RSS

Archives de Catégorie: Economie Santé Privé Lucratif

La maltraitance institutionnelle, on en parle ?

Du nord au sud, de l’est à l’ouest, elle s’insinue partout où les économies et les profits prennent le pas sur le soin, sur la santé, le social. Partout où les soignants et les accompagnants deviennent peu à peu des marchands et de moins en moins des aidants.

Depuis que la Santé et le Social ont été vendu à (ou volé par) des financiers, des actionnaires, … des profiteurs, la notion de maltraitance institutionnelle est apparue alors qu’elle n’existait pas avant;

Pour nous qui alertons depuis des mois et des années sur ce fléau, nous qui avons fustigé l’indécence et l’irresponsabilité des profits engrangés sur le dos des résidents/patients et salarié-es on ne peut que ce réjouir que des député-es s’intéressent enfin au sujet.

Malgré l’indifférence ou le mépris dont fait preuve à ce sujet l’ensemble du gouvernement, à commencé par le Président ou la Ministre de la Santé, suivis de prés par tous les députés de la droite en marche, de la droite tout court et autres droites extrêmes.

Il ne sont qu’une poignée, les député-es décidé-es à mettre des coup de pieds dans ces fourmilières à frics qui ruinent le social et la santé, qui maltraitent les soignants et les soignés, …

Mais nous sommes beaucoup plus nombreuses et nombreux, bien décidé-es à agir de l’intérieur, de l’extérieur et de partout à la fois.

Exploitants, exploitantes vous êtes cerné-es, rendez-vous à la raison !
Rendez nous la Dignité, rendez nous la Santé, rendez-nous le Social, et rendez l’argent.

Sinon ça fera trés très mal.

 

 

Étiquettes : , , , ,

Établissements du groupe Korian : la Lettre ouverte aux Minstère et ARS et Communiqué de Presse de Sud Santé Sociaux

La fédération Sud Santé Sociaux adresse ce jour une lettre ouverte au Minstére des Solidarités et de la Santé et à toutes les ARS dont dépendent les établissements du groupe Korian.

Ci-joint, un tract recto/verso reprenant les demandes de cette lettre ainsi que le précédent communiqué « Faut pas pousser mémé dans les Or-Gris » du 22 juin.

Lettre MinisterARS comm presse

 Ci-dessous l’intégralité du communiqué de presse :

La Fédération SUD Santé Sociaux adresse cette lettre ouverte à Madame la Ministre des Solidarités et de la Santé ainsi qu’à toutes les Agences Régionales de Santé dont relèvent les établissements Korian, pour interpeller les tutelles sur leur rôle et surtout leurs responsabilités quant au financement de la dépendance.

Alors que les moyens, et particulièrement les moyens humains, sont très insuffisants dans un grand nombre d’établissements Korian,

Alors que très régulièrement des titulaires absent-es de leur poste (pour cause de mala-die, AT, CP, formation, etc.) ne sont pas remplacé-es et que les turn-over laissent des trous de plusieurs mois dans les effectifs avant d’être de nouveau pourvus,

Alors que la dépendance ne cesse d’augmenter mais que l’évaluation du niveau de dépen-dance (GMP) dont dépend la dotation en personnel n’est souvent pas remise à jour avant le renouvellement des conventions (soit plusieurs années après la mesure fiable du niveau de dépendance),

Alors qu’en conséquence, les organisations de service en mode dégradé deviennent de plus en plus la norme, drainant leur lot de glissement de tâches, de responsabilités, et déshabillant fréquemment une unité ou un service pour en habiller d’autres,

Alors que les négociations de CPOM prévoient encore plus de permissivité, induisent des dérives dangereuses pour la qualité des soins, du service et des conditions de travail,

Alors que les financements publics de la dépendance privilégient le profit au détriment de la qualité des prises en charge.

La Fédération SUD Santé Sociaux demande au Ministère des Solidarités et de la Santé, ainsi qu’aux ARS, de ne pas se rendre complices de cette gestion ultra libérale, qui nuit à la qualité de prise en charge, en faisant interdire toute suppression d’effectif au sein du groupe Korian dont les bénéfices, en partie issus de financements publics, lui permettent d’ assurer des moyens en effectifs et matériels suffisants et pérennes.

Paris, le 6 juillet 2017
Contact : Olivier Augé : 06 83 05 37 66

 

 

 

Étiquettes : , , , , ,

Mobilisation Nationale pour les salarié-es Korian : SUD va adresser des lettres ouvertes à toutes les ARS et au Ministère !

Faute de négociation avec la direction générale pour garantir enfin les moyens d’une prise en charge et de conditions de travail saines et à la hauteur des attentes et  besoins, Sud Santé Sociaux adressera la semaine prochaine une lettre ouverte à toutes les Agences Régionales Santé dont relèvent les établissements Korian.

