France (hospitalisation  privée  lucrative)  part  en  guerre  contre  le  projet  de  loi  santé.  Elle  vient d’annoncer qu’elle levait son préavis de grève illimitée de ses 1100 cliniques privées le 5 janvier 2015. SUD  Santé  Sociaux  dénonce  la  pression  des  patrons  portée  contre  les  salarié-e-s « invité-e-s »  les  jours  de  grève  patronale  à  poser des  récupérations ou  des congés  si elle avait eu lieu. La manœuvre n’avait qu’un seul but : limiter l’incidence de leur grève sur leurs profits et ceux des actionnaires !

Si la Fédération SUD Santé Sociaux ne soutient pas ce projet du gouvernement qui suscite de forts mécontentements elle s’interroge néanmoins sur les motivations de la FHP à s’opposer à ce projet et ne cautionnait donc pour autant ce mouvement.
En effet, dans son rejet du projet de loi, la FHP prend notamment position contre l’instauration de 5 obligations à remplir par les établissements de santé privés dans le cadre de la procédure d’habilitation ; en particulier, l’interdiction pour certains médecins de pratiquer des dépassements d’honoraires… Plutôt que de contester les dépassements d’honoraires dans le service public, les patrons du privé lucratif veulent pouvoir en faire autant et plus. La FHP n’est pas pour la défense de l’Etat-solidaire, elle se positionne clairement pour un « Etat-profits » : le leur ! La FHP, malgré son odieuse campagne médiatique, ne se pose ni en défenseuse des usagers et usagères ni des salariés-e-s.

Les malades sont impuissants face à la qualité du service reçu au regard du prix payé (manque de moyens, de personnels, de formations, etc.), la FHP n’a cure du système de santé proposé, ni de la question des salaires (hormis bien entendu le revenu des mandarins et des actionnaires) comme elle n’a cure des conditions de travail des salarié-e-s en prônant un retour aux 40H sans augmentation de salaire !

Cette grève n’était pas celle des salarié-e-s et ce mouvement n’aurait pas défendu leurs intérêts ni ceux des patient-e-s. SUD Santé Sociaux dénonce cette idée de grève des patrons qui n’ont pour objectif que la satisfaction de leurs actionnaires.

Pour SUD Santé Sociaux l’annonce du patronat de lever leur préavis de grève ne change rien aux inacceptables pressions exercées sur les salarié-e-s et SUD restera attentif à ce que cela ne se reproduise pas. Sud Santé Sociaux rappelle l’illégalité de ces pressions et invite les salarié-e-s  à  y  résister  collectivement  en  lien  avec  leurs  organisations  syndicales d’établissement.

Logo Sud santé sociaux

https://greveurschampdemars.files.wordpress.com/2014/12/comm-presse-grc3a8ve-patronale-cliniques.pdf

 
Poster un commentaire

Publié par le 31 décembre 2014 dans Actu sociale

 

Étiquettes : , , , , ,

Le patronat de la FHP appelle à la gréve illimitée ses 1100 cliniques privées le 5 janvier 2015.

C’est un appel à un « mouvement illimité de cessation d’activité » lancée par Fédération de l’Hospitalisation Privée (FHP) pour exiger le retrait du projet de loi de Santé.

De son côté, la Fédération des Hopitaux de France (FHF) demande le retrait des autorisations d’activités d’urgence aux cliniques dès lors qu’elles se seront mises en grève.

Dans la foulée de la gréve des médecins généralistes du 24 au 31 décembre, et par effet d’opportunisme, le patronat de la FHP invite donc ses 1100 établissements à faire pareil le 5 janvier 2015.

Ainsi, la direction du réseau sanitaire France de Korian informait hier ses collaborateurs qu’à partir du 5 janvier, plus aucune admission ne sera faite au sein de ses cliniques et ce, aussi longtemps que la FHP demandera de maintenir la mobilisation. La continuité des soins restant assurée pour les patients hospitalisés.

La FHP, se verrait « contrainte de s’engager dans un mouvement plus radical et plus déterminé que celui de mars dernier ». On se souvient qu’en mars dernier, le privé hospitalier avait mené un gréve qui privait de stage et donc d’accès au diplôme 35.000 stagiaires infirmiers au nom du sacro-saint droit au profit. Voir 2 précédents articles  Sur ce blog

Pour tout salarié qui a souvent été bercé par les échos d’un patronat s’offusquant sans cesse que des travailleurs puissent prendre le patient ou le résident « en otage » au nom de revendications, ces menaces de bloquer l’entrée à leurs boutiques sonnent comme une invite à la décomplexion de millions de salariés insatisfaits.

L’engagement de la FHP « dans un mouvement plus radical » tient en effet de preuve, s’il en fallait une, que le patronat de la santé privée reconnait l’utilité du rapport de force ou de la gréve pour obtenir satisfaction.

Dans son rejet du projet de loi, le patronat est notamment contre l’instauration de 5 obligations à remplir par les établissements de santé privés dans le cadre de la procédure d’habilitation. En particulier, l’interdiction pour les médecins de pratiquer des dépassements d’honoraires…

Que dire aussi d’usagers qui se sentent souvent si impuissant face à la qualité du service reçu au regard du prix payé ? (manque de moyens, de personnels, de formations, etc.) La FHP qui dit vouloir mieux comprendre l’état d’esprit des Français face à leur système de soins inviterait-t-elle ces usagers mécontents à faire une gréve du paiement jusqu’à satisfaction ?

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 23 décembre 2014 dans Actu sociale

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Santé Privée : Mobilisations des 25 et 26 juin – La resistance des salariés de cliniques et d’EHPAD

Le 25 juin 2014, à l’invite de la CGT Santé privée qui avait appelé à des rassemblements régionaux devant les sièges, plus de 200 salariés, délégués syndicaux et représentants des cliniques et hôpitaux privés, ainsi que des maisons de retraites privées (EHPAD), se sont rassemblés devant la Maison de l’Hospitalisation Privée, à Castelnau-le-lez pour faire entendre le mécontentement grandissant faisant suite aux attaques des conventions collectives (FHP et Synerpa).

Mob Santé Privée, 25 juin 2014 à Castelnau-le-Lez - Maison de l'Hospitalisation privée

Le collectif déterminé a bien fait comprendre que le rapport de force ne faisait que commencer.

Aussi, la mobilisation nationale était une réussite : plus d’un millier de salarié-e-s rassemblé-e-s, 3 500 pétitions remises à la Fédération de l’Hospitalisation Privée

Un avertissement fort qui sera sans doute précurseur d’autres mouvements sociaux avec l’entrée en résistance des salariés des cliniques et des EHPAD.

26juin mob santé privé

Salaires, qualifications et conditions de travail, doivent être revus et corrigés. Il ne s’agit pas de « dénoncer » la convention collective de l’hospitalisation privée mais de l’améliorer.

Comme la CGT nous demandons au patronat de mettre en œuvre une réelle politique qui valorise et rémunère le travail à sa juste valeur et nous exigeons que soit menée une lutte concrète contre l’opacité des grands groupes lucratifs.

 

Étiquettes : , , , ,

Grève de l’accueil des stagiaires infirmiers dans les cliniques de la FHP, honteux : Ils prennent en otage des étudiants pour presser le gouvernement

La FHP (fédération de l’hospitalisation privée) a publié une carte de France de ses 1100 cliniques et hôpitaux privés « rebelles », invitées à « une grève de l' »accueil des stagiaires infirmiers ».

La FHP a déclarée être « entrée en résistance », le 5 février, elle a menacé de différer le recrutement de près de 3 000 personnes et de suspendre l’accueil des stagiaires (plus de 32 000 formations seraient concernées).
Diantre ! Pourquoi être si méchant envers l’embauche et la formation ?
C’est parce que la fédération s’inquiète de la dégressivité tarifaire et de l’absence de récupération du Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi (CICE). Voilà pourquoi.

Et c’est des larmes plein sa plume, sans doute, que la FHP aura justifié son cri de désespoir aux établissements qu’elle fédère :

«  la Fédération contrainte et forcée d’envisager une telle mesure serait heureuse de ne pas la mettre en oeuvre. Mais l’hospitalisation privée subit trop de brimades et d’iniquité de traitement pour ne pas réagir. Nous sommes les otages du gouvernement au détriment de l’efficacité du système de santé français« .

Pauvre hospitalisation privée, obligée de suspendre 3000 recrutements et de compromettre la réussite de milliers d’élèves infirmiers, des élèves qui souvent d’ordinaire sont pourtant très bien exploités dans leurs cliniques, une hospitalisation forcée d’user d’agressivité sanitaire pour dénoncer la dégressivité tarifaire et la non récupération du CICE.

La FHP ne l’a pas dit mais au vu de la réalité (pitoyable) du sort de l’hospitalisation privée, on imagine que l’étape d’après, si le gouvernement ne cédait pas, ce serait une grève illimitée des chefs d’établissements (trop coûteux) et à terme l’abolition de la privatisation de la santé qui, bien plus que le gouvernement, prend trop souvent en otage le client au détriment de l’efficacité du système de santé français.

D’un autre côté, la FHF (la Fédération des hopitaux de France, secteur public) a dénoncé “un chantage irresponsable” appelant le gouvernement à en tirer les conséquences et ajoutant que “les hôpitaux publics suppléeront si nécessaire, comme ils le font dans d’autres domaines, les carences du secteur privé commercial”:

Bref, un vrai feuilleton en perspective qu’on pourrait appeler Santé : Clash / Debat avec Marisole Tourraine dans le rôle de l’animatrice.

 

Étiquettes : ,

 
%d blogueurs aiment cette page :