élections Korian 2019, liberté syndicale

Korian lâché par la Ministre du Travail, Khedidja déléguée syndicale SUD pourra continuer à vous défendre !

Khedidja notre déléguée syndicale SUD à Korian ne sera pas licenciée. Après plus de 4 mois d’attente, la non-décision de la ministre clôture ce dossier rocambolesque qui a commencé il y a presque un an. Nos patrons et l’UNSA Korian n’en sorte pas grandi… et c’est un euphémisme.

Après un premier refus par le Comité d’entreprise, un deuxième refus par l’inspection du travail voici le 3ème refus par la ministre. et un, et deux, et trois / zéro.

Nous avions dès le début de cette affaire dénoncé ces sales manigances. Le but était clair : faire taire les lanceuses d’alertes, casser la dynamique de développement de notre syndicalisme sans compromission et nous priver nous, salarié-es de Korian, de nos moyens de défense.

Et bien c’est raté !

Mais commençons donc par deux petites mises au point

Notre employeur est ridiculisé, même la ministre du Travail l’a lâché devant la gravité de la situation. Notre syndicat SUD à Korian a su trouver les moyens pour réagir et gagner le rapport de force. Nous sommes maintenant en pleine expansion et grâce à vous on va faire un carton aux élections ! A bon entendeur !

Au tour de l’UNSA Korian maintenant… C’est en effet l’UNSA Korian qui a amorcé la procédure en faisant une parodie d’enquête avec la CFDT Korian en guise de caution. En ayant soutenu activement cette machination vous avez montré votre vrai visage aux salarié-es et n’avez définitivement de “syndicat” que le nom. Et vos propos scandaleux où vous avez osé comparer la situation d’une lanceuse d’alerte avec celle d’un harceleur sexuel on n’est pas prêt de les oublier (et toutes les copines féministes non plus).

Aux syndiqué-es, sympathisant-es et électeurs/électrices de l’UNSA Korian. Ces gens s’expriment en votre nom ! Interpellez vos représentant-es, demandez des comptes, constatez l’enfumage et prenez vos responsabilités. Ce qui s’est passé est grave et il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir ! (Si besoin on vous fournit la paire de ciseaux pour découper votre carte).

Ceci étant dit, maintenant merci à toutes et à tous pour votre soutien ! :-)

Merci aux très nombreuses et nombreux signataires de la lettre ouverte à la ministre et à vous qui avez relayé l’info,

Merci aux collègues et camarades qui ont participé aux rassemblements de soutien, 

Merci aux journalistes qui ont participé à faire éclater la vérité et à nos avocats,

Merci aux camarades de la CGT Korian pour leur soutien. Unité face à la répression ! 

Merci aux élu-es du C.E Korian qui ont tenu bon face à la pression du patron et même, pour certain-es, en désaccord avec leur propre syndicat, 

Merci à toutes les familles qui nous ont soutenu depuis le début, 

Merci à l’inspection du travail et ses rapports d’enquête sans ambiguïté,

Merci à notre Syndicat SUD Santé Sociaux et notre Union Syndicale Solidaires,

et surtout merci à l’ensemble des travailleuses et travailleurs qui s’occupent des personnes âgées et qui luttent pour des meilleures conditions de travail et de prises en charge.

à vous toutes et tous c’est aussi votre victoire !

Voyez, comme toutes et tous étaient de notre côté alors que la direction de Korian n’avait que l’Unsa et et de la CFDT avec elle… Sans vous toutes et tous, le rapport de force aurait été inversé et nulle doute que la décision de la ministre aurait été différente… Comme dernièrement à “La Poste”, “SFR” ou encore “EDF”.  

Quelle seront les suites de tout ça ?

Ben du pénal, nous comptons bien obtenir justice et condamnations :  menaces, racisme, diffamation, discrimination et faux témoignages ! C’est très très grave et on a du lourd.

Du prudhomme aussi, en plus de Khadija deux autres camarades se sont prises une mise à pied et un averto. On va faire sauter tout ça fissa.

Un film, on hésite entre un film français ou une super production Nitflex. ;-)

Et surtout les élections du 13 novembre : Votez SUD Santé Sociaux Solidaires et ne soutenez pas par votre vote des syndicats qui co-organisent la répression avec nos patrons.

A la prochaine affaire de ce type on réagit toutes et tous ensemble en faisant grève pour que cesse la répression et que vive notre liberté d’expression à Korian, chiche ?

Et d’ailleurs c’est l’occasion de l’ouvrir et de faire sauter la chape de plomb. N’hésitez-pas à nous remonter vos témoignages sur vos conditions de travail et les conditions d’accueil de nos aînées.

C’est les élections pro à Korian ! Renseignez-vous ! discutez-en avec les collègues et relayez l’info !
élections Korian 2019, liberté syndicale

Nos candidat-es SUD Santé Sociaux Solidaires aux élections Korian, la tête de liste va vous donner le smile

ça y est nous avons déposé les listes des candidat-es SUD Santé Sociaux aux élections pro de Korian. Voici une petite présentation de nos listes accompagnée d’une autre excellente nouvelle.

Allez commençons par la première bonne nouvelle. Vous avez suivi avec beaucoup d’intérêt les affaires qui nous opposent depuis des mois à Korian concernant la demande de licenciement de Khedidja, notre déléguée syndicale, à l’approche des élections. 

Sud Santé Sociaux dénonce depuis le début, preuves à l’appui, ce coup monté organisé par la direction avec la complicité active de l’UNSA (et passive de la CFDT). Nous avions décortiqué pour vous l’avis de l’inspection du travail qui a refusé le licenciement. Mais Korian s’est enfoncé dans son mensonge et a utilisé la carte “j’appelle une amie” : ils ont demandé à la Ministre du travail de valider quand même le licenciement.

Plusieurs SUDistes d’autres boîtes ont subi ce genre de procédure et ont fini par se faire lourder… Nous nous sommes aguerri-es ! Pour se débarrasser d’une salariée lanceuse d’alerte qui dénonce inlassablement ce que vous êtes si nombreuses à nous faire remonter presque quotidiennement, on a eu droit à tout ! Mensonges, faux témoignages, intimidation, acharnement, menaces…

La presse consternée s’en est plusieurs fois fait l’échos et même le Défenseur des Droits est sur le coup. Vous avez co-signé notre lettre d’interpellation de la ministre. Vous, salarié-es de Korian, nous soutennez. Et tout ça alors que c’est le feu dans EHPAD et dans les Urgences.

La décision est tombée :
Khedidja ne sera pas licenciée, elle est même tête de liste SUD pour le CSE Seniors Nord.

Nous ferons un article plus poussé et des remerciements à nos soutiens très prochainement. Et sur le fond, nous sommes loin d’avoir dit notre dernier mot, des procédures juridiques sont en cours.

N’en déplaise à la direction et à l’UNSA Korian leurs mensonges et autres malhonnêtetés feront long feu !

Mais c’est surtout à vous salarié-es de Korian de vous exprimer face à ces pratiques inacceptables. En particulier par votre vote lors des élections du 13 novembre.

Demandez donc aux candidat-es UNSA ce qu’ils et elles pensent de cette affaire et s’ils et elles sont prêt-es à assumer leurs fautes et responsabilités aux côtés de la direction générale…

Aux élections vous pourrez donc voter « SUD Santé Sociaux Solidaires » avec deux listes SUD complètes dans les CSE Seniors et une liste de choc dans les SSR et HAD

C’est la deuxième bonne nouvelle, SUD se développe à Korian à toute vitesse ! Les CSE – comité social et économique – remplacent nos Comités d’entreprises.  Vous avez donc le pouvoir de voter « SUD Santé Sociaux Solidaires » dans les 3 CSE suivants :

  • CSE Seniors Nord
  • CSE Seniors Ouest
  • CSE Santé Nord

C’est tellement beau que la direction et leurs syndicats paniquent. Horreur, malheur ! Partout des salarié-es qui revendiquent et qui défendent leurs droits !

Oui on sait “le syndicat SUD qui ne candidate que dans le Nord” c’est chelou. On nous l’a déjà faite ! Mais sachez qu’on nous empêche de présenter des listes composées exclusivement de collègues femmes dans le Sud !

Et encore on ne parle pas de difficultés pour accéder à vos établissements à la différence de certains autres syndicats. On l’a déjà évoqué dans cet article.

On vous expliquera tout ça dans un prochain article.

Croyez bien qu’on n’en restera pas là. !

C’est les élections pro à Korian ! Renseignez-vous ! discutez-en avec les collègues et relayez l’info !
élections Korian 2019, mobilisation, salaire, témoignage

Concernant la prime de 13ème mois et les N.A.O

Des collègues d’un établissement nous ont envoyé une pétition signée largement. Elle concerne les dernières Négociations Annuelles Obligatoires (N.A.O) et la fin de la prime du 13ème mois. Elle illustre bien la situation dans laquelle nous sommes toutes et tous et nous la relayons.

La pétition

Mesdames, messieurs,

suite à la nouvelle distribution de la prime du 13ème mois et après concertation dans l’équipe nous sommes déterminés à vouloir garder moitié en juillet (pour les vacances) et moitié en décembre (pour les cadeaux de Noël).

Vous pouvez penser bien sûr que la somme attribuée tous les mois à chacun pourrait être mise de côté et que cela reviendrait au même, mais avez-vous pensé aux personnes qui touchent des aides telles que la prime d’activité (calculée tous les 3 mois) sera supprimée, ou encore aux personnes dont les fins de mois sont difficiles qui vont profiter de cette somme pour les aider, mais quand arrivera juillet (pas de vacances) et décembre (pas de cadeau).

La Pétition est signée par une trentaine de collègues de l’établissement


Nos commentaires à SUD Korian

Tout d’abord nous saluons les collègues qui se bougent. Une pétition c’est bien souvent un premier pas et nous invitons les collègues des différents établissements à les démultipler et les populariser. Nous avons conçu ce site et notre syndicalisme pour cela !

Pour SUD Korian, cette pétition illustre parfaitement la signature à la légère de l’accord de N.A.O par les syndicats UNSA, CFDT et F.O à Korian.

Au fait on enfonce le clou : SUD n’a pas signé cet accord. Nous n’avons pas (encore) l’honneur de participer aux négociations. Ça changera après les prochaines élections en fonction de ce que vous mettrez dans l’urne.

« A la légère » donc, car on ne modifie pas d’un coup de stylo les délicats équilibres économiques des salarié-es et de leurs familles. Quand il y a des salaires raz-les-paquerettes dans la boîte on ne fait pas ça ! Et ce n’est pas la peine de nous parler de contreparties. Et oui nous sommes au courant, un « salaire » c’est plus solide qu’une « prime ». Mais quand on est un syndicat digne de ce nom, on essaye de mettre la pression à l’employeur en organisant des grèves pour l’augmentation des salaires !

Nous méritons mieux que ça, mobilisons-nous et exigeons des augmentations de salaire !

Salaires, embauches, conditions de travail !

Les services d’urgences montrent la voie, une mobilisation se prépare pour le 15 octobre dans les EHPAD et l’aide à domicile. Elle s’inscrit dans la suite des actions de ces dernières années. Nous vous donnons rendez-vous ce jour-là.

C’est les élections pro à Korian ! Renseignez-vous ! discutez-en avec les collègues et relayez l’info !
élections Korian 2019

Comment vérifier qui peut voter aux élections à Korian. SUD vous explique (et faut pas trainer) !

Les élections professionnelles approchent. Demain vous allez avoir un affichage dans vos établissements avec « qui peut voter » (électeurs/électrices) et « qui peut candidater » (éligible). A vous de vérifier si tout va bien et il faut réagir vite en cas d’oublie. On fait le récap’.

Et oui les élections approchent, c’est dans 6 semaines. Les « sudistes » – adhérent-es de notre syndicat SUD) font le tour des établissements. Vous les avez surement croisé-es à l’intérieur des locaux ou des fois juste à la sortie au petit matin pour vous remettre de l’information sur vos élections et surement aussi sur le projet de casse des retraites.

A SUD, comme d’hab’, nous jouons la transparence. Nous avons mis à votre disposition les accords et calendrier concernant les élections. Ils sont disponibles sur cette page.

Ce lundi 30 septembre donc c’est le jour où votre direction doit afficher :

  1. qui peut voter (les « électeurs et électrices)
  2. qui peut candidater (les éligibles dans le jargon)

A Korian, pour pouvoir voter, il faut avoir 3 mois d’ancienneté dans la boîte. Pour pouvoir candidater, il faut au moins 1 an d’ancienneté.

En résumé, si vous avez au moins 3 mois d’ancienneté, vérifier bien si votre nom apparait sur l’affiche de votre direction, si ce n’est pas le cas, demandez très rapidement des explications et un correctif à votre direction. N’hésitez-pas à nous contacter (sur notre facebook ou avec notre formulaire de contact par exemple) si vous voulez un avis ou un peu de soutien.

Et on dit ça on dit rien, mais si vous hésitez encore pour candidater avec votre syndicat SUD ben c’est le moment de se décider ;-)

et de nous contacter (mais genre de suite)

C’est les élections pro à Korian ! Renseignez-vous ! discutez-en avec les collègues et relayez l’info !

élections Korian 2019, droit du travail, liberté syndicale

Nos panneaux syndicaux à Korian ! (et autres droits syndicaux bafoués)

Droit de circulation entravé

Lors d’un déplacement dans l’établissement Korian Marisol à Sevran, la directrice de l’établissement s’est permis de faire surveiller et d’accompagner nos déléguées syndicaux lors l’intégralité de leur visite de l’établissement.

L’article L2143-20 prévoit pourtant que les délégué-es syndicaux peuvent “circuler librement dans l’entreprise et y prendre tous contacts nécessaires à l’accomplissement de leur mission”. Cette liberté est confirmée par l’arrêt N°93-82824 de la Cour de Cassation du 28 juin 1994.

Panneaux syndicaux manquants

Nous avons par ailleurs constaté que dans plusieurs établissements Korian nous ne disposions pas d’un panneau d’affichage syndical.

L’article L2142-3 du code du travail indique pourtant que des panneaux d’affichages doivent être installés dans l’ensemble des établissements pour chaque section syndicale.

Arrachage d’affiches

Revenons à Sevran, où nos affiches ont été arrachées après notre visite.

Il est inadmissible et répréhensible de se voir arracher les revendications d’un syndicat et ce même si les propos ne vont pas dans le sens de l’employeur. L’article L2142-5 prévoit pourtant que “le contenu des affiches […] est librement déterminé par l’organisation syndicale, sous réserve de l’application des dispositions relatives à la presse”.

Inégalité de traitement

Nous constatons aussi que ce traitement anti-syndical ne concerne pas tous les syndicats à Korian. A l’inverse dans l’établissement Korian l’âge bleu à Roubaix, le directeur qui venait d’être informé de la venu de l’UNSA :

  • a affiché une note d’information pour prévenir les collègues de cette venue,
  • a autorisé les collègues de l’établissement à participer à la réunion d’information de l’UNSA sur le temps de travail.

Nous nous sommes d’abord félicité-es de constater qu’un directeur pouvait mouiller la chemise pour soutenir le travail syndical de terrain. Nous avons donc demandé de bénéficier des mêmes dispositions pour notre visite. Notre directo-syndicaliste a cette fois-ci commencé par refuser, puis demandé au service des Ressources Humaines, puis joué la montre. Ce n’est que 2 jours avant la date prévue de notre visite que le principe d’une réunion d’information durant le temps de travail sera finalement accepté… Alors que nous avions déjà repoussé notre venue.  Pour l’affichage d’information aux collègues on repassera… D’ailleurs oui on repassera : collègues de Roubaix à très bientôt ! 

L’article L2141-7 indique pourtant qu’il “est interdit à l’employeur ou à ses représentants d’employer un moyen quelconque de pression en faveur ou à l’encontre d’une organisation syndicale.”

Ça suffit !

Les sections SUD-Solidaires à Korian avec la fédération SUD Santé Sociaux veilleront au respect du droit du travail et ne manqueront pas de prendre toutes les dispositions afin que ces entraves au droit syndical cessent immédiatement. Nous exigeons en particulier l’application du droit et l’installation de panneaux syndicaux dans l’intégralité des établissements Korian dans les plus brefs délais !

En parlant de pression antisyndicale

nous vous invitons à lire nos chroniques concernant ce qui se passe à l’établissement villa d’azon.

À moins de 6 mois des élections professionnelles à Korian, nous invitons les salarié-es des établissements où il n’y a pas de panneau syndical SUD Santé Sociaux à nous contacter afin de parfaire notre état des lieux des irrégularités.

D’ici là abonnez-vous à ce blog et suivez-nous sur Facebook !

RDV en bas de cette page

Korian a 50 ans de retard, le panneau syndical est, depuis “Mai 68”, un outil essentiel à la communication syndicale au plus proche des salarié-es, ne nous laissons pas bâillonner !

élections Korian 2019, Conditions de travail, liberté syndicale, salaire

Élections à Korian 2019 – Rejoignez les listes SUD Santé Sociaux !

Du 13 novembre au 10 décembre 2019, nous élisons nos représentant-es au Comité Social et Économique à Korian. Nous invitons l’ensemble des salarié-es de Korian à contacter dès maintenant nos équipes afin de construire des listes SUD !

LES 13 NOVEMBRE ET 10 DÉCEMBRE, NOUS ÉLISONS NOS REPRÉSENTANT-ES AU COMITÉ SOCIAL ET ÉCONOMIQUE (CSE)

Korian, l’excellence au service des Séniors ? mdr

Si vous trouvez qu’environ 4,50 € par jour pour de la nourriture immonde et qu’une douche par semaine (voir moins en mode « dégradé ») c’est suffisant. Si vous pensez que des salarié-es payé-es au lance-pierre et le sous-effectif chronique permettent un travail de qualité et épanouissant.

Maison de retraite et Clinique… Cotées en Bourse ?

Si la répression patronale consistant à menacer et licencier les salarié-es qui dénoncent et se battent pour leurs droits vous convient. Que des représentant-es du personnel éloigné-es de vos lieux de travail (et même du travail tout court) permettent vraiment de faire vivre en semblant de démocratie sociale.

Nos dirigeants n’ont plus les pieds sur terre… Sortons-les vite de leur bulle financière !

un slogan lors d’une de nos mobilisation en 2018

Multinationale de « l’or gris »

Si vous trouvez normal que des actionnaires s’engraissent sur le dos de nos aîné-es, que « l’or Gris » et la « silver eco » sont des termes qui ne vous choquent pas et, qu’après tout, la loi du Capital doit s’imposer et faire ses profits jusque dans les « protections » avec l’appui d’un gouvernement qui casse nos droits.

Et, pour finir, si vous kiffez bosser dans une boite qui se fait épingler à chaque reportage sur les EHPAD, et bien vous pouvez arrêter ici votre lecture. ;-)

SUD Santé Sociaux à Korian, Changer le Travail et la Société

L’organisation syndicale nous semble être le meilleur levier d’amélioration du travail, sinon de la Société. C’est pourquoi nous réunissons des salarié-es pour peser ensemble par notre nombre et nos actions !

Nous nous nourrissons des expériences de chacun-es. Nous élaborons des méthodes en collectif. Nous trouvons des solutions ensemble. Nous informons le plus grand nombre sans demander une adhésion au préalable.

Pour que nos revendications soient entendues et prises en compte, nous avons besoin de créer un rapport de force. Les élu-es SUD seront les accélérateurs de nos luttes !

ENVIE DE NE PLUS VOUS LAISSER FAIRE ? ALORS SOYEZ CANDIDAT-E AUX ÉLECTIONS À KORIAN AVEC SUD SANTÉ SOCIAUX !

rdv dans notre QG de campagne sur cette page

Pourquoi devenir un-e Sudiste au CSE ?

Des représentant-es du personnel SUD au CSE c’est la garantie d’avoir des élu-es qui font circuler l’information à l’ensemble des salarié-es. Parce que nous pensons que le rapport de force permet d’arracher des acquis sociaux lors des négociations. Et pour que cela fonctionne, il faut se mobiliser toutes et tous, syndiqué-es et non-syndiqué-es, en ayant conscience des enjeux et donc en ayant accès à des infos régulièrement.

C’est aussi envoyer un signal clair à notre employeur : nous ne sommes pas le bras droit des directions et nous ne cautionnerons aucun recul social !

A SUD on se serre les coudes

Être représentant-e du personnel est une responsabilité. Nous sommes organisés pour cela :

  • Proximité : nous sommes présent-es dans toute la France par le biais de nos syndicats départementaux.
  • Formation : nous sommes l’organisation syndicale qui organise le plus grand nombre de formations syndicales en proportion de notre nombre d’adhérent-es.
  • Démocratie : nous échangeons sur nos revendications par messagerie instantanée et nous réunissons régulièrement pour en discuter : rejoindre SUD c’est pouvoir s’exprimer !