En plus des actions de tractage citoyens et des assemblées populaires que nous organisons aux portes des établissements Korian pour sensibiliser la population aux enjeux et aux besoins de la dépendance, cette lettre vise à interpeller directement les tutelles sur leur rôle et surtout leurs devoirs dans le cadre des financements publiques dont bénéficie l’entreprise.

Des financements, oui ! Mais pas sans garantie, ni sans contrepartie pour le bienêtre des résidents et des soignants. La profitabilité ne sera jamais une contrepartie acceptable.

La lettre ouverte unique, sera transmise au Ministère de la Santé, à toutes les ARS dont dépendent des établissements Korian,  à la direction générale du groupe Korian, ainsi qu’à plusieurs organisations actives dans les domaines de l’éthique ou des finances publiques.

 

 

RduTps67 7

incontinence-finance

GHT CPOM G plus riengrd age et cout du soin

 

Étiquettes : , , , , ,

Témoignage d’une ex salariée d’un EHPAD Korian

Ci-dessous, nous vous livrons le témoignage et les ressentis d’une salariée d’EHPAD qui a démissionné et qui nous a confié hier au passage son souhait que les salarié-es ne lâchent rien dans la cadre de la mobilisation lancée (qu’elle se rassure la mobilisation ne fait que commencer!), ses propos ont été recueillis dans le cadre de nos Interview AlloKorian

Décrivez du mieux que vous pouvez comment les logiques financières du groupe Korian agissent sur vos conditions de travail et sur la qualité de votre travail.

Restrictions d’horaires et de remplacements comment faire le travail de trois personnes correctement en étant deux? Tout est bâclé pour tout faire, énormément de pression, Korian veut vite et bien ce n’est pas possible nous ne sommes pas des machines.

Comment ces mêmes logiques agissent sur le séjour et la prise en charge des résidents ?

Ce ne sont plus des résidents mais des comptes en banques! La prise en charge des résidents ? Désolé je ne connais pas, « j’ai pas le temps » ils ne sont « pas tout seul dans l’établissement », voilà la réponse type qu’on leur donne, « plus tard », « j’ai pas le temps » « vous n’êtes pas tout seul ici ni prioritaire »…

Pour adresser vous aussi votre interview :  https://goo.gl/forms/m5V0lnRb8IuohAea2

interviews

 

Étiquettes : ,

Korian : 300 Millions de fonds propres injectés dans de la dette !

C’est 60 Millions de plus qu’autorisé à la dernière AG des actionnaires mais ce sont surtout 300 000 000 d’euros dont pas un centime ne sera redistribué aux salariés.
Quand il s’agit de mutualiser « des pertes » ou plutôt des efforts de croissance, c’est la ceinture de chaque établissement et de leur personnel qui se resserre.

Mais pour dépenser les fonds propres de l’entreprise, on peut chercher longtemps une mutualisation en faveur des sites et de leurs personnels.
Sur ces 300 Millions, 240 ont été émis en Obligations à Durée Indéterminée à option de Remboursement en Numéraire et/ou en Actions Nouvelles et/ou Existantes (ou O.D.I.R.N.A.N.E pour les initiés) et 60 Millions de placement privé de dette hybride auprès d’un seul investisseur.

piedsurterrevsbullefinancieremonopolyy

 
 

Étiquettes : , , ,

Gréve dans le groupe Korian : Répartitions des profits? Moyens de prise en charge? … Aux salarié-es de décider !!

Suite à notre campagne, aux importantes mobilisations de mars et d’avril, suite à notre pétition, que vous avez été nombreuses et nombreux à signer et que la direction générale a reçu en partie le mois dernier, un 13éme mois et la Subrogation vont pouvoir être gagné !

C’est une première victoire et c’est surtout la preuve que votre avis compte ! Mais à condition de se donner les moyens de se faire entendre ! Mieux on agit ensemble, mieux on y arrive.
sondagesUn 13éme mois et une Subrogation ça ne tombe pas du ciel..
Mais ça vient de toutes celles et tous ceux qui se sont mobilisé-es en nombre depuis plusieurs mois pour ça.
Nos actions pour de meilleurs conditions de travail et pour une gestion plus humaine des profits reflètent un travail de longue haleine.
Nos revendications, et nos coups de gueule ne tombent pas dans l’oreille de sourds, ni sous les yeux de lecteurs aveugles, mais c’est grâce à vous qu’elles sont écoutés et prises en compte.
Nous savons que la direction générale entend et voit nos revendications chaque fois que vous être nombreuses et nombreux à les porter plus haut et plus fort avec nous.

Aujourd’hui encore il y a besoin de vous, pour obtenir un montant de 13éme mois digne, une subrogation véritable, et pour obtenir enfin aussi un signe fort de la direction en faveur des effectifs et des conditions de travail.

La mobilisation du 22 juin aussi a besoin de vous et pareil pour notre campagne de PhotoSlogans

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La reconnaissance la prise en soin du personnel, ça passe notamment par des effectifs suffisant et par un remplacement inconditionnel de toutes les absences.

Inversement, le déni des charges de travail, ou la déresponsabilisation de chefs qui misent de plus en plus sur l’initiative ou la débrouillardise de leurs équipes est indigne et inacceptable mais elle trouve son origine dans l’acceptation et la banalisation d’organisations de travail en mode dégradé.

Ci-joint un préavis de gréve généralisé et reconductible pour tous les 22 000 salarié-es des 380 Korian de France.
Préavis Gréve 22 juin 2017 KORIAN
Ce préavis couvre tous les personnels de tous les sites du pôle Sénior, du pôle Sanitaire ainsi que toutes celles et ceux des sites Siéges.

Ne pas manquez également de participer aux Interview AlloKorian qui n’attendent que vous ! L’avantage de la gréve c’est que ça laisse le temps d’y répondre, mais vous pouvez le faire dés maintenant.

à vous de jouer !

 

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Non remplacement des salarié-es Korian, prime, économies.. Mais où s’en va tout ce qu’il nous manque ?

Tout récemment, Korian a acquis 8 établissements supplémentaires : 1000 lits de plus ! La bourse s’en réjouit.( Source : Capital ) Et vous ça va ?

bourse

Un peu plus tôt pourtant, les salarié-es Korian France ont découvert le montant de leur prime de Participation aux bénéfices 2016 (prétendument supérieure aux montants de 2015).
Mais la pilule passe difficilement lorsque que d’un côté plusieurs vénard-es ont touché une prime à plus de 1000€ alors qu’un très grand nombre des salarié-es Korian de France ont perçu moins que la moyenne de 520€ mise en avant par l’entreprise.
Ça passe d’autant plus mal, lorsque autant de salarié-es constatent avoir une prime aux bénéfices 2016 inférieure à celle perçue au titre des bénéficies 2015…

En 2016 pourtant, les objectifs ont été atteint et les bénéfices ont été supérieurs à ceux de 2015..

Moralité, est ce que la réalisation des objectifs 2016 ne doit profiter qu’à certain-es alors que tant d’autres devraient se contenter de moins que l’année d’avant ??
Et si malgré la réalisation des objectifs cela n’empêche pas que des salariés touchent moins qu’avant, doit-on encore privilégier les objectifs financiers ou au contraire les résidents et salarié-es?

Est-ce qu’à l’instar de la participation des salarié-es, les actionnaires accepteraient de voir leurs dividendes diminuer ?

Est ce que les salarié-es devraient accepter l’idée que le fruit de leur travail sert avant tout à contenter les financiers ?

Avant de céder aux sirènes de l' »accroissance », ou à toute forme de boulimie ou d’acquisition compulsive, ne serait-il pas plus raisonnable de mieux lotir d’abord le parc des établissements existant ?

– Renforcer les effectifs, si régulièrement menacés de fondre à cause de déréglements du climat financier.

– Fidéliser le personnel par l’amélioration des revenus et des conditions de travail.

– Augmenter les moyens humains et matériel aux cotés du Residant / Patient.

En bref, ne doit-on pas prioriser l’Humain avant la finance? C’est presque une évidence, sinon un aphorisme mais ce que l’on constate sur le terrain est tellement en décalage avec cette idée que la question mérite d’être posée, reposée, et même martelée puisque depuis le temps qu’on alerte, on n’a pas constaté de remise en cause des logiques financières dans la politique d’entreprise.

orgris

Est ce que les aides publiques sont intégralement destinées à financer la prise en charge de la dépendance ou bien servent-elles aussi, par ajustement du rapport entre Taux d’occupation et Taux de remplacement *, de levier à la croissance organique des établissements ?
Là-aussi cette question mériterait d’être posée.

* en effet chaque fois qu’un-e salarié-e n’est pas remplacé-e, et même lorsque que l’entreprise rembourse bien à la tutelle la part de dotation correspondante, le non remplacement apporte quand même une économie de masse salariale non négligeable sur toute la partie du salaire financé qui dépasse le salaire minimum conventionnel (c’est à dire le delta lié au minima en vigueur dans l’entreprise et ou à la part de la majoration de son ancienneté). Et dans ce cas, que devient cette réserve de masse salariale ?

sondages

 

Étiquettes : , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :