RSS

Archives de Tag: croissance

Korian : 2,33 Milliards d’euros de chiffre d’affaires à fin septembre !

Si la santé des collaboratrices et collaborateurs pouvait se porter aussi bien… si la qualité de prise en charge des personnes accueillies pouvaient s’améliorer de 5%… Ou au moins si dans le même temps on n’avait pas à déplorer usure et dégradation continuelles, alors on applaudirait. Mais bon..

Le chiffre d’affaires de Korian s’est élevée à 2,33 milliards d’euros à fin septembre. Une croissance de 4,9% en publié et de 2,5% en organique par rapport aux 3 premiers trimestres de 2016.

Au 3ème trimestre, les revenus du groupe Korian ont atteint 791 millions d’euros, en hausse de 5% et de 2,1% en organique en rythme annuel.

A l’international, ils ont augmenté de 10,2%, avec une croissance organique de 3,8%.

Korian a ouvert ou acquis plus de 2.150 lits depuis le début de l’année et le développement du parc va se poursuivre au quatrième trimestre, avec l’ouverture prévue de 4 nouveaux établissements (3 en Allemagne et 1 en France) et des acquisitions ciblées complémentaires.

Et comme ce n’est jamais assez, le groupe a reconduit ses objectifs annuels d’une croissance du chiffre d’affaires supérieure à 5% et d’une marge opérationnelle (Ebitda) d’environ 13,7%, équivalente à la marge normalisée 2016.

monopolyy

 
 

Étiquettes : , ,

Présentation du plan stratégique de Korian sur 5 ans Vs Le prix à payé du profit

Malgré un projet plus que rentable, les ambitions de l’entreprise présentées ce jeudi étaient jugées « décevantes » par les marchés qui « s’attendaient à mieux »…(sic) si bien que ce nouveau plan a été suivi d’une chute en bourse de l’action Korian de -6,5%.

5-pourcents

Est ce qu’un jour les marchés et surtout leurs acteurs accepterons l’idée que les soignants, les patients / résidents, la dépendance , la santé, en bref l’Humain, ne sont pas des marchandises sur lesquels on spécule comme ça se fait sur les kilos de patates, sur la farine, ou sur les barils de brut ?

Pour contenter d’avantage les marchés, faudrait-il accepter que des quêtes de rentabilité toujours plus insatiables se fassent au détriment de l’Humain, des soignés et des soignants ?

Nous laissons celles et ceux qui connaissent le mieux l’activité du groupe, (les professionnels et les usagers d’établissements) transposer sur leur terrain et dans le paysage de leur quotidien les conditions de cette réussite financière extrêmement forte mais qui déçoit pourtant les plus gourmands.

Comment faire plus avec de moins en moins ? Quel risque y a-t-il à être trop en marges ? L’hyper croissance est-elle bonne pour la santé ? Sur quels dos se font les réductions de coût ou les réductions de charge ?
Les réponses sont assez évidentes mais voilà de bonnes questions à se poser plutôt que de sonder l’avenir par les yeux d’une calculatrice.    

Le plan prévu pour Korian :

+5% de croissance annuelle moyenne pendant 5 ans avec à terme « un chiffre d’affaires voisin de 3,8 milliards d’euros » et une légère hausse de sa rentabilité ! « Un taux de marge d’excédent brut d’exploitation sur chiffre d’affaires voisin de 14,5%, et une extension du parc de 2.500 à 3.000 lits par an sur cette période ».

Pour 2016, Korian vise un chiffre d’affaires 2016 proche de 3 milliards d’euros et une marge brute d’exploitation de 14%. Au premier semestre, la croissance organique a atteint 4% et l’excédent brut d’exploitation du groupe a progressé de 20% à 207 millions d’euros.

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2016/09/15/97002-20160915FILWWW00153-korian-presente-son-plan-strategique-a-5-ans.php

La messe est dite mais manque encore la recette.
A la place, un autre article dans une toute autre presse nous offre une petite page de réclame, à l’intention de futures salariés, réalisée par le directeur restauration et hébergement du groupe Korian. Il est vrai que la politique restauration au sein du groupe nous a donné ces dernières années des exemples très concrets de ce que les hausses de marges et de rentabilité occasionnent chez le personnel, sur les conditions de travail et sur la qualité des repas.

Selon M Parrot, fin connaisseur des conditions de travail au sein de l’entreprise, quels sont les avantages à postuler pour le groupe Korian ?
Réponse donnée cette semaine au journal L’Hôtellerie Restauration :

« En premier lieu, nous pratiquons les 35 heures et nous évitons au maximum les coupures, surtout dans nos établissements situés en Île-de-France. Ajoutons à cela des jours de congés consécutifs, des postes en CDI uniquement – en dehors des postes de remplacement – et la possibilité de se former grâce à notre institut de formation. Nous construisons nos propres modules de formation pour répondre au plus près aux besoins de chacun. C’est le cas, par exemple, d’une formation au service en salle et aux arts de la table, ou encore de la mise en place d’une formation ciblée sur la cuisson basse température. Nous proposons également l’accès à la validation des acquis de l’expérience pour les responsables hôteliers. Chez Korian, nous prenons soin de faire évoluer nos salariés. Bienveillance, responsabilité, transparence et initiative sont les quatre valeurs du groupe : elles s’appliquent aussi bien à nos clients qu’à nos équipes ».

http://www.lhotellerie-restauration.fr/journal/emploi/2016-08/Christophe-Parrot-Chez-Korian-nous-prenons-soin-de-faire-evoluer-nos-salaries.htm

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 16 septembre 2016 dans Politique groupe

 

Étiquettes : , , , , ,

Question du Figaro à M Coléou PDG du Groupe Korian : Qui bénéficie de la croissance? Les actionnaires? Les salariés? Vos clients, les personnes âgées?

Yann Coléou: La fusion nous a permis de devenir le numéro un européen du bien vieillir. Notre objectif est de croître pour répondre aux besoins du marché car les personnes âgées seront de plus en plus nombreuses.

Qui bénéficie de la croissance? Les actionnaires? Les salariés? Vos clients, les personnes âgées? demande Le Figaro

Réponse de monsieur Coléou :

« Nous voulons croître pour répondre à des attentes contradictoires. Les actionnaires veulent plus de bénéfices. Les salariés plus de salaires et de meilleures conditions de travail. Les clients plus de qualité pour le moins cher possible ».

Bon…

Le moins qu’on puisse dire c’est que les actionnaires ont gagné avant tout le monde…

Pour les augmentations des salaires, c’est pas encore ça et même au contraire les salaires bruts vont être impactés prochainement parce qu’un des actionnaires à mal gérer au niveau de la Prévoyance et que maintenant c’est nous qui payons ses erreurs à sa place… C’est ballot…

Si un dirigeant faisait une erreur pareil avec le parc des Ehpad ou des cliniques, on lui dirait au revoir tout de suite mais quand c’est un actionnaire… là on lui en veut tellement qu’on lui laisse le marché de la Prévoyance d’entreprise pour tous les salariés du groupe…
On croise les doigts pour qu’il gère moins mal…

Ça nous inspire d’ailleurs ce petit adage en passant qui ne coûte rien, tant qu’il y a intérêts y a pas de conflits.

L’article du Figaro poursuivait avec les propos du PDG nous livrant sa solution pour répondre aux attendent de tous mais l’offre du journal est payante et on a pas encore été augmenté donc on est resté sur notre faim..

Comme le dit notre PDG, il s’agit de « croître pour répondre à des attentes contradictoires », parce qu’en effet la volonté des actionnaires d’augmenter encore et encore leurs bénéfices, est contradictoire avec les attentes largement plus légitimes des salariés et des personnes âgées.

 
Poster un commentaire

Publié par le 3 novembre 2015 dans autres - divers, Politique groupe

 

Étiquettes : , , , , ,

Korian – Medica publie un chiffre d’affaires 2014 en hausse de 64%

Korian- Medica a publié ses résultats pour 2014 (2,5 milliard d’euros) et confirmé le cap des 3 milliards de chiffre d’affaires pour 2017.

+ 64% de chiffre d’affaires 2014 consildé (73% pour la partie France)

Une croissance qui s’explique par l’intégration de Medica au 1er avril 2014, celle de Curanum en Allemagne et celle de Kinetika Sardegna en Italie.

+ 3,6% de chiffre d’affaires 2014 pro forma (4,3% pour la partie France)

 Le chiffre d’affaires de Korian – Medica pro forma a été préparé avec les hypothèses suivantes :
• prise en compte du groupe Curanum par Korian au 1er janvier 2013,
• prise de contrôle du groupe Senior Living Group par Medica au 1er janvier 2013,
• cession du pôle psychiatrique de Korian avant le 1er janvier 2013,
• rapprochement des deux groupes Korian et Medica au 1er janvier 2013,
• intégration de 100% du chiffre d’affaires de Kinetika au 1er janvier 2013. Kinetika était intégré à hauteur de 28% en 2013 et sur le 1er trimestre 2014.

Source : http://www.capgeris.com/les-groupes-de-maison-de-retraite-327/korian-medica-publie-ses-resultats-pour-2014-conformes-aux-objectifs-a34072.htm

 

Étiquettes : , ,

Korian : 2 nouvelles opérations de rachat pour un chiffre d’affaires additionnel de 60 millions d’euros

au moins 2 raisons supplémentaires pour exiger plus de moyens humains, de meilleurs salaires et de meilleurs conditions de travail pour le personnel… Sans ça, qu’est ce qu’une telle croissance de l’entreprise peut apporter à ses employés et au service ?

 D’aprés HOSPIMEDIA :

Avec 45,5% de chiffre d’affaires (CA) supplémentaire au 1er trimestre 2014 par rapport à 2013, Korian – Medica réalise un score « en très forte hausse« , précise le groupe dans un communiqué du 16 juillet. Fort de l’intégration de Medica, le groupe réitère donc son objectif pro forma de 2,5 milliards d’euros (Md€) au terme de l’exercice 2014, « étape intermédiaire vers les 3Md€ visés en 2017« .

Si le parc français reste le premier champ de l’activité de groupe (58,6% du CA, chiffres non audités), sa part a tendance à diminuer (-0,6 point en un an) au profit de l’international. À l’instar d’Orpéa, qui communiquait le même jour ses résultats semestriels, la croissance hors Hexagone est à lire sous le prisme de nouvelles acquisitions. Racheté par Medica en octobre 2013, le belge Senior living group (SLG – lire ci contre) pèse déjà pour près de 51 millions d’euros (M€).

Au regard des chiffres pro forma pour 2014, la France présente tout de même la plus forte hausse du chiffre d’affaires (+4,5%), soit 60% du chiffre d’affaires total, estimé à 1,23 Md€. L’Allemagne progresse pour sa part de 2,5%, suivie de la Belgique et de l’Italie avec respectivement 2,8 et 2,1%.

Plaçant 2014 sous le sceau de l' »intégration et de la consolidation des organisations [du groupe]« , Yann Coléou, directeur général de Korian – Medica annonce également le rachat de la totalité du capital de Kinetika Sardegna pour effet au 30 juin. Déjà actionnaire de la société Dardenesaise à hauteur de 28%, le groupe estime « un potentiel de chiffre d’affaires additionnel de l’ordre de 50M€« . À cette opération, se rajoute également la reprise du Centre hospitalier des Courses de Maison Laffitte pour 10M€ de CA annuel potentiel.

 

Étiquettes : , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :