Actu sociale, Conditions de travail, EHPAD du groupe

Mobilisation pour les salarié-es Korian : Quelques actions récentes en images.

Depuis le début de notre mobilisation et campagne de sensibilisation, prés d’une centaines de sites ont déjà été touché par nos actions (si ce n’est pas votre cas, et que vous le souhaitez demandez de nous).

La lettre ouverte de la Fédération Sud Santé Sociaux a déjà été tractée à plusieurs milliers d’exemplaires et la grande majorité des usagers qui l’ont reçu partagent très largement nos points de vue.  Même choses pour les slogans et autres messages de nos affiches.

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Mobilisation des salarié-es : Nos conseils aux Directions de Sites

Beaucoup de lectrices et lecteurs nous on dit combien leurs directions ou chefs changent de tons ou de manières ces temps-ci.

Chez les un-es, la mobilisation inspire aux directions des actions d’amélioration soudaines pour dissuader toute envie de se mobiliser. Pourquoi dans ce cas ne pas pérenniser la même envie d’agir même quand il n’y a pas d’appel à la gréve et à la mobilisation?.

Chez d’autres au contraire, notre mobilisation suscite une telle crispation côtés directions qu’elles se sentent obligés de faire faire pire qu’avant. (flicage, pression, menace, etc..)

Mais ce que les directions locales n’ont pas toutes comprises c’est qu’elles aussi ont tout à gagner de notre mobilisation !

Quelle Direction de SIte ne souhaite pas avoir enfin pleinement la main sur l’intégralité d’une dotation Soin, 100% conforme au niveau de dépendance réelle son établissement ? Quelle direction ne préférait pas avoir une réévaluation de salaire pour bien traiter au lieu de prime d’objectifs qui poussent à comprimer voire à déprimer ?

Alors à toutes les Directions de Sites nous disons : Ne vous laissez pas griser par une appréhension de cette mobilisation qui n’est pas la vôtre, mais celles de supérieures, de financiers ou d’administrateurs déconnectés de ce que les établissements, les résidents et leur personnels souhaitent le plus : Des moyens pour traiter mieux !

Il y a beaucoup mieux à faire, plus épanouissant et plus utile pour la société que de seulement répondre à des attentes qui ne sont pas les vôtres. Vous êtes les seules à devoir diriger vôtre établissement. Aussi ne vous laissez pas dirigez pas des intérêts autres que ceux du Résidant ou Patient. Ne vous laissez pas imposer de mauvaises orientations. Vous serez à la hauteur, en vous autorisant une réflexion propre et un libre-arbitre, soient-ils contraire aux attentes de votre hiérarchie.
N’ayez pas peur d’être d’accord avec nous, nous ne le répéterons pas.

BTHE, Conditions de travail

Pétition pour les salarié-es et résidents des établissements du groupe Korian – La mobilisation continue avec vous !

L’Humain ou les profits : Pétition pour les salarié-es et résidents des établissements du groupe Korian. Cliquez sur le lien pour la signer en ligne via notre formulaire

https://goo.gl/forms/3LKox856XEgLHTzi1

ordonnance finance

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail, Economie Santé Privé Lucratif, EHPAD du groupe

Établissements du groupe Korian : la Lettre ouverte aux Minstère et ARS et Communiqué de Presse de Sud Santé Sociaux

La fédération Sud Santé Sociaux adresse ce jour une lettre ouverte au Minstére des Solidarités et de la Santé et à toutes les ARS dont dépendent les établissements du groupe Korian.

Ci-joint, un tract recto/verso reprenant les demandes de cette lettre ainsi que le précédent communiqué « Faut pas pousser mémé dans les Or-Gris » du 22 juin.

Lettre MinisterARS comm presse

 Ci-dessous l’intégralité du communiqué de presse :

La Fédération SUD Santé Sociaux adresse cette lettre ouverte à Madame la Ministre des Solidarités et de la Santé ainsi qu’à toutes les Agences Régionales de Santé dont relèvent les établissements Korian, pour interpeller les tutelles sur leur rôle et surtout leurs responsabilités quant au financement de la dépendance.

Alors que les moyens, et particulièrement les moyens humains, sont très insuffisants dans un grand nombre d’établissements Korian,

Alors que très régulièrement des titulaires absent-es de leur poste (pour cause de mala-die, AT, CP, formation, etc.) ne sont pas remplacé-es et que les turn-over laissent des trous de plusieurs mois dans les effectifs avant d’être de nouveau pourvus,

Alors que la dépendance ne cesse d’augmenter mais que l’évaluation du niveau de dépen-dance (GMP) dont dépend la dotation en personnel n’est souvent pas remise à jour avant le renouvellement des conventions (soit plusieurs années après la mesure fiable du niveau de dépendance),

Alors qu’en conséquence, les organisations de service en mode dégradé deviennent de plus en plus la norme, drainant leur lot de glissement de tâches, de responsabilités, et déshabillant fréquemment une unité ou un service pour en habiller d’autres,

Alors que les négociations de CPOM prévoient encore plus de permissivité, induisent des dérives dangereuses pour la qualité des soins, du service et des conditions de travail,

Alors que les financements publics de la dépendance privilégient le profit au détriment de la qualité des prises en charge.

La Fédération SUD Santé Sociaux demande au Ministère des Solidarités et de la Santé, ainsi qu’aux ARS, de ne pas se rendre complices de cette gestion ultra libérale, qui nuit à la qualité de prise en charge, en faisant interdire toute suppression d’effectif au sein du groupe Korian dont les bénéfices, en partie issus de financements publics, lui permettent d’ assurer des moyens en effectifs et matériels suffisants et pérennes.

Paris, le 6 juillet 2017
Contact : Olivier Augé : 06 83 05 37 66

 

 

Accords et Actus CE - IRP, Actu sociale, BTHE, Conditions de travail, droit du travail, Politique groupe

Action Sociale ou Dialogue Social ?

Perso, on vous conseille vivement l’Action, car le Social c’est Vital et qu’on ne vit pas avec des phrases. Mais on n’empêchera pas celles et ceux qui préfèrent parler, c’est souvent une vocation commune à celles et ceux qui dans l’entreprise sont payer pour les occuper.

Les directions générales ont manifestement suivi depuis un certain temps une logique d’évitement vis à vis de Sud Santé Sociaux : évitement de nos questions, de nos signalements, de nos propositions, de notre pétition, évitement de nos revendications puis par la force des choses l’évitement de répondre sur tout ça… Ce qui est bien commode pour continuer de se bercer au ronron de la méthode Coué, pour poursuivre le management et la communication marketing sans toucher au contenu et pour ne pas dépenser un rond en faveurs de nos solutions.

Dans le monde de l’entreprise, c’est bien connu, l’individualisation à tout va prime sur l’approche collective des problémes (et des solutions), et le patronat préfère donner à 1 organisation syndicale plutôt qu’à l’Ensemble des salarié-es.
L’évitement, ça permet donc d’ignorer l’ensemble des collaborateurs, et surtout d’ignorer les causes communes de leur problémes, pour faire seulement de la gestion de cas individuels et de la gestion de symptômes à la place.

Nos revendications et notre syndicalisme cherche uniquement l’intérêt collectif de toutes et tous les Salarié-es, pas celui d’un cercle VIP, ni celui d’1 syndicat, mais celui au contraire de cette majorité qui trime pour faire tourner et enrichir l’entreprise, cette majorité dont l’avis et la plainte n’est pas pris en compte et qui subissent des décisions et signatures prises au rabais ou contre leurs intérêts.

Mais pour les gros patrons ce qui compte en premier dans le « Dialogue Social » c’est de réussir à obtenir le plus de signatures de syndicats au bas de leur accord avec le moins de contraintes possibles pour eux dans le texte signé.
Et, à ce jeu là, ça coûte beaucoup moins cher au patron d’arranger une poignée de salarié-es en négociation, plutôt que de satisfaire pleinement toutes et tous les salarié-es.

Et ça n’empêche pas l’audace d’aller clamer à l’ensemble des salarié-es lesé-es qu’ils ou elles y gagnent quand.

DIALOGUE-SOCIAL

« Oui mais qu’est ce qu’on peut faire » disent les salarié-es ?

Ne pas être dupe, c’est déjà un bon début. Et dés qu’un nombre suffisant comprend que ce ne sont ni les réunions, ni les discussions, qui font changer les choses mais seulement les actions et le poids collectif des salarié-es, alors ce collectif pourra obliger la direction générale a revoir enfin sa copie et à agir autrement.

Nous n’invente pas l’eau chaude en disant ça, mais on reprend juste la définition du principe de « rapport de force ».

Les directions n’aiment pas ça du tout parce que les salarié-es sont bien plus nombreux, et bien plus forts en vérité. Alors, pour ne pas les payer mieux, pour ne pas embaucher plus, pour ne pas prendre mieux soin d’eux, le patronat a inventé, avec les « syndicats d’accompagnement », le « Dialogue Social » ! Le même que le gouvernement invoque aujourd’hui dans ses réformes : Plus besoin de droit, de loi, de protection du travail et des salarié-es… Vive le « Dialogue Social » … Il suffira d’être toujours d’accord avec son patron, et le tour est joué !

Bref…

Tout ça pour pour vous dire que si le groupe Korian n’est pas encore assez mûr pour assumer pleinement ses responsabilités face aux conséquences de ses choix ou de ses priorités, nous assumerons les nôtres ainsi que nos devoirs :
Pour les Santé, pour les Personnes prises en charge, et pour toutes et tous les salarié-es Korian.

Nous ne revendiquons pas des pansements temporaires contre des hémorragies. Nous exigeons que cela les faire cesser durablement en agissant contre toutes les lames budgétaires qui en sont la cause.

leader europeen

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

BTHE, Conditions de travail, témoignage

Témoignage d’une Auxiliaire de vie d’un EHPAD Korian

Dans le cadre d’un tractage autour d’un EHPAD Korian, nous avons rencontré cette AVS (8 ans d’ancienneté dans le même EHPAD) à la fin de sa journée de travail. Farouche et évasive quand nous lui parlions de gréve et de mobilisation, elle est finalement revenue vers nous spontanément deux jours plus tard, pour nous livrer ce témoignage.

Dans les équipes, on n’ose plus rien dire qui ne va pas dans le sens de la direction. Nos chefs peuvent répéter en boucle qu’elles sont à l’écoute et qu’il faut signaler les dysfonctionnements et les problémes de prise en charge, et les difficultés, mais chaque fois qu’on a signalé, on a vu le résultat…

[…]

Ca a donné que les problémes restaient pareil, mais celles qui ont parlé, ont été mise à l’écart ou ont reçu plus de pression. Et ça a recommencé après chaque signalement qui dérangeait, jusqu’à ce qu’elles arrêtent de se plaindre. Et quand le personnel fait des signalements écrits pour se couvrir s’est encore pire. Les traces, ça ne plait pas ! Lorsque c’est les DP qui en parle,  toujours la direction veut savoir qui s’est plaint et elle fait culpabilisé d’avoir parlé aux DP.

On nous demande si tout va bien mais c’est comme si on a jamais le droit de répondre autre chose que oui. Alors à force faut pas s’étonner si on finit toutes par répondre que ce que la direction veut attendre. Ca va pas, ça va presque jamais, mais on veut juste avoir la paix, alors on dit que ça va et pis voilà…

Les dysfonctionnements sont connus par les chefs, mais tant que ce n’est pas signalé, tant qu’il n’y a pas d’incident grave et que ça ne fait pas bruit, et ben ça ne les dérange pas plus que ça.

On sait bien que s’il y a un incident ou si une famille vient se plaindre à cause de ça, ce sera toujours de notre faute, et qu’on nous dira comme les autres fois un truc du genre oh mais je n’étais pas au courant qu’il manquait si, oh mais je ne savais  qu’il y avait ça comme probléme. pourquoi vous n’avez pas signalé, pourquoi vous ne l’avez pas dit?
On connait le risque mais on prie pour que ça n’arrive pas et on essaye de pas y penser. C’est dommage pour les résidents, mais y a que comme ça qu’on se protège. Sinon c’est nous qui souffrons double et le résident en vrai ça lui apporte rien plus. Mais quand on réfléchit plus à tout ça la journée passe plus vite.

Avec des collègues on a fait des photos pour dénoncer parce que c’est de pire en pire mais on a pas faire gréve. On fera pas parce qu’on a trop peur des représailles. Mais je remercie les salariées qui se battent pour pas qu’on tombe dans la maltraitance, et pour dénoncer tout ça, toute cette pub mensongère qui nous fait mal parce que c’est pas la vérité mais que les clients ils y croient et ils veulent que ce soit comme ça même si nous on peut pas le faire.

arton1178

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail, Economie Santé Privé Lucratif

Mobilisation Nationale pour les salarié-es Korian : SUD va adresser des lettres ouvertes à toutes les ARS et au Ministère !

Faute de négociation avec la direction générale pour garantir enfin les moyens d’une prise en charge et de conditions de travail saines et à la hauteur des attentes et  besoins, Sud Santé Sociaux adressera la semaine prochaine une lettre ouverte à toutes les Agences Régionales Santé dont relèvent les établissements Korian.

En plus des actions de tractage citoyens et des assemblées populaires que nous organisons aux portes des établissements Korian pour sensibiliser la population aux enjeux et aux besoins de la dépendance, cette lettre vise à interpeller directement les tutelles sur leur rôle et surtout leurs devoirs dans le cadre des financements publiques dont bénéficie l’entreprise.

Des financements, oui ! Mais pas sans garantie, ni sans contrepartie pour le bienêtre des résidents et des soignants. La profitabilité ne sera jamais une contrepartie acceptable.

La lettre ouverte unique, sera transmise au Ministère de la Santé, à toutes les ARS dont dépendent des établissements Korian,  à la direction générale du groupe Korian, ainsi qu’à plusieurs organisations actives dans les domaines de l’éthique ou des finances publiques.

 

 

RduTps67 7

incontinence-finance

GHT CPOM G plus riengrd age et cout du soin

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Mobilisation nationale Korian : SUD organise la durée et l’amplification tout l’été

Ce blog permet l’échange et la collaboration entre les salariés de différents établissements ou sociétés. Si vous avez une question, ou une remarque, utilisez le formulaire dans la colonne de droite ou « commentaire » en fin d’article. Et pour trouver le syndicat SUD prés de chez vous, cliquez là

Rejoignez-nous, suivez-nous, Informez-vous avec nous,

contactez-nous

C’est dans le cadre de mobilisation nationale comme celle-ci où les échanges, les témoignages, sont très riches et très nombreux que la gravité de la situation faire ressortir tous ses reliefs :

Ici et là, depuis le début de la mobilisation de mesures soudaines ont été prise : les absences non remplacées, sont soudainement remplacée, les écarts de langages s’estompent, une meilleure attention est donnée au problémes quotidien des équipe MAIS rien de tout ça n’est formalisé par écrit, juste des promesse orales tout au mieux. Cela prouve que quand on veut on peut régler les problémes (quelque soit le TO, ou toute autre excuse habituelle) mais comme le carrosse de Cendrillon, faute d’accord, tout ça risque de s’envoler dés les 12 coups de la fin de la mobilisation auront sonné.

Nous resterons donc mobilisé, tant qu’il n’y aura pas de négociation et d’accord valable.

En l’absence de négociations sur des revendications légitimes et chères à tant de salarié-es, la mobilisation s’organise pour durer et s’amplifier tout juillet et tout août.

La situation passée, actuelle et venir, ne nous laisse pas le choix. Les expressions, de soutien, de sympathie, et d’attente manifestées par les salarié-es ces dernières semaines nous obligent à agir à la hauteur des nécessités, des enjeux et des dangers.

Nous appelons toutes et tous à nous contacter et nous rejoindre dans une mobilisation multi-forme que chacun-e peut soutenir et renforcer sur son site.

Cette mobilisation a démarrée le 22 juin et le préavis coure jusqu’au 23 juillet.
Mais  le ras-le-bol pluriel qui a motivé cet appel à la gréve et à l’action remonte à bien plus loin. Il suffit pour cela de lire et relire nos précédents articles pour refaire la chronologie du ras-le-bol, de ses raisons et de ses points de crises.

Si la direction fait le choix d’ignorer nos alertes, c’est son droit, et c’est sans doute à son image.

Que de nombreux syndicats présents dans le groupe ( CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, UNSA), ne manifestent pas plus de solidarité ni de soutien pour tous les salarié-es mobilisé-es, et pour toutes les causes urgentes portées et défendues c’est en revanche très préoccupant sur leurs rôle et leurs missions envers les salarié-es. Mais là aussi, c’est peut-être à leur image..
Rappelons que les syndicats dans les entreprises n’ont pas vocation à faire de l’accompagnement des directions, ils ne sont pas bons qu’à signer là où le veut la direction sur un texte rédigé par ses soins. Les syndicats doivent représenter et défendre les intérêts des salarié-es.

Or, les intérêts des salarié-es, comme ceux des résidents, sont de moins en moins au cœur des décisions et des orientations choisies même si la communication d’entreprise prétend le contraire.
Les droits des salarié-es, leurs libertés, leurs avantages et leurs marges de manœuvres qui étaient déjà mal en point, reculent de plus en plus, il est temps que cela cesse : OSONS dire non.

Tais Toi et Bosse

 

BTHE, Conditions de travail, Economie Santé Privé Lucratif, témoignage

Témoignage d’une ex salariée d’un EHPAD Korian

Ci-dessous, nous vous livrons le témoignage et les ressentis d’une salariée d’EHPAD qui a démissionné et qui nous a confié hier au passage son souhait que les salarié-es ne lâchent rien dans la cadre de la mobilisation lancée (qu’elle se rassure la mobilisation ne fait que commencer!), ses propos ont été recueillis dans le cadre de nos Interview AlloKorian

Décrivez du mieux que vous pouvez comment les logiques financières du groupe Korian agissent sur vos conditions de travail et sur la qualité de votre travail.

Restrictions d’horaires et de remplacements comment faire le travail de trois personnes correctement en étant deux? Tout est bâclé pour tout faire, énormément de pression, Korian veut vite et bien ce n’est pas possible nous ne sommes pas des machines.

Comment ces mêmes logiques agissent sur le séjour et la prise en charge des résidents ?

Ce ne sont plus des résidents mais des comptes en banques! La prise en charge des résidents ? Désolé je ne connais pas, « j’ai pas le temps » ils ne sont « pas tout seul dans l’établissement », voilà la réponse type qu’on leur donne, « plus tard », « j’ai pas le temps » « vous n’êtes pas tout seul ici ni prioritaire »…

Pour adresser vous aussi votre interview :  https://goo.gl/forms/m5V0lnRb8IuohAea2

interviews

BTHE, Conditions de travail, témoignage

Témoignage d’un Chef Cuisinier d’EHPAD Korian

Voici le 1er témoignage que nous publions dans le cadre de notre mobilisation nationale et de la série d’articles prévus pour vous donner la parole, une fois chaque jour jusqu’au 23 juillet. Vous aussi, exprimez vous ici.

Le Chef cuisinier qui nous a adressé son témoignage, a plusieurs dizaines d’années d’expérience en maison de retraite, il a été licencié en 2017.

—–

Bonjour , d’abord bravo et merci pour tous ce que vous faites pour l’ensemble des salariés et surtout qui servira pour le bien être des résidents de chaque établissements.

J’étais chef cuisinier de l’établissement, j’ai été licencié.
Depuis notre rachat par Korian et un changement de directeur, conditions de travail , changements d’horaires incompressibles, relationnel et management sont devenus déplorables, dégradation de la qualité en restauration, produit et budget de plus en plus restreints, personnel non qualifiés, la liste et longue.
Jeune direction, faire du chiffre, et rien n’a faire des conditions de travail et du mal être, les salariés subisses, résignés, peur de perdre leur emploi, beaucoup d’arrêt de travail (énormément).

J’aimais beaucoup mon travail avant qu’on soit racheté par Korian, j’aimais faire de la bonne cuisine traditionnelle, et faire plaisir aux résidents. Aujourd’hui ce sont des fiches recettes rédigés par le prestataire (Sodexo) qu’on doit suivre a la lettre et des produits qu’on ne peu pas choisir (très mauvaise qualités) ,voila j’ai quitté cet établissement avec beaucoup de nostalgie , je pense beaucoup à mes collègues qui ont perdu comme moi le goût et le plaisir de leur travail et viennent travailler sans plaisir et la boule au ventre.

merci encore cordialement.

RduTps67 6

interviews

Actu sociale, Conditions de travail

La mobilisation Korian France reconduite le 30 juin, le 1er juillet, …

La mobilisation nationale initiée par SUD pour les 22 000 salarié-es des quelques 380 établissements du réseaux Korian France a été reconduite du 28 au 29 juin. Ce soir nous la reconduisons à nouveau pour le 30 juin, le 1er juillet, …

Une lutte qui promet d’être aussi longue que festive jusqu’au 23 juillet et plus si affinités.

Depuis la communication, en fin de semaine dernière, du préavis listant les revendications, nous recevons sans cesse des messages de soutien, des propositions d’aides ainsi que des demandes de salarié-es voulant rejoindre la mobilisation de diverses manières.

changement tout le temps

Une mobilisation communicative essaime depuis, de sites en sites, Ehpad ou SSR, et malgré la terreur d’un très grand nombre de salarié-es, de plus en plus d’entre elles et eux se disent volontaires et motivé-es pour la surmonté et pour ENFIN agir en faveur des améliorations que nous revendiquons.

Fautes de négociations, et pour ne pas se résigner à signer sur la page blanche des horizons austères, les actions vont se poursuivre, grossir en nombre, en diversité et en intensité.

Les photos nous arrivent toujours plus nombreuses et nous nous excusons de ne pas pouvoir tout traiter tout de suite (promis ce sera fait à temps pour le concours). Nous priorisons en effet pour le moment la construction d’une mobilisation riche, forte et victorieuse.

A partir de la semaine prochaine ou peut-être dés ce week-end, des Assemblées Publiques vont se crée aux portes des établissements pour débattre et communiquer de la prise en charge des personnes âgées et des moyens nécessaire dans le groupe Korian, le thème : Humanité ou Profits.

Pour être informé et ne rien raté de ces événements prés de chez vous, rejoignez nos comités de soutiens en vous inscrivant ici ou bien organiser vos propres Assemblée en nous y invitant.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Actu sociale, BTHE, Champ de mars, Conditions de travail, témoignage

Mobilisation nationale de salarié-es Korian : Du 28 juin au 23 juillet, tous et toutes concerné-es, à vous la parole !

C’est souvent poussé par un ras-le-bol diffus qu’émerge le renouveau social. Le ras-le-bol est bien là, alors on pose la question à toutes et tous :
Quelle prise en charge et quels moyens de prise en charge voulons nous pour les aîné-es?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans le cadre des mobilisations de salarié-es Korian du 28 juin au 23 juillet 2017, pendant 26 jours, ce blog deviendra le QG centralisateur de tous les événements publics organisés dans le cadre de la vaste mobilisation nationale que nous avons initiée en faveur des personnes âgées et pour la cause du personnel qui s’en occupe.

Des débats publics seront ouverts à toutes les personnes concerné-es qui le souhaitent :

Discussions, assemblées citoyennes, interview, tribunes, expos, etc. se tiendront dans plusieurs régions de France autour de nos revendications. Elles donneront la paroles à des usagers, familles, personnalités du monde associatif ou politique, et bien-sûr à des salarié-es.

Cela fait des années que l’on voit se dégrader les conditions de travail et de prise en charge, que des fonctionnements de travail efficaces sont remplacés par des (dys) fonctionnements plus rentables mais moins efficaces, des années qu’il est demandé aux salarié-es de faire plus d’efforts, (mais trop souvent au détriment de la qualité), pendant que dans le même temps les profits ne cessent de battre tous les records.
Des années finalement que la Santé et son personnel deviennent les grands perdants (ou les grands perdus) au nom du sacro-saint Profit qui augmente sur leur dos.

A présent il est grand temps de dire : ASSEZ !!! Et de s’en donner enfin les moyens.

La parole est à vous, et nous vous invitons nombreuses et nombreux à en faire entendre le sens par tous les moyens dont vous disposez.

Nous relaierons vos témoignages, photos, vidéos, interviews, actualités, gréves, rendez-vous, manif, etc.

 

Actu sociale, Champ de mars, Conditions de travail

Journée Nationale des centenaires initiée par le groupe Korian

Pour Korian, l’objectif de la journée nationale des centenaires est de mettre les aînés  à l’honneur et interpeller les Français sur l’intérêt de faire émerger une nouvelle dynamique intergénérationnelle. (source Groupe Korian).

Pour nous l’objectif de cette journée (et des jours suivants) est de mettre les aînés  à l’honneur et interpeller les Français sur l’intérêt de faire émerger une nouvelle dynamique intergénérationnelle en faveurs de meilleures prises en charge des aînés et de meilleurs conditions de travail pour celles et ceux qui s’en occupent.
Pour Korian Champ de Mars comme pour la plupart des autres EHPAD Korian, c‘est donc là qu’est notre plus gros point de désaccord avec la politique d’entreprise, et c’est là que toutes nos forces de propositions car sur cette seconde partie la actions patronales sont plus que décevantes.

D’ailleurs, pour rester sur l’exemple de Korian Champ de Mars, la journée nationale des centenaires a permis de faire la preuve que la capacité d’allouer plus de moyens humain existe à condition de le vouloir. En effet, il n’y avait aucune absence non remplacée ce mercredi 28 juin, la direction avait même fait appel à du personnel supplémentaire en renfort. Moralité, lorsqu’il y a les média, tout le monde est sur le pont, dispos et en plus grand nombre. Mais les autres jours de l’année ?

Ci-dessous, un article du journal LeParisien, qui met à l’honneur une résidente de Korian Champ de Mars

Espérance de vie : deux Français sur trois se verraient bien centenaires

Selon un sondage, les centenaires sont avant tout perçus comme une richesse pour la société. Lire la suite de l’article LeParisien.

http://www.leparisien.fr/vie-quotidienne/famille/esperance-de-vie-deux-francais-sur-trois-se-verraient-bien-centenaires-28-06-2017-7093566.php

 

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Nouveaux Slogans pour la mobilisation des salarié-es Korian et pour notre concours photos

3éme Clip SUD Korian de Photos-Slogans des salarié-es Korian mobilisé-es.
Tous les nouveaux slogans peuvent être téléchargés ou imprimés en cliquant sur ce lien Guirlande de slogans V3

Le rapell du concours photos et vidéos slogans est ici.

 

Actu sociale, Conditions de travail

Mobilisation Korian France le 28 juin et jours suivants – Pour le personnel et ses résidents : Retours sur 100ans de conquêtes sociales !

Sud Santé Sociaux appelle le personnel à la mobilisation sur toute la période du 28 juin 2017 au 23 juillet, en commençant par une grande journée d’actions, de débats, d’assemblées citoyennes, d’échanges et de réflexions militantes le 28 juin prochain, journée nationale des centenaires dans le groupe Korian, à laquelle nous associons toute notre énergie militante pour la grande cause commune des ainées et de leur personnel.

Pour cette 1ère journée reconduisant la dernière mobilisation, nous tenons à rappeler ce que nous devons à nos ainés : plus d’un 1 siècle de luttes et de progrès sociaux pour avoir droit aux congés payés, à l’assurance maladie, chômage, retraite, à l’amélioration des droits et des conditions du travail …

Autant d’acquis sociaux menacés à présent !

Où en est-on aujourd’hui ?? Et plus particulièrement dans les secteurs de la santé, du social, dans le privé lucratif.

Où en est-on dans le groupe Korian ?
Et quel avenir après toutes les casses et les reculs sociaux prévus par Macron et permis aux patrons ?

Nous appelons toutes les organisations syndicales du Groupe Korian à ne pas opposer d’obstacle aux améliorations demandées mais à s’associer au contraire aux demandes pour obtenir satisfaction toutes ensemble et pour l’ensemble des salarié-es.

Nous appelons également, l’ensemble des salarié-es de la santé privé à la solidarité, les invitant à réfléchir et agir avec nous pour la santé, pour nos métiers, et pour l’avenir.

Ci-dessous le préavis de gréve du 28 juin 2017 couvrant tous les salarié-es Korian France :

Préavis SUD Santé Sociaux korian 28 juin

Rejoignez vous aussi nos Comités de soutiens prés de chez vous, et jusqu’au 23 juillet, toutes et tous êtes convié-es au grand concours de slogans Photos et Vidéos que nous avons lancé ici !

 

 

86,7 % des salarié-es ayant répondu à notre sondage se disent favorable à la gréve.

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail, Métiers, témoignage

SUD lance un grand concours photos et vidéos de la mobilisation des salarié-es Korian et crée des Comités de soutiens

La mobilisation nationale a été reconduite sur 26 jours et autant de nuits, du 28 juin 2017 au 23 juillet 2017. Cliquez sur le lien pour retrouver notre kit de mobilisation (tract, revendication, slogans, etc à la fin de l’article).
C’est dans ce cadre que nous lançons, en plus de la mobilisation elle-même, 2 actions de soutien que nous encourageons à partager autour de vous :

1) la création de comités de soutiens aux salarié-es mobilisé-es.
Chacun-e peut s’y inscrire, salarié-e ou non salarié-e, amis, proches, etc. Quiconque est solidaires de la cause défendue peut s’y inscrire pour aider et soutenir au plus prés de chez soi. Un formulaire en ligne est disponible ici pour s’y inscrire ou pour nous suggérer des idées.

2) Un concours ouvert, afin de mobiliser encore mieux en combattant la morosité.

Les règles sont très simples ! Chaque lecteur et chaque lectrice de notre blog fera office de jury, pour élire la meilleure photo-slogan et la meilleur vidéo-slogan.

Pour les photos slogans, chaque participant-e est libre de piocher dans notre kit de slogans prés à imprimer celui qui lui parle le mieux, ou de proposer un slogan personnel de son choix.
Une fois la photo prise avec un slogan apparant et lisible, nous l’envoyer à sudsolidaireskorian (arobase) gmail.com – chacun-e peut participer au concours en envoyant autant de photos qu’il ou elle veut. Les photos peuvent être prises seules ou en groupe, et la créativité personnel est bienvenue.

Pour les vidéos-slogans, les conditions d’envoi sont identiques. Chaque participant-e est invité-e à interpréter et compléter comme bon lui semble les paroles suivantes (sur l’air de Zouk Machine « balayéééé, astiquéééé ou sur celui de la Reine des neiges « Libérééé, Délivrééé) :

Paroles Made in Sud  :

Fatiguééééééé, Epuisééééééé,
On travaille pour des financiers !

Malmenéééééé, Mal traité-es,
On en perd le sens de nos métiers !

A compléter, modifier, arranger, etc. au plus prés de ce que vous vivez au travail.

Les photos et les vidéos recueillis seront ensuite présentez en ligne et soumises aux votes des lecteurs / lectrices pendant 48h. Les résultats seront communiquées ensuite rapidement, et les gagnant-es désignés auront le droit à un cadeau surprise. (vous pouvez d’ailleurs nous soumettre vos idées cadeaux.

Parlez en à vos collègues, et à vous de jouer !

RduTps 16

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail, EHPAD du groupe, Métiers

Korian France : La mobilisation est reconduite sur une période de 26 jours !

Après le succès de la journée de mobilisation Korian France du 22 juin et le dépouillement des réponses à notre sondage (Graphique ci-dessous) SUD Santé Sociaux Korian a reçu de nombreux signaux et messages clairs de la part des salarié-es mais rien de nouveaux de la part de la direction.

Nous vous annonçons donc la reconduction du mouvement pour une durée de 26 jours et 26 nuits à partir du 28 juin prochain.

Ce nouvel appel reconduit la mobilisation avec un préavis mis à jour de façon à couvrir tous les salarié-es de tous les sites Korian France Ehpad, SSR, et Siéges, sur la période du 28 juin au 23 juillet inclus, avec 3 pics d’actions le 28 juin, le 13 juillet et le 23 juillet.

Les revendications restent inchangées mais un nouveau préavis sera très bientôt disponible ici ainsi que d’autres modalités pratiques, via nos canaux de communications habituels (Ce blog, notre newsletter AlloKorian, et notre page Facebook) , les modalités et la nature des actions seront expliquées au fil de l’eau et toutes vos idées supplémentaires sont aussi les bienvenues.

Nous appelons à l’unité de toutes les organisations et du plus grand nombre de salarié-es, syndiqué-es et non syndiqué-es, pour l’intérêt collectif des salarié-es et au nom de la cause défendue.

event

L’amplitude de ce calendrier laisse tout loisir à chaque salarié-e de chaque site ppur participer quand bon lui semble (surtout pour les salarié-es déçu-es de n’avoir pas eu l’info à temps la dernière fois).

Ne pas hésiter à nous faire part de vos idées et avis dés à présent, ils pourront être pris en compte.  Au bas de cet article retrouvez l’intégralité du kit de mobilisation.

Par ailleurs, sur toute la période du préavis et dés à présent, nous seront intraitables face à tout acte ou attitude d’intimidation ou de pression envers les salarié-es de la part de leurs chefs ou des directions. Bon nombre de situations, survenues ces derniers jours après l’annonce de la date de mobilisation n’ont fait que donner plus de détermination encore aux valeurs que nous portons et aux procédés que nous dénonçons.

Graphique des réponse au sondage sur la journée du 22 juin :

85,7 % d’avis favorables (en faveur d’une gréve totale jour/nuit en bleu et pour la reconduction les jours suivants en orange)

sondage gréve.JPG

 

Le kit de mobilisation : documents à télécharger, partager, distribuer, afficher

Le préavis du 28 juin et jusqu’au 23 juillet 2017

Le Préavis du 22 juin 2017 qui liste l’ensemble des revendications

Tract revendicatif SUD post NAO 2017

La guirlande de slogans imprimable / ou à recopier pour des Photos-Slogans ou autre décoration

Le tract de l’Appel SUD du 5 avril 2017

Pétition pour une gestion plus humaine des profits dans le groupe Korian

Le droit de gréve en 11 questions

 

 

 

 

Actu sociale, Conditions de travail

Compte rendu de la mobilisation nationale Korian France et de la journée d’actions de SUD Santé Sociaux Korian

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De nombreuses personnes se sont rassemblées ce jeudi devant le siège parisien du Groupe Korian à l’occasion de l’AG des actionnaires Korian.

Des salarié-es, des syndicalistes, des proches de salarié-es et d’autres gens. Toutes et tous solidaires, déterminé-es et bien remonté-es avec la CGT Korian, pour réclamer, à l’image de ce que revendique SUD depuis bien longtemps : une meilleure répartition de la richesse de l’entreprise.

SUD y était solidairement mais surtout dans le même temps, le gros de nos ressources humaines était surtout mobilisé pour occupé le terrain des Ehpad et clinique comme il se doit, alors que prés de 400 sites composent le parc du groupe, nous nous sommes concentré pour répondre avant tout aux grand nombre de salarié-es qui ont souhaité des actions de notre part prés de leurs sites.

Campagne de Photos-Slogans, tractage aux personnels, à des riverains parfois, plutôt que des actions de gréve traditionnelles, nous avons privilégier la porter des message et des revendications. Beaucoup d’échanges et de remerciements, malgré un certain nombre de site comme bunkerisés, avec des salariés apeuré à l’idée qu’on les voit nous parler, ce quii en dit long sur la qualité du dialogue sociale à l’intérieur du groupe. Cela explique aussi pourquoi autant de salariés nous on envoyé des photos à visage masqué, prenant la pause tel des prisonniers.

Nous nous battons pour une répartition des richesses plus juste, plus équitable, plus humaine… Alors que la course aux profits bat son plein dans le groupe Korian, qu’elle a encore fait très mal ces dernières années, et qu’elle ne cesse de nuire à la Santé, au Personnel, à l’accompagnement et au sens de leurs métiers, nous n’aurons pas de limite et pas de cesse pour remettre la Santé et l’Humain ensemble sur le droit chemin et pour combattre toutes celles et ceux qui activement ou complices y font barrage.

Parce que les mauvaises habitudes sont mères de beaucoup de vices… Ainsi nous re-constatons et re-déplorons que sur bien des sites, les effectifs ont commencé à fondre bien avant la canicule, au motifs de chambres vides par-ci, au prétexte de l’ARS par là, ou suite à des départs non remplacés. Mais quelque soit le prétexte, à chaque fois, personnels et résidents en font les frais pendant que les profits du groupe ne cessent de grimper.

 Les Cordir sont tellement affairés aux taches de remplissages qu’on ne les voit parfois plus du tout sur le terrain de leurs équipes. MEDEC, IDEC ou d’autres deviennent de plus en plus des prospecteurs ou des commerciaux, et devinez sur qui retombent la charge de soin qu’ils ou elles n’assument plus ? L’acronyme TO (Taux d’occupation) est devenu une telle obsession pour beaucoup de managers, que le remplissage a pris le pas et grillé la priorité sur toutes les relations normales de travail.

Les glissements de tâches et de responsabilités sont devenus légions, comme de déshabiller un service pour compenser le dépouillement d’un autre.

Aprés la baisse des CRJ (Coût par Résident Journalier, pour la restauration) et de la qualité des repas, le soin et l’hébergement aussi ont été rationalisés (protections, gants, linge..tout y passe ), et comme ca ne suffit jamais, il faudrait encore baisser les coûts et notamment les parts de masse salariales non subventionnées sont alors elles aussi grignoter,

Ainsi en va-t-il des économies d’échelle. Le délitement est flagrant et les dénis d’initiés tout autant.

Mais combien d’autres dégradations organisées des conditions de travail et du soin faudrait-ils supporter encore ?.

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Mobilisation Korian France : Faut pas pousser mémé dans les « Or Gris » ! Le communiqué de Presse de SUD Santé Sociaux

   Korian : Faut pas pousser mémé dans les « Or Gris » !

Dans le réseau Korian, le personnel est usé, épuisé, ou esquinté. La qualité de la prise en charge et du service est mise à mal par des organisations de travail en mode dégradé qui tendrait à devenir la norme. Le sens des métiers s’étiole à mesure que la santé se délabre. La pression se relâche à l’approche d’un sondage Ipsos sur la satisfaction du personnel et puis dès le bouclage de l’enquête, ça repart.

A Korian, le management ressemble de plus en plus à du marketing, le personnel devrait gober et attendre sans fin quand il entend à longueur de temps que le verre quasiment vide qui lui sert de quotidien serait en fait pas loin d’être plein.

Effectifs, équipement, rations alimentaires, matériel courant… il n’y a pas eu besoin de canicule pour que cela fonde depuis la fusion Korian-Medica.

Pourquoi ?

Parce que les économies d’échelle rognent tout, tant les moyens humains que matériels, la qualité de prise en charge et le temps d’écoute.

Mais les directions prétendent que les moyens sont suffisants et demandent toujours plus aux équipes avec moins. Plus de services, plus de paperasse, plus de repas invités, plus d’événements, plus d’admissions (y compris dans l’urgence), plus de responsabilités, plus d’initiatives, plus de projets, plus de réunions, plus de commercial, plus de précarité, plus de corvéabilité…

Ce déni quotidien est épuisant, plus encore que la charge de travail, surtout que râler est mal vu.. Cela pousse des salariés au burn-out ou à la démission, et ceux qui résistent le plus sont plus que d’autres menacés de sanctions. Ceux qui n’ont pas la force de se battre, acceptent souvent la routine au risque de devenir maltraitants.

SUD n’accepte aucune de ces options, nous avons mené autant de batailles sur le terrain des conditions de travail et de séjour. Nous redoublons encore la mise, à destination des usagers, des tutelles et des pouvoirs publics coupables de complicité passive.

Avec l’intersyndicale, le syndicat SUD de Korian appelle à une grève reconductible à compter du 22 juin 2017.

L’or gris c’est quand de mauvais conditions, de travail et de prise en charge, rapportent plus que les bonnes !

 

A bons entendeurs…

Pour toutes vos photos, nous pourrons pas tout publier tout de suite mais nous les étudierons attentivement, comme les messages qui les accompagnent. Nous écrire à sudsolidaireskorian (AROBASE) gmail.com

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Mobilisation Korian France : 1er rassemblement très réussi et très suivi devant le Siège Parisien

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les manifestants en colère scandaient notamment : « Profits Partout, Santé nulle part ! »

Ou encore, « Rentabilité, où est l’humanité »

 

 

 

BTHE, Champ de mars, Conditions de travail, EHPAD du groupe

Gréve nationale Korian France : Une motion déposée à Korian Champ de Mars

Dans le cadre du mouvement de gréve et d’action nationale initiée dans le groupe Korian, une motion a été déposée ce jour à Korian Champ de Mars et s’ajoute localement à la liste des revendications nationales.

Solidaire à 100% des revendications nationales inscrites au préavis et qu’elle reprend, cette motion rajoute des demandes nécessaires et chères aux salarié-es du site :

– La cesse la dégradation des organisations de travail devenue monnaie courante et qui nuisent à la qualité de la prise en charge. En effet, le mode d’organisation dégradé y devient plus fréquent qu’une organisation avec un effectif au complet, lequel étant par ailleurs déjà insuffisant depuis les suppressions de postes AS / IDER / Contrats Pro …

– La cesse des glissements ou délégations de tâches et de responsabilités aux AS ou IDE par leurs chefs (réorganisation face aux absences, gestion des stocks de matériel, des commandes, etc..) Mais à la place, la présence du CODIR sur le terrain.

– Une meilleure vigilance sur les admissions de cas psychiatrique ne relevant pas des compétences d’un EHPAD.

 

 

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Sondage aux salarié-es Korian : Quelle gréve voulez vous ?

Le jeudi 22 juin, un appel a été lancée pour une journée d’actions, de mobilisation et de gréve nationale.

La CGT a lancé un appel avec 22 revendications dont bon nombre que nous partageons et soutenons. Mardi 19 juin, SUD Santé Sociaux a transmis à Mme Sophie Boissard, directrice générale, un préavis couvrant les 22 000 salarié-es de 380 sites Korian de France, une vingtaines de revendications accompagne ce préavis (consultable ici)

Sondage en ligne aux salarié-es Korian : Quelles gréve voulez-vous ?
Lien d’accés au formulaire https://goo.gl/forms/4resCTNxDPppgOGJ2

Nous lançons auprès de vous un sondage pour recueillir votre avis sur la gréve à venir et sur la forme de celle-ci. Merci de prendre le temps d’y répondre et d’y inviter vos collègues. Pour vos photos-slogans ou autres photos de gréve, nous vous rappelons l’adresse où nous les envoyer : sudsolidaireskorian (AROBASE) gmail.com – les meilleures photos seront reprises dans un diaporama comme celui plus bas.

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail, Economie Santé Privé Lucratif, EHPAD du groupe

Gréve dans le groupe Korian : Répartitions des profits? Moyens de prise en charge? … Aux salarié-es de décider !!

Suite à notre campagne, aux importantes mobilisations de mars et d’avril, suite à notre pétition, que vous avez été nombreuses et nombreux à signer et que la direction générale a reçu en partie le mois dernier, un 13éme mois et la Subrogation vont pouvoir être gagné !

C’est une première victoire et c’est surtout la preuve que votre avis compte ! Mais à condition de se donner les moyens de se faire entendre ! Mieux on agit ensemble, mieux on y arrive.
sondagesUn 13éme mois et une Subrogation ça ne tombe pas du ciel..
Mais ça vient de toutes celles et tous ceux qui se sont mobilisé-es en nombre depuis plusieurs mois pour ça.
Nos actions pour de meilleurs conditions de travail et pour une gestion plus humaine des profits reflètent un travail de longue haleine.
Nos revendications, et nos coups de gueule ne tombent pas dans l’oreille de sourds, ni sous les yeux de lecteurs aveugles, mais c’est grâce à vous qu’elles sont écoutés et prises en compte.
Nous savons que la direction générale entend et voit nos revendications chaque fois que vous être nombreuses et nombreux à les porter plus haut et plus fort avec nous.

Aujourd’hui encore il y a besoin de vous, pour obtenir un montant de 13éme mois digne, une subrogation véritable, et pour obtenir enfin aussi un signe fort de la direction en faveur des effectifs et des conditions de travail.

La mobilisation du 22 juin aussi a besoin de vous et pareil pour notre campagne de PhotoSlogans

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La reconnaissance la prise en soin du personnel, ça passe notamment par des effectifs suffisant et par un remplacement inconditionnel de toutes les absences.

Inversement, le déni des charges de travail, ou la déresponsabilisation de chefs qui misent de plus en plus sur l’initiative ou la débrouillardise de leurs équipes est indigne et inacceptable mais elle trouve son origine dans l’acceptation et la banalisation d’organisations de travail en mode dégradé.

Ci-joint un préavis de gréve généralisé et reconductible pour tous les 22 000 salarié-es des 380 Korian de France.
Préavis Gréve 22 juin 2017 KORIAN
Ce préavis couvre tous les personnels de tous les sites du pôle Sénior, du pôle Sanitaire ainsi que toutes celles et ceux des sites Siéges.

Ne pas manquez également de participer aux Interview AlloKorian qui n’attendent que vous ! L’avantage de la gréve c’est que ça laisse le temps d’y répondre, mais vous pouvez le faire dés maintenant.

à vous de jouer !

 

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Sondage et interview de salarié-es Korian : Parce que les progrès se construisent et se gagnent avec et pour tous et toutes !!

Nous avons publié sur ce blog en mars dernier quelques citations tirées de la première série des « interviews AlloKorian ». A l’aide de quelques questions simples, ces interviews s’intéressaient à vos conditions de travail et de prise en charge. L’article peut être consulté ici : Retour sur les Interviews de AlloKorian

Nous poursuivons ici et ailleurs le travail et les rencontres pour l’amélioration des conditions de travail en vous sollicitant pour un sondage avec vos témoignages.

La toute dernière question du formulaire permet également de nous donner votre avis / vos idées sur tout ce que vous voulez, comme par exemple pour nous faire des propositions sur le contenu de ce bog, ou pour nous dire vos intentions pour la mobilisation nationale du 22 juin.

 

 Pour partagez cet appel à vos collègues par SMS ou sur Facebook, copier coller le lien suivant : https://goo.gl/forms/m5V0lnRb8IuohAea2

Conditions de travail, Economie Santé Privé Lucratif

Non remplacement des salarié-es Korian, prime, économies.. Mais où s’en va tout ce qu’il nous manque ?

Tout récemment, Korian a acquis 8 établissements supplémentaires : 1000 lits de plus ! La bourse s’en réjouit.( Source : Capital ) Et vous ça va ?

bourse

Un peu plus tôt pourtant, les salarié-es Korian France ont découvert le montant de leur prime de Participation aux bénéfices 2016 (prétendument supérieure aux montants de 2015).
Mais la pilule passe difficilement lorsque que d’un côté plusieurs vénard-es ont touché une prime à plus de 1000€ alors qu’un très grand nombre des salarié-es Korian de France ont perçu moins que la moyenne de 520€ mise en avant par l’entreprise.
Ça passe d’autant plus mal, lorsque autant de salarié-es constatent avoir une prime aux bénéfices 2016 inférieure à celle perçue au titre des bénéficies 2015…

En 2016 pourtant, les objectifs ont été atteint et les bénéfices ont été supérieurs à ceux de 2015..

Moralité, est ce que la réalisation des objectifs 2016 ne doit profiter qu’à certain-es alors que tant d’autres devraient se contenter de moins que l’année d’avant ??
Et si malgré la réalisation des objectifs cela n’empêche pas que des salariés touchent moins qu’avant, doit-on encore privilégier les objectifs financiers ou au contraire les résidents et salarié-es?

Est-ce qu’à l’instar de la participation des salarié-es, les actionnaires accepteraient de voir leurs dividendes diminuer ?

Est ce que les salarié-es devraient accepter l’idée que le fruit de leur travail sert avant tout à contenter les financiers ?

Avant de céder aux sirènes de l' »accroissance », ou à toute forme de boulimie ou d’acquisition compulsive, ne serait-il pas plus raisonnable de mieux lotir d’abord le parc des établissements existant ?

– Renforcer les effectifs, si régulièrement menacés de fondre à cause de déréglements du climat financier.

– Fidéliser le personnel par l’amélioration des revenus et des conditions de travail.

– Augmenter les moyens humains et matériel aux cotés du Residant / Patient.

En bref, ne doit-on pas prioriser l’Humain avant la finance? C’est presque une évidence, sinon un aphorisme mais ce que l’on constate sur le terrain est tellement en décalage avec cette idée que la question mérite d’être posée, reposée, et même martelée puisque depuis le temps qu’on alerte, on n’a pas constaté de remise en cause des logiques financières dans la politique d’entreprise.

orgris

Est ce que les aides publiques sont intégralement destinées à financer la prise en charge de la dépendance ou bien servent-elles aussi, par ajustement du rapport entre Taux d’occupation et Taux de remplacement *, de levier à la croissance organique des établissements ?
Là-aussi cette question mériterait d’être posée.

* en effet chaque fois qu’un-e salarié-e n’est pas remplacé-e, et même lorsque que l’entreprise rembourse bien à la tutelle la part de dotation correspondante, le non remplacement apporte quand même une économie de masse salariale non négligeable sur toute la partie du salaire financé qui dépasse le salaire minimum conventionnel (c’est à dire le delta lié au minima en vigueur dans l’entreprise et ou à la part de la majoration de son ancienneté). Et dans ce cas, que devient cette réserve de masse salariale ?

sondages

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Korian France : Des actions d’ampleur pour l’amélioration des Conditions de Travail, 100% de remplacement, contre les glissements de tâches…

SUD se réjouit et se félicite des échos trouvés par tous nos appels pour l’amélioration des conditions de travail, et pour une gestion plus humaines des profits , échos qui rendent possible aujourd’hui des mobilisations nationales d’ampleur et unitaires en faveur de tous les salariées Korian France !

Quelque soit nos différences ou désaccords, il est du devoir de toutes les organisation de faire primer les intérêts collectifs des salarié-es avant les leurs ! Ce devoir n’a jamais été plus essentiel que par les temps qui courent et toutes les menaces que les Loi Travail 1 et 2 font pesées sur tous les salariés, sur l’emploi et sur la cohésion sociale.

L’ensemble des salarié-es aspire depuis toujours à avoir des syndicats déterminés qui s’occupent des salariés-es avant de chercher leur intérêt personnel. L’ensemble des salarié-es souhaitent l’unité dans l’action de la part de l’ensemble des syndicats pour satisfaire durablement les intérêts collectifs des salarié-es.

C’est pourquoi nous appellons tous les syndicats CFDT, FO, UNSA, CFTC, CGC, …. et tous les salarié-es syndiqué-es ou non syndiqué-es à prendre part à ses mobilisations par tous les moyens possibles !

Les récents appels et tractage de la CGT pour une journée d’actions le 22 juin confirment une adhésion franche et salutaire de la CGT Korian aux valeurs et principes que nous martelons activement dans le groupe Korian depuis longtemps et tout particulièrement par nos nombreuses alertes pour faire cesser les pressions et les dégradations de nos conditions de travail   :

  • En avril toujours SUD a lancé une enquête sur l’évolution des conditions de travail

  • En mai, dans la continuité de notre marathon démarré en novembre dernier en faveur de l’amélioration des conditions de travail, c’est tout logiquement que nous avons interpellé la direction générale et l’ensemble des syndicats représentatifs pour leurs confier une série de revendications en vue des NAO.En parallèle, nous avons assuré à tous les syndicats, quelque soit nos divergences avec eux, que nous soutiendrons de la plus belle manière possible toutes leurs actions en faveurs d’améliorations collectives. Et dans l’autre sens nous emploierons la même énergie contre toute trahison aux intérêts collectifs des salarié-es.

  • Et nous voici au mois de Juin, dans un nouveau contexte de Mobilisation National dans le groupe Korian : C’est à vous toutes et tous de jouer à présent, pour y prendre toute votre part, pour y donner toutes vos voix,  et vos meilleures actions :

    Tous les slogans de ce Diaporama peuvent être téléchargé et imprimés ici pour vos actions et vos photos 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et toutes les affiches de ce Diaporama peuvent être téléchargées et imprimées depuis notre page Facebook

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

BTHE, Conditions de travail, EHPAD du groupe, salaire

Mobilisations pour les salarié-es Korian : Toutes et Tous ensemble !

SUD se joint à l’appel de la CGT Korian pour une journée d’actions nationales et un rassemblement devant le siège du groupe Korian le 22 juin prochain (25 rue Balzac, 75008 Paris à partir de 8h00).
De plus, nous élargissions cet appel pour que toutes nos revendications soient entendues dés à présent et satisfaites durablement au delà des seuls accords NAO.

Rappel de notre campagne pour une gestion plus humaine des profits.

Ci-joint le Kit de campagne à diffuser :

1 Tract sur les revendications que nous avons transmises dans le cadres des NAO 2017

1 Version papier de la pétition pour une gestion plus humaine des profits

1 guirlande de slogans imprimable, destinée à chaque salarié-e qui peut se manifester avec. 

Pour tous les salarié-es Korian de France, l’enjeu est de taille ! Salaire, emploi, conditions de travail, condition de prise en charge, sens du travail, santé, social, etc..

Malgré des bénéfices records, beaucoup de salarié-es ont déplorés dans le même temps des dégradations de leurs conditions de travail, des conditions de prise en charge, et une diminution de leur prime de Participation. Conclusion : Qui peut le plus peut le moins?
Avis aux habitué-es des éléments de langage qui habillent régulièrement la politique d’entreprise.

Envoyez nous vos photos et vos remontées de pétitions par ici

Pour des questions, pour nous contactez c’est par ici

Et pour nous aider à vous aider c’est par ici

IncontFinanceehpadcolérela vie sallongeMaltrProfitsOrGrispainibilitéburnout

Depuis les mouvements de gréve de mars, pour preuve que quand on veut on peut, beaucoup nous ont informé d’un adoucissement soudain sur leurs sites, et beaucoup d’autres ont même constaté autour de l’enquête Kommunity des élans d’empathie jusque là jamais vu, voire même de la tendresse et d’autres fêtes !

Est ce un signe d’assainissement durable des pratiques ou un symptôme qui cache des plaies ?
Voulez vous prendre le risque d’attendre qu’il soit trop tard ou mieux vaut-il agir dés maintenant et décider ensemble de la qualité de votre avenir ?

Quand la loi et le code du travail peuvent être changé par ordonnance, n’est pas la preuve d’une gouvernance malade ? Quel rapport avec vous ?

Les Macron-ordonnance, ordonneront à quelle sauce vous pourrez être mangé demain, et aussi le prix de la sauce. Elles ordonneront la possibilité de tout changé dans votre relation de travail avec la possibilité de vous ôter le peu de protection qu’il vous reste.

On ne peut que regretter et décrier que des syndicats aient approuvé une Loi « Travaille » complément folle et malade et que d’autres syndicats collaborent à présent pour rédiger des ordonnances.. comme si on pouvait négocier le poids des chaines d’un esclave au lieu de simplement le libérer.

Notre devoir à présent n’est pas d’attendre sans rien faire, ni de discuter sur comment transformer un coup de poing dans la gueule de l’Emploi, en moindre mal.

Notre devoir est de refuser et d’empêcher l’inacceptable, sous toutes les formes ! Et des malformations il y en a beaucoup. Il est finit le temps où on pouvait rester dans son coin, aujourd’hui si on ne lève pas la tête, on tombera et dure sera la chute.

L’entreprise, le travail, le profit, c’est Vous. Nous pouvons vous représenter et vous aidez à vous défendre mais nous ne pouvons bouger à votre place. En résumé la réussite de nos actions, ne dépend que de Vous.

 

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Enquête Kommunity : Baromètre interne de satisfaction de tous les salarié-es Korian

Pour la confidentialité et l’anonymat des réponses, nous recommandons aux salarié-es qui irons prendre leurs enveloppes contenant leurs codes Kommunity de privilégier une connexion extérieure (chez soi ou ailleurs) plutôt que les tablettes ou ordi Korian.

Chaque salarié-es peut répondre cette enquête en ligne à l’adresse suivante : http://obs.ipsosinteractive.com/kommunity.php mise à disposition par Ipsos
L’enquête de satisfaction, lancée récemment auprès de tous les collaborateurs Korian, a vocation à « mesurer, suivre et améliorer durablement la qualité de vie au travail » des équipes et vise un objectif de participation de 100%.
statifaction

Actu sociale, Conditions de travail, Economie Santé Privé Lucratif, salaire

Korian recrute 3500 CDI en 2017, et vise 100% de salariés formés d’ici 2021

Aprés nos appels, campagnes, et alertes, et notamentl suite à la l’annonce des profits 2016, a direction du groupe Korian serait bien inspirée de faire un réinvestissement massif de ses bénéfices 2016 en faveur de l’emploi et des conditions de travail.

Dans de précédents articles et pétition nous calculions à combien de postes supplémentaires à temps plein équivaudrait le montant record des bénéfices 2016. (ca faisait plus de 10 salaires temps plein par site pour tous les étanlissements du groupe !!)

Est que le groupe prevoit une hausse organique des effectifs 2017 de 3500 CDI ? Ou est ce que ces recrutements se font seulement  en conséquence des turn-over ?

Ci dessous l’annonce des recrutements et formations repise par Hospimedia [​Ressources humaines] 

Alors que le syndicat Sud s’interroge sur l’évolution des conditions de travail des salariés de Korian, le groupe vient de préciser par communiqué ses projets en matière de ressources humaines (RH). L’entreprise, qui annonce recruter 3 500 CDI en 2017 et se présente comme le dixième plus important recruteur national, a ainsi tenu à souligner ses efforts en matière de formation. Soulignant au passage le recrutement prévu sur l’année de 130 stagiaires de direction d’établissement, Korian précise prévoir 200 contrats d’apprentissage. « Korian, poursuit-il, s’engage à ce que le nombre de ses collaborateurs formés soit porté, d’ici à 2021, à 100%« . Et de poursuivre en insistant sur les dispositifs de soutien existant pour la validation des acquis de l’expérience et de promotion interne des infirmiers pour leur permettre d’accéder à des fonctions de managers de proximité — « avec la perspective d’évoluer ensuite vers de directeur d’établissement » —, sans oublier le Campus Korian, destiné à harmoniser les pratiques des directeurs. Autant d’éléments mis en avant via de nouveaux outils de communication Korian carrière sur les réseaux sociaux.

BTHE, CHSCT, Conditions de travail

Un Collectif est né pour assurer Justice et Protection au Personnel KORIAN (Just & Pro PK )

La famille (la vraie) s’agrandit ! Car on n’en peut plus de ces poignées de personnes qui voudraient vivre au dessus de NOS moyens et qui nous en font payer le prix.
C’est pourquoi on est très fier-e de vous présenter le nouveau bébé syndical, frangin du Collectif Sud Santé Sociaux des Salarié-es Korian :

Le bien vaillant et bienveillant Collectif Just&Pro PK
(abréviation de Justice & Protection pour le Personnel KORIAN).

La devise du Collectif Just & Pro PK :

Si l’institution ou certain-es de ses managers nous cassent ou nous abiment,
Si des couches de déni par dessus nous détruisent,
Toutes celles et ceux qui laissent faire ou tentent d’en cacher les traces ou les débris
sont soit des criminels soit leurs complices.  

La vocation du Collectif Just & Pro PK :
:
– Protéger toutes et tous les salarié-es malmené-es, pressurisé-es, maltraité-es, abimé-es, discriminé-es et ou harcelé-es.

La methode du Collectif  Just & Pro PK :
:
– Empêcher de nuire, dénoncer, et faire condamner, les responsables et leurs complices !

Y en a marre d’être victimes,
y en a marre de voir sévir celles et ceux qui détruisent et font souffrir.

Si on ne les arrêtait pas qui le ferait ?

Pour rejoindre le Collectif et pour agir avec  :


BTHE, Conditions de travail

Aidez nous à vous aider

Ce blog permet l’échange et la collaboration entre les salariés de différents établissements et nos sections, nos élus, nos représentants et syndicats. Pour nous contactez c’est ici et pour vous syndiquer ou trouver notre syndicat cliquez ici.

Pour ne rien rater de nos infos et actualités, abonnez-vous à ce blog (bouton à droite de la page) et inscrivez-vous à AlloKorian!? notre NewsLetter aux salarié-e-s du Groupe Korian (en cliquant ici).

Ci dessous une liste de liens vers des initiatives en cours (pétitions, sondages, interviews) auxquelles vous pouvez contribuer (si ce n’est déjà fait).

Sondage aux salarié-es KORIAN sur l’évolution des conditions de travail et de prise en charge

Un formulaire confidentiel et comparatif d’un site à l’autre sur l’évolution des conditions depuis janvier 2016.

https://goo.gl/forms/wYtFkZjPz5wQecQ12

Votre contribution aux interviews AlloKorian

Ce formulaire vous adresse une liste de questions et permet le recueil confidentiel de vos réponses. Cette interview enrichira les échanges d’infos et de conseils entre des salariés, des Délégués de Site, et Sud Santé Sociaux.

https://goo.gl/forms/H7zpJqk7AL33gLaH3

 

Pétition contre les pressions, répressions et / ou manipulations contre des salarié-es ou leurs représentant-es dans le groupe Korian

Au nom de la bientraitance, au nom de la bienveillance, au nom de la transparence, nous disons NON à toute forme de pression, répression et / ou manipulation. Alors que la listes des représentants du personnel virés, ou partis ne cesse de s’allonger, alors qu’un grand nombre sont régulièrement sous pression, c’est la représentation du personnel dans son ensemble qui est touchée.
Nous exigeons des pratiques managériales dignes. Nous exigeons que ce ne soit pas qu’un principe de papier mais que cela soit réalité. Nous exigeons de l’entreprise  qu’elle garantisse le droit et la possibilité à tout salarié de travailler et de s’exprimer dignement sans subir de représailles, discrimination ou pression.

En signant cette pétition je manifeste mon entière approbation des demandes ci-dessous et j’exige que tout soit fait au niveau de l’entreprise pour en garantir la satisfaction inconditionnelle.

https://goo.gl/forms/PVfiVqvFOlbciC8l2

Pétition pour une gestion plus humaine des profits dans le groupe Korian

En 2016, le groupe Korian à enregistré un Chiffre d’Affaire record de prés de 3 000 000 000 € (3 milliards) et 131 000 000,00€ (131 millions) de bénéfices !
Ces excellents résultats financiers ont été réalisé dans un contexte où le personnel ne cesse de déplorer la dégradation des conditions de travail, les restrictions budgétaires qui impactent les effectifs, les équipements et la prise en charge des personne ; dans un contexte où la situation sur le terrain pour les équipes est de moins en moins supportable (augmentation des accidents, pressions, tensions, etc.).

La progression fulgurante des profits de l’entreprise s’est faite par des acquisitions mais aussi en partie par les dégradations économiques des conditions de travail et de prise en charge.

Nous déplorons que des profits records enregistrés chaque année par le groupe ne profitent pas (ou alors si peu) au personnel et aux résidents/patients des établissements.

Le bénéfice de l’entreprise équivaut par exemple à :
– 2 911,11€ par salarié-e !
– 187 142,85€ par établissement !
– 1 819,44€ par résident/patient !

En reversant à chaque salarié-e une prime exceptionnelle bien méritée de seulement 2 799,89€ ,
il resterait encore une marge de bénéfices 5 000 000,00€ pour tous les établissements et leurs résidents / patients.

En signant cette pétition, je refuse la logique qui voudrait nous faire faire toujours plus avec toujours moins.
En signant cette pétition, je refuse la dégradation des conditions de travail/de prise en charge et leur causes financiéres.
En signant cette pétition, je refuse que des réductions d’effectifs, de salaires, d’équipements ou de soin soient des leviers de profits.
En signant cette pétition, je rappelle qu’un personnel bien-traité est un personnel bien-traitant et je revendique une bientraitance effective pour tous les salarié-es de tous les sites de l’entreprise.

https://goo.gl/forms/GPbuOHfAE0j7ek4m1

Actu sociale, BTHE, CHSCT, Conditions de travail

Tentative de suicide à Korian Charnay : sous effectif et pression constante pointé du doigt !

« L’équipe est une famille », a réagi lundi Chantal Calderon, la directrice de l’établissement privé. Est-ce en chef de famille qu’elle a réagi aux questions sur les constats inquiétant des manques d’effectifs, des défections, accidents, et autres arrêts dans ses rangs? Ces critiques a-t-elle dit « font partie de la vie des établissements sociaux. On a la chance d’avoir un personnel important, ce qui ne veut pas dire que c’est suffisant. Je ne veux pas aller sur ce terrain-là aujourd’hui. Nous sommes dans le soutien à nos équipes. »

De leur côté, des salariés de ce site de Charnay-lès-Mâcon pointent du doigt « un sous-effectif, une pression constante dans le travail. C’est comme à l’usine. Il n’y a plus de lien social. Si ça ne change pas, tout le monde va partir. »

Ces derniers indiquent également que les arrêts de travail se multiplient, « pour dépression, burn out et troubles musculo-squelettique. Il y a eu au moins cinq démissions depuis janvier. »

Ce que la directrice a démenti.

http://www.lejsl.com/edition-macon/2017/04/12/une-salariee-tente-de-mettre-fin-a-ses-jours-dans-un-foyer-medicalise

De nos sources, il y a sur ce site un profond malaise et de très vilaines manies qui semblent durer depuis prés de 4 ans… En juillet déjà des signaux avaient pourtant été transmis en CE mais qu’en a fait la direction générale jusque là ?

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Quelle est l’incidence du sous-effectif sur les conditions de travail, sur la santé, sur les profits ?

Quelle est la priorité fixée par le politique du groupe KORIAN :
La qualité de la prise en charge ou la qualité de ses profits?

Nos constats terrains qui s’accumulent et qui ont motivé le lancement d’un sondage national sont malheureusement sans appel et vue l’homogéniéité des mécanismes qui posent souvent problémes, la responsabilité groupe pourrait bien être en cause avant les responsabilités locales.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sauf des drames, dans le meilleur des cas, les salarié-es ont la possibilité d’un numéro vert pour parler à un psy, plus tard, comme pour mettre un pansement sur un cancer, le personnel aura peut-être des tiquets-réparateurs (valables auprès de psy, médecins, kinés, hostos..) mais où sont les actions contre le sous-effectif et tout son lot de glissements, ou contre le virus financier qui fait tant de dégâts parmi les professionnel et dans le soin ?

Il n’est pas admissible que des économies de masses salariales ou autres produisent de la souffrance en cascade ou des pertes en  qualité (de soin ou de conditions de travail). Souffrance généralisée à Korian La Détente, tentatives de suicide à Korian Charnay, épuisement des équipes à Korian Sainte Colombe à Korian Chaintreauville… et il n’y a pas que les faces visibles des icebergs aux faux airs de plans sociaux !

Faut-il attendre des drames avant qu’il y ait des réactions, avant que l’humanité reprennent ses droits  ?

Nous ne sommes pas prés à l’attendre, nous ne sommes pas prés à laisser la logique des profits maltraiter le soin et les soignants.
S’il faut sauver la Vie de salariés ou de résidents/patients, face à la menace grandissante de la prédation financière, nous serons là, et nous ne lésinerons pas sur les moyens (nous) !

Pour rappel, 2 mois plus tôt, en Comité d’Entreprise, Olivier notre Représentant Syndical faisait la lecture du Communiqué suivant :

Nous tenons les politiques d’entreprise ou les directions générales pour responsables des dégradations de conditions de travail et de conditions de prise en charge qui ne cessent d’être constatées.

Dégradations que nous estimons volontaires par applications de certaines directives ou par la volonté d’atteindre certains objectifs financiers dont les conséquences pèsent sur les établissements.

Trop de salariés se retrouvent face à des contradictions, mis en tensions, à la limite de la rupture voire au delà, ou inutilement sous pression. Le manque d’effectif est devenu chronique. Personnels et résidents en pâtissent. Pourtant, nous n’avons pas encore vu d’actions ni même constaté de volonté probante qui indiquerait un changement radical de cap.

Au contraire nous nous inquiétons sérieusement de modes d’organisations dégradés et de sous effectifs qui sont de moins en moins exceptionnels mais qui de plus en plus semblent devenir la norme.

L’expertise existe depuis longtemps dans les rangs des salarié-e-s mais de telles habitudes l’épuisent et la diminuent.
Tout cela nous paraît en totale contradiction avec l’excellence que prétend rechercher le groupe, contradiction que trop de collaborateurs subissent et qui nous pousse à réagir en alertant aujourd’hui les directions de l’entreprise responsables ou compétentes.

Des refus d’embauches supplémentaires ou des refus de recours à l’intérim peuvent s’assimiler à une dégradation volontaire de services.
Des indicateurs d’absentéisme assez stables existent au niveau de chaque site, comme au niveau national, au point que rien n’empêche de provisionner les remplacements nécessaire.
Ne pas le faire, revient à profiter de l’absentéisme.

La quête de profits ou d’économie doit savoir se donner des limites dés lors qu’elle se fait sur de l’humain.

Nous demandons en conséquence un changement immédiat des choix d’entreprise qui induisent des dégradations.
Les salariés sont la richesse de l’entreprise épargnons cette richesse, augmentons la, mais ne la diminuons pas et ne spéculons pas contre elle.


 

souffrancevsfinance

BTHE, Conditions de travail, Economie Santé Privé Lucratif

Sophie Boissard, Korian: «Nos établissements sont le coeur de l’entreprise»

A la lecture de l’article que nous citons plus bas et lorsqu’on connait la réalité du terrain, 4 interrogations nous assaillent :

1) Serions nous le coeur d’une entreprise dont la tête manquerait d’humanité ?

2) Pour bâtir un groupe européen, l’initiative la plus urgente pour toutes et tous les opérationnels n’est-elle pas l’augmentation massive des effectifs ?

3)La direction générale est-elle au courant des manques de personnel sur tous ces sites qui en maitrisent si bien le coût ?

4) Quelle place les manques d’effectifs institutionnalisés pourraient avoir dans les standards ou dans le modèle économique du groupe ?

Dans la rubrique DECIDEURS > Parole de patron Sophie Boissard, directrice générale de Korian, a expliqué au journal Le Figaro comment elle bâtit un groupe européen en donnant l’initiative aux opérationnels.

http://www.lefigaro.fr/decideurs/parole-patron/2017/04/10/33003-20170410ARTFIG00005-sophie-boissard-korian-nos-etablissements-sont-le-coeur-de-l-entreprise.php

« Nous mettons en place » dit-elle « les mêmes standards de formation du personnel et la même qualité de soins en Allemagne, en Belgique, en Italie, en France ».

 

 

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Sondage aux salarié-es KORIAN sur l’évolution des conditions de travail et de prise en charge

Formulaire en ligne au bout de ce lien
Plus il y aura de sites Korian et de salarié-es différents qui répondront à ce sondage plus le résultat sera pertinent.

leader-europeen

Une fois que vous aurez répondu au sondage, vous pouvez partager le formulaires avec l’ensemble des salari-és korian que vous connaissez. Le partage peut se faire par Sms, par e-mail ou via facebook, juste en copiant et collant le texte et lien suivant :

Sondage aux salarié-es KORIAN sur l’évolution des conditions de travail et de prise en charge https://goo.gl/forms/qsL1kCywoOb2FF9k1
 
Les résultats seront ensuite présentés sous forme de camemberts, vous pourrez les consulter sur l’un des de communication ci-dessous.

https://goo.gl/forms/Bdbvd5gGBKMpj7982

BTHE, Conditions de travail

Valeurs Korian : Bienveillance, Responsabilité, Transparence, Initiative, de la théorie à la pratique la difficile équation

Pour que ces valeurs phares prennent tout leur sens partout et occupe la place qu’elles méritent, il nous semblerait indispensable de prendre d’abord en compte les conditions d’exercice du travail…

cannes

Alors que le management et l’organisation s’érigent de plus en plus en religion, alors que le déni s’impose en donneur de leçon, nous sommes bien obligés de forger nous même les bonnes pratiques en dénonçant tous leurs obstacles institutionnels, puisque personne d’autre ne daigne le faire.

Sur le lieu de travail, des rivalités défensives ou d’ambitions sont parfois telles parmi certains chefs ou même non chefs que les 4 valeurs piliers de Korian peuvent se trouver éclipsées par leurs parfait opposés, avec le risque d’un climats délétères au sein des équipes.

Mêmes dans des situations plus normales et avec des chefs mieux disposés, la prise d’initiative, se trouve elle aussi à notre sens trop souvent contrariée par peur ou par méfiance.

La confiance vis à vis de la hiérarchie joue un rôle important. Mais les fréquentes réactions hostiles à l’encontre de salarié-es qui alertent ne favorise que la défiance.

KORÉE

Sont aussi en cause la plupart du temps, des responsabilités en hausse du fait de protocoles, d’exigences et de traçabilités en trop grand nombre, ce qui obligent à davantage de paperasse et d’écrits, au détriment du temps directe auprès des résidents ou des équipes.
Tout salarié quelque soit son statut peut alors se sentir en insécurité chaque fois que les exigences lui semblent plus haute que la capacité (de l’établissement ou la sienne) à y répondre, et ou lorsque sa hiérarchie ne tolèrent pas suffisamment l’erreur humaine. La prise en charge collective des résidents s’en trouve dans ces cas là d’autant plus fragilisée.

D’après nos outils, vos retours, et nos constats, des exigences trop pointues, importantes ou déraisonnables peuvent être la source de plusieurs RPS (risques psycho-sociaux), ou de burn-out (épuisements). Lire pour rappel ce que nous écrivions l’an dernier au sujet des conditions et travail d’après une étude EHPAD (mais les cliniques peuvent aussi se reconnaitre dans plusieurs aspects).

Une prise en charge ou des engagements qui se veulent trop personnalisés, des familles trop intrusives ou trop adeptes du client « est roi », le surmenage, des demandes trop soudaines, de nouveaux projets sans arrêts, des organisations ou des niveaux d’effectifs insuffisantes ou instables, sont autant de facteurs qui peuvent mener des salariés à geler toute initiative pour garantir leur capacité d’assurer le premier socle de prise en charge.
Toute remontée de problémes ou de dysfonctionnements peut connaitre les mêmes freins, si trop nombreux, ou bien dans toute situation où le salarié serait découragé par l’ampleur de la tâche corrective (qu’elle soit sienne ou non). Mais ce qui dissuade le plus les signalements, c’est l’incapacité du destinataire (chef ou direction) à la entendre ou à faire le nécessaire, ce qui dans ces cas se retourne souvent contre les salariés qui font les signalements.

Or, de nos constats au fil du temps, ces facteurs augmentent lorsque les taux d’occupations (TO) tendent vers le bas, a chaque fois que l’entreprise connait une folie des grandeurs, et à l’approche des arrêtés de compte.

Ce qui est pour nous l’illustration d’un mal sociétale très contemporain, où même pour de l’Humain, de la Santé, du Social, le modèle qualité est beaucoup trop (sinon de plus en plus) conditionné par le profit.

Si des prises d’initiatives sont contrariées, limitées ou stoppées sous l’effet de trop nombreuses responsabilités transparentes, alors malheureusement là encore le premier pilier, la Bienveillance, en sera d’autant fragilisé.

 

BTHE, Conditions de travail

Korian Brune : Quid de la communication positive

Loin de nous l’idée de comparer les maisons de retraite à des prisons mais en photo on pourrait confondre. Franchement à quoi pouvait bien penser la direction en ce matin ensoleillée du 7 avril ?

Des dizaines de soutiens se sont réunis toute la matinée au 117 boulevard Brune dans 14éme à Paris pour réclamer « justice » pour Fatima dans un contexte qui sent fort le complot. Réunis contre les pressions et les répressions dont trop de salarié-es font les frais, tout comme leurs représentants, pour crier leur refus de toute maltraitance institutionnelle ou de tout harcèlement institutionnel. Pour dire m’sieurs dames : halte à ces lourdages qui délestent l’entreprise des militant-es que la politique triste du groupe rend pourtant de plus en plus indispensables.

20170407_111726

Et quand on voit le « dialogue sociale » sauce 2017 parfois servi par l’entreprise, on se pince très fort face à ce qui a surtout l’apparence d’un dialogue anti-sociale ou bizarrement patronal…

En cause? La méthode KORIAN, à moins que ce ne soit la méthode brune ?

Des hommes en armes, oui madame ! Et parés à défendre la République, au moins ça ! Pour la justice, faudra revenir, on ne peut pas tout avoir à la fois… mais pour planter le décor ils étaient une dizaine, là, venus d’un camion garé à l’arrache (dans l’urgence sans doute) là où on ne doit pas stationner.
Souriants, comme pour être raccords avec l’esprit Korian du moment (ont-ils suivi la formation?) ils semblaient surpris d’être là, ou d’y être que pour ça, entre les demandes de justice de la foule et la direction du site dont ils filtraient les entrées.

Imaginez l’honneur, pour des représentants du personnel que d’être reçu dans le bureau de la direction non sans avoir d’abord du salué des hommes tout bleus et armés… Ah lala il doit y en avoir des choses importantes, des choses vitales à faire pour des gaillards comme ça… Et ben aujourd’hui, toc ! Ils n’auront rien eu d’autre à faire, que d’être là et rien que pour nous ! Ouais madame ! Parce qu’on le vaut bien. 

Ça donnait un charme fou à la maison de retraite, même si en arrivant de loin, on aurait cru à un truc grave, mais pensez vous.. ils ont pris un bain de soleil voilà tout.

Dans le même temps, deux salariées modèles, bien reconnus de nos services, mais peu respectueux du repos solaire des guerriers saluaient les manifestant-es, par la fenêtre du 1er étage en nous lançant des doigts d’honneur bien déplacés… oui madame ! Des doigts d’honneur à nous qui venions chercher justice… et tout ça au nez et à la barbe de la police nationale garante du maintien de l’ordre, et dans le dos de leur direction.

Bref, quelle époque.. tout fout le camp hein !? Mais pas nous !

20170407_101501

ob_6d9ee6_img-8501

 

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

AlloKorian : le n°13 est sorti ! Spécial campagne et journée d’action européenne

AlloKorian&Pour s’y abonner pour vous et pour vos collègues c’est gratuit et c’est ici http://eepurl.com/bSo58j

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Gréves et mobilisations KORIAN du 7 Avril 2017

SUD Santé Sociaux appelle à l’action, jusqu’à satisfaction
et s’associe à toutes les initiatives et à toutes les organisations qui iront dans ce sens !

Nous vous invitons à y prendre part vous aussi de différentes manière, par l’action et la sensibilisation :

  • La campagne SUD contre la dégradation des conditions de travail et de prise en charge a démarré depuis un mois, tous les slogans et les visuels peuvent être repris et diffusés massivement. Soyez créatifs, faites des photos, des chansons, etc.
    Seul ou avec tes collègues 1) Choisis ton Slogan/ ton image 2) Mets le sur ton visage 3) fais en un selfie 4) nous envoyer la photo à SudSolidairesKorian@gmail.com
    Slogans à télécharger/Imprimer
    Affiches à télécharger

  • Diffusez à vos collègues les derniers APPELS AUX SALARIE-ES DU GROUPE KORIAN:

 HALTE AUX PRESSIONS, RÉPRESSIONS OU DISCRIMINATIONS
HALTE AUX DÉGRADATIONS DES CONDITIONS DE TRAVAIL

Appels Tract à télécharger

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Répression, discrimination, Maltraitance institutionnelle, … quand c’est non, c’est NON !

prendre soin VS limonger

Les sections SUD KORIAN apportent et apporteront leur soutien actif aux actions en cours et se joignent aux initiatives de la CGT KORIAN :

  • Soutiens à Fatima de Korian Brune, victime d’un simulacre de procédure en vue d’un licenciement trop volontariste : Venez en nombre au rassemblement prévu le 7 avril 2017 à 9h30 devant l’établissement Korian Brune 117, boulevard Brune 75014 Paris.
  • Soutiens à aux salariés de Korian les Parents qui pour avoir dénoncé la maltraitance institutionnelle en font les frais deux fois plus.
  • Soutien par pour les moyens possibles, contre toute forme de discrimination ou  harcèlement : actions de sensibilisation, presse, tractage, gréve, etc.
  • Soutien à la pétition en ligne contre les pressions, répressions et / ou manipulations contre des salarié-es ou leurs représentant-es dans le groupe Korian, à signer et partager : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSeI0hia6OVUlMwMDiqEo3dciUQI-7CThuXO_bvbyOVomdnSSA/viewform?c=0&w=1
  • Nous exigeons pour l’ensemble des salarié-es du groupe Korian d’avoir des pratiques à la hauteur du discours (bientraitance, transparence, empathie, etc..) y compris dans les Relations Sociales.
  • Nous rappelons l’appel nationale à la gréve et à l’action du 7 avril 2017 et invitons le personnel Korian à y prendre part de toutes les manières possibles.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

autres - divers, BTHE, Conditions de travail, droit du travail, témoignage

Retour sur les Interviews de AlloKorian

leader europeen

Nous vous livrons ici des citations tirées de ce que des salariés nous ont fait remonter dans le cadre des interviews AlloKorian auxquelles chacun-e de vous peut participer. Ces interviews ont touché des salarié-es KORIAN d’ehpad ou de SSR, de jour ou de nuit, soignants et non soignants, et elles ont inspiré plusieurs de nos slogans repris dans le cadre de notre campagne de sensibilisation en cours.

Des réponses claires, plutôt unanimes mais bien différentes du déni que certaines directions ressassent trop souvent aux personnels ou à leurs représentant… (Une seule salariée nous a faire part d’une situation positive pour son service de nuit).

Qu’est ce que vous voyez le plus changer dans votre travail quotidien et dans celui de vos collègues en général ? Quel regard portez vous sur les conditions de travail de votre établissement ?

« La charge de travail de plus en plus importante »

« Le non remplacement en cas de congés ou arrêt maladie »

« La cadre nous demande de récupérer nos heures si le taux d’activité est faible certaines refusent et se font mal voir d’autres acceptent. Nous manquons de matériels (chaises percées) les lits électriques sont vétustes , ainsi que les chambres »

« Plus de stress plus de brun out »

« on nous demande toujours plus avec beaucoup moins de personnels! Les conditions de travail sont difficiles aux quotidiens . Manque de respect, de valorisation de notre travail ».

« Épuisement professionnel, économie sur tout »

« Effectif réduit de plus en plus pour absentéisme et démission »

D’après vous, quelle est l’incidence de ces évolutions pour vos résidents ou patients ? Quelle influence cela a-t-il sur la qualité du service client ?

« On tombe dans la maltraitance »

« Moins de temps passé auprès des résidents »

« Le travail à la chaîne »

« Plaintes régulières des patients »… « Manque d’hygiène dans les douches collectives »

« moins de temps, moins de disponibilité pour les résidents, sentiments d’insatisfaction du personne »

« Une moins bonne prise en charge à tous niveau, moins de temps à leur consacré même pour parler tout simplement »

« l’utilisation de matériel ergonomique  nous aide aux transferts des patients mais on n’en a pas usage quand on est en sous effectifs, il faut aller vite… la prise en soin n’est pas faite dans sa globalité (petite toilette, pas de brossage des dents….), absence de discussion avec les résidents ».

« Manque de temps pour faire plaisir au résident »

« Soins de nursing réduit
Manque d attention
Manque d humanisme »

Quelle incidence cela peut-il avoir sur votre métier ou carrière ?

« Irritabilité entre collègues
Fatigue
Burn out
Arret maladie »

« Cela rabaisse notre travail »

« Obligé de compléter des postes non remplacés »

« Accident de travail , envie de changer, ras le bol général »

« Un écœurement du métier , manque de motivation, augmentation du nombre d’accident de travail. Dépression. Maltraitance »

« Insatisfaction de ce que je fais »

« Un dégoût de la profession »

« on est démotivée,on fini par bacler notre travail on est quasiment des robots »

« Démission , burn out »

Comment vivez vous les objectifs commerciales et financiers de l’entreprise dans votre quotidien professionnel ?

« Difficilement quand les conditions de travail se dégrade pour faire des économies »

« Très mal, ne pensent qu’à eux »

« Très mal, si baisse d’activité on nous fait comprendre qu’il ne faut rien demander »

« non en adéquation avec les missions de prendre soins et d’accompagnement des résidents »

« Mal, l’argent est au centre de tout »

« Tais toi et bosse »

« Mal, travailler a moindre cout et donner de plus en plus »

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Pétition contre les pressions, répressions et / ou manipulations contre des salarié-es ou leurs représentant-es dans le groupe Korian

prendre soin VS limonger

La pétition en ligne au bout de ce lien :

https://goo.gl/forms/khKbmAtkRI7AZd1l2

Ou ici en faisant dérouler le formulaire ci dessous

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Campagne SUD KORIAN pour l’amélioration des conditions de travail

Photos et vidéos.

En plus de la pétition en faveur d’une gestion plus humaine dans le groupe Korian Rejoignez la campagne ! Donnez vie à vos idées !
Suite de la mobilisation initiée le 7mars dans le groupe Korian.

Le 8 Mars dernier c’était la journée de la Femme.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mais sur les conditions de travail les enfants ont leur mot à dire !

BTHE, Conditions de travail, droit du travail, Métiers, témoignage

Pression, discrimination, menace, sanction-harcelante : Un guide pour se défendre

Vous vous sentez harcelé-e par des pressions et ou des menaces répétés, par des répétitions de procédures disciplinaires injustifiées et ciblées contre vous ? Alors ce guide est fait pour vous, pour vous apprendre à vous défendre et pour nous aider à vous aider (partager le avec tous vos collégues concerné-es).

Exemple typique de situation :

Vous avez un jour signalé un dysfonctionnement ou une maltraitance relevant de la responsabilité de votre direction mais votre direction vous l’a reproché. En représailles et pour vous dissuader de recommencer, elle, ou un-e autre, vous met régulièrement sous pression * dans votre travail et ou en dehors.

Pour celles et ceux qui subissent de telles traitements, il y a plusieurs orientations  et nous soutenons ici la 3éme :

  • Se résigner,  ne plus rien dire, au risque de devenir complice de dysfonctionnement ou de maltraitance
  • S’épuiser, souffrir, craquer, se faire virer ou claquer la porte.
  • Résister, se défendre, alerter collectivement, faire entendre raison, virer toute forme d’oppression et réhabiliter la liberté d’expression et la bientraitance dignes de ce nom.   

Pour vous aider à Résister, à vous défendre, à alerter collectivement, à faire entendre raison, à virer toute forme d’oppression et à réhabiliter la liberté d’expression et à la bientraitance aidez nous à vous aider et ensemble soyons plus nombreux à pousser dans le même sens. 

Toute sanction disciplinaire injustifiée doit être contestée par écrit.
Toute forme de suspicion de discrimination ou harcèlement doit être signalée par écrit.

Pour pouvoir vous accompagner et vous aider dans ces démarches, envoyez-nous tous les écrits et les réponses déjà reçus jusque là (ceux de la direction et les vôtres) : les notifications de sanction, les compte rendu d’entretien préalable, les contestations écrites de sanction, les alerte écrites à la direction, etc.

Tous ces documents sont à nous adresser uniquement par mail à cette adresse
Pour chaque document, il est indispensable de préciser le nom de votre établissement dans le titre du mail ! Sinon nous ne pourrons pas vous aider.

process signalement

Pour scanner facilement vos document avec votre téléphone, il existe plein d’appli gratuite :
– Pour téléphones Android
– Pour téléphone Iphone  (chercher « scanner »)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail, témoignage

Korian le Diamant : Reportage TV sur la mobilisation du personnel, par France 3 Normandie

La mobilisation des salarié-e-s de Korian le Diamant qui a eu lieu le 7 mars dernier, a reçu le couverture de 3 médias : Ouest France, l’Orne Hebdo et France 3 Normandie.

La situation que nous avons déploré là-bas (mais aussi ailleurs malheureusement), non remplacement, surcharges de travail, manque d’effectif, dégradation des conditions de travail,… a retenue l’attention des médias plus qu’elle n’avait attiré celle des responsables jusque là.

Les 2 articles de la presse écrite sur la mobilisation à l’EHPAD d’Alençon sont disponibles ici.

Actu sociale, Conditions de travail

Suicide de l’une des nôtres, une infirmière s’est donnée la mort au travail le 7 mars

Communiqué de la fédération SUD Santé Sociaux du 8 mars, au lendemain de la mobilisation exceptionnelle des personnels de santé à Paris et devant le ministère.

marisol-touttraine

http://www.sudsantesociaux.org/suicide-de-l-une-des-notres.html

Suicide de l’une des nôtres, infirmière à l’hôpital Cochin

L’une des nôtres a mis fin à ses jours. La Fédération SUD Santé Sociaux s’associe à la douleur de la famille, des proches, des collègues de l’infirmière qui a mis fin à ses jours le mardi 7 mars 2017 à l’hôpital Cochin, son lieu de travail.

 

Combien de temps perdu à attendre que ça s’améliore au quotidien, collectivement, individuellement ?

Combien de temps perdu à essayer de comprendre l’incompréhensible sauf à regarder nos outils de travail se déliter autour de nous ?

Combien de fois encore devrons-nous comme aujourd’hui communiquer sur la mort de l’un des nôtres, communiquer sur la mort de l’une des nôtres en particulier le 8 mars 2017, jour des droits des femmes ?

Nous étions 35000 mardi 7 mars dans la rue à attendre des réponses.

Ignorant la bienséance dans de telles circonstances, Madame la Ministre des Affaires Sociales et de la Santé a refusé la rencontre avec celles et ceux qui perdent leur vie à la gagner.

Paris le 8 mars 2017,
Pour La Fédération SUD Santé Sociaux,
Jean Vignes,
Secrétaire Général

Pour contacter le Syndicat SUD Santé APHP rdv sur cette page

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Photos de la mobilisation de salarié-e-s KORIAN du 7 mars

Envoyez nous les vôtres, vos récits, vos impressions etc. à SudSolidairesKorian@gmail.com, nous mettons à jour au fur et à mesure.

La campagne en faveur des conditions de travail et de prise en charge ne fait que commencer, elle se terminera lorsque Soignants, Résidents-Patients, et Usagers auront enfin gagné.

Nous ne voulons plus marcher sur la tête ! L’actionnariat de la Santé est has-been et les seules actions légitimes sont celles des salarié-e-s !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’affrontement entre le Bien et le Mal : La victoire de la justice !

Fatigués, épuisés, on travaille pour des financiers » […] On en perd l’sens de nos métiers.
Quand la colère s’écrie trop longtemps pour des sourds c’est en chanson qu’elle s’entend le mieux !

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Notre gazette, AlloKorian recueille vos témoignages.

Informez-vous avec nous, contactez-nous, Rejoignez-nous, suivez-nous,

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Mobilisation du 7 mars à Korian le Diamant (Alençon)

Deux article dans la presse régionale du jour :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les salariés de la maison de retraite Korian d’Alençon réclament des postes

Mouvement de grève ce mardi 7 mars 2017 devant la maison de retraite Korian d’Alençon (Orne).

Plus de la moitié des salariés de la maison de retraite Korian Le diamant d’Alençon ont manifesté, ce mardi 7 mars 2017, devant leur établissement. Ils ont décidé de débrayer pour protester contre leurs conditions de travail. Le mouvement est national ; c’est le premier dans l’histoire du groupe Korian.

Plus de la moitié des salariés de la maison de retraite Korian Le diamant d’Alençon ont manifesté, ce mardi 7 mars 2017, devant leur établissement. Ils ont décidé de débrayer pour protester contre leurs conditions de travail. Le mouvement est national ; c’est le premier dans l’histoire du groupe Korian. À leurs côtés, des représentants du syndicat Sud santé.

« Cela couvait depuis des mois, témoigne une salariée. Nous avons une charge de travail excessive, plus de directrice depuis deux mois. » Plusieurs réunions ont eu lieu entre les délégués du personnel et les représentants de la direction, « mais les réponses sont trop floues. Rien ne bouge. »

http://www.ouest-france.fr/normandie/alencon-61000/alencon-les-salaries-de-la-maison-de-retraite-korian-manifestent-4840808

Fatigués. Démotivés. En colère. Des salariés de la maison de retraite Korian Le Diamant d’Alençon ont manifesté mardi 7 mars en fin de matinée devant leur établissement.

Tous répondent à la journée de grève nationale lancée dans la fonction publique. Une mobilisation activement soutenue par les professionnels de santé.

À Alençon, c’est la première fois qu’une telle manifestation est organisée devant l’Ehpad* Korian. « Nous voulons aujourd’hui signifier que nous désapprouvons les choix du groupe Korian, expliquent les salariés présents, soutenus par leurs délégués du personnel et les représentants du syndicat Sud Santé de l’Orne. Les chefs de service se démènent mais les budgets sont trop serrés, les postes ne sont pas remplacés… Les plannings sont décousus avec des remplacements de dernière minute ». Autre revendication : les salaires « trop bas donc non attractifs ».

Sur les banderoles, on peut lire « personnel épuisé », « Ehpad en colère », « mais où est donc passé l’humain ? ». Des mots maintes fois répétés contre les directives de l’ARS (agence régionale de santé), également visée.

L’Ehpad Korian Le Diamant compte 84 résidents pour 48 salariés. Il y a deux mois, la directrice a donné sa démission. Le poste n’est toujours pas remplacé. Ce qui accentue la lassitude du personnel qui ce mardi a crié haut et fort son ras-le-bol.

http://www.orne-hebdo.fr/2017/03/07/les-salaries-de-la-maison-de-retraite-korian-d-alencon-reclament-des-postes/

Notre gazette, AlloKorian recueille vos témoignages.

Informez-vous avec nous, contactez-nous, Rejoignez-nous, suivez-nous,

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail, droit du travail

A Korian Les Parents les répressions se suivent et se ressemblent

Un rassemblement de soutien à l’aide soignante Muriel est organisé le 15 mars 2017, 11h00 par EHPAD Maltraitance à Korian Les Parents 22 Rue Vandel 13008 Marseille.

Pour plus de détails, voir l’événement Facebook de l’organisateur :
https://www.facebook.com/events/483996138657527/

Deviendrait-il risqué pour les salariées d’incarner à la lettre les valeurs de l’entreprise? Voilà en tout cas qui pousse des salarié-e-s à réagir sinon à se révolter…

Bienveillance. Transparence. Décidément syndicats et patronat n’ont pas du tout la même définition. Et alors que des syndicats y croient absolument et dur comme fer, force est de constater que la direction n’a pas la même conception des choses et ce ne sont pas de tels recours à la répression qui les mettront d’accord, ou qui apaiseront les tensions.
Mais bon.. qui peut encore croire que c’est là le souhait de la direction ?

 

 

 

Notre gazette, AlloKorian recueille vos témoignages.

Informez-vous avec nous, contactez-nous, Rejoignez-nous, suivez-nous,

Actu sociale, BTHE, Conditions de travail

Gréve et Mobilisation dans le Groupe Korian : Jeux, 7 et Mars

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Gréve et Mobilisation dans le Groupe Korian : Jeux, 7 et Mars
Des milliers de salarié-e-s KORIAN face à leur avenir.

Il y a 1001 et moyens de se mobiliser et de soutenir l’action de toutes celles et ceux qui se bougent pour améliorer le présent et l’avenir.
Mais il n’y a qu’une chose qui empêche souvent les situations de s’améliorer et qui fait qu’elles se dégradent souvent encore plus : c’est le fait de ne rien faire.
Le 7 mars est une 1ére ! C’est la 1ére fois qu’un appel unitaire nationale est lancée dans le groupe Korian par 3 organisations syndicales (Cgt Fo Sud), preuve que la situation est grave et que si le personnel ne se mobilisait pas en nombre pour redresser la situation, cela pourrait devenir encore pire..

Mais le 7 mars n’est qu’un début et, pour bien débuter, cette journée à besoin de vous. Besoin que vous soyez vu-es et que vous vous fassiez entendre avec nous. Ou que vous soyez et quelque soit votre établissement.

Le droit de gréve est simple, mais à force de ne pas s’en servir, beaucoup on oublié qu’il existait… Parfois, certain-e-s croient même qu’il faut demandé la permission comme si on posait un CP…

Le rassemblement peut se faire à tout moment (c’est vous qui décidez) et c’est pendant ce rassemblement que vous décidez ce que vous voulez faire (une gréve toute la journée? toute la semaine? un rassemblement de quelques heures avec vos slogans et des pancartes que vous vous fabriquerez ? …etc.

Quelque soit la méthode, l’objectif sera souvent le même : Vous réappropriez votre travail et faire entendre haut et fort vos attentes légitimes.

Si vous manquez d’idées, voici un Petit Kit de Slogans (made in SUD Korian) qu’il vous suffit d’imprimer pour vous en faire des affiches ou des pancartes. Partagez les ! Et surtout avec les collègues qui veulent participer mais qui ne savent pas comment.

Et ici un questionnaire pour recueillir votre opinion sur cette gréve.

piedsurterrevsbullefinanciere

Notre gazette, AlloKorian recueille vos témoignages.

Informez-vous avec nous, contactez-nous, Rejoignez-nous, suivez-nous,