RSS

Archives d’Auteur: francisud

À propos de francisud

bla

Revue de presse – cinq morts dans un Ehpad Korian en Haute-Garonne

Plus d’une vingtaine de résidents de la maison de retraite « La Chêneraie » au Lherm, au sud de Toulouse ont été victimes d’une intoxication alimentaire. Cinq personnes en sont mortes.

Nous sommes en colère. Cela fait des années que nous nous mobilisons et interpellons sur les conditions de prise en charge qui sont directement liées à nos conditions de travail.

SUD Santé Sociaux Korian adresse ses condoléances aux familles des victimes et apporte son soutien aux salarié-es.

Cliquez sur « lire la suite » pour retrouver notre revue de presse

Read the rest of this entry »

 
Poster un commentaire

Publié par le 2 avril 2019 dans autres - divers, CHSCT

 

un mois après les mobilisations pour la liberté d’expressions à Korian

Nous étions mobilisé-es il y a bientôt un mois pour défendre la liberté d’expression à Korian. Nous le disions dans un précédent article de ce blog, “la mobilisation continue, les menaces de sanctions disciplinaires à l’égard de trois de nos militantes ne sont pas levées.” Vous êtes nombreuses et nombreux à nous interroger, “un mois après où en sommes nous” ?

Read the rest of this entry »

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 mars 2019 dans autres - divers, témoignage

 

Solidaires pour ne pas être solitaire !

Solidaires pour ne pas être solitaire !

Retour sur les rassemblements intersyndical SUD-CGT de février 2019 devant l’établissement Korian villa d’Azon et le siège : photos, synthèse du CE, rappel juridique et suite de la mobilisation !

Read the rest of this entry »

 
Poster un commentaire

Publié par le 21 février 2019 dans autres - divers, mobilisation

 

Pétition – Stop à la répression antisyndicale et défendons la liberté d’expression à Korian

lien vers la pétition en ligne

Non à la discrimination anti-syndicale ! Non à l’acharnement à l’encontre des salarié-es qui dénoncent la maltraitance !
Des collègues travaillant dans l’entreprise Korian sont menacées de sanction. Une d’entre elles est mise à pied et risque son poste !

Cette procédure disciplinaire survient alors que :
– des alertes ont été effectuées par des déléguées de site sur des problématiques de maltraitances dans l’établissement Korian Villa d’Azon depuis plus de 8 mois,
– une tentative d’effraction du bureau de ces mêmes déléguées de site a eu lieu.
– un courrier de menaces anonyme a été envoyé à ces délégués de site.
– l’employeur n’a pas réagi à ces faits.

Ce sont ces mêmes représentantes du personnel qui risquent maintenant leur poste ! Cela fait suite à une enquête à charge où une partie seulement des élu-es ont été associé. Les élu-es SUD-CGT-FO-CFDT au Comité d’Entreprise ont dénoncé ces pratiques (sources) . Mais cela n’a pas suffit. Des procédures juridiques sont en cours. Mais cela n’a pas suffit.

A l’image du licenciement de Hella Kherief, ancienne aide-soignante à Korian dans les Bouches-du-Rhône, l’histoire semble se répéter. (source sur le blog CGT Korian)

En remplissant cette pétition, montrons notre soutien à nos collègues, montrons que nous ne nous laissons pas impressionner !

lien vers la pétition en ligne

L’entreprise Korian doit cesser ses pratiques anti-syndicales et cette caricature de procédure disciplinaire !

Pour les soutenir, 2 rendez-vous possibles :

  • Le 18/02 devant l’établissement Korian villa d’Azon lors de l’entretien disciplinaire, à Saint-Clément (89)
  • Le  19/02, rassemblement intersyndical pendant que le Comité d’Entreprise rend son avis sur cette procédure. RDV 14h au 23 rue Balzac 75018 Paris.

Afin de pouvoir se rendre à ces rendez-vous, nous appelons à la grève pour exiger l’arrêt de la répression anti-syndicale et pour une organisation du travail qui ne maltraite pas les usager-es.

Lien vers le communiqué de la fédération SUD Santé Sociaux – Stop à la discrimination syndicale à Korian !

 

Liberté d’expression à Korian !

Liberté d’expression à Korian !

Quand bienveillance rime avec bientraitance mais juste en apparence…
Ou quand humanitude rime avec mauvaise attitude…

A Korian, il y a beaucoup d’esbroufe, on aime soigner le décorum. Mais les économies sur le personnel engendrent de la maltraitance. Pour nombre de salarié-es bien traitant de Korian, c’est insupportable ! Pire encore, il y a quelques mois une salariée a dénoncé la situation dans une émission de radio. Elle a été convoquée et licenciée dans la foulée. En ce moment, une collègue qui se fait porte-voix de plusieurs salariés est menacée juste après avoir dénoncé des problèmes similaires. Hier à Marseille (13), aujourd’hui à Korian Villa d’Azon à Saint-Clément (89) et demain ailleurs ?

A la direction de Korian, jusqu’où ?

Combien de salarié-e-s encore seront soumis-e par la peur de garder le silence faces aux techniques de management indignes et à l’acharnement ? Quant à ceux et celles qui dénoncent, jusqu’où êtes-vous prêt à aller pour les faire taire ? Où sont la bienveillance, la bientraitance et la transparence que vous prônez quand vous voulez bâillonner des salarié-e-s qui osent parler ?

Aux actionnaires de Korian, nous c’est le soin, vous c’est les sous !

Que la bientraitance soit à la hauteur de la bienveillance en toute transparence. Demain viendra votre tour et des soignant-e-s prendrons soin de vous à la hauteur de votre management, à la hauteur des moyens insuffisants que vous fournissez, à la hauteur des pressions que vous leurs mettez mais surtout à la hauteur de ce que vous cautionnez.

Aux tutelles, ne pas agir c’est déjà agir !

Agences Régionales de Santé, collectivités, Caisse d’Assurance Retraite et de Santé Au Travail il faut Réagir ! C’est à dire écouter la version des soignant-e-s qui osent parler pour les protéger.

Et nous, salarié-e-s de Korian, se taire c’est cautionner !

Combien de tentatives de suicide de soignant-es, de burnout, de démission, de licenciement devrons-nous attendre pour réagir massivement ? A SUD, nous dénoncerons la maltraitance partout où elle apparaît et soutiendrons toutes celles et ceux qui osent parler. Nous comptons sur la mobilisation des collègues et des familles pour soutenir les collègues que la direction met en difficulté. Une pétition, un rassemblement de soutien, un débrayage, prévenir la presse, interpeller les élu-es… Multiplions les actions !

SUD Santé Sociaux à Korian avec vous !

Nous exigeons que les salarié-es qui osent dénoncer des faits de maltraitance soit protégé-es ! Rassemblons-nous, salariée-es de Korian et avec les familles, pour que cesse cette omerta. Osez ! Osez vous réveiller et Agissons !

Sud Santé Sociaux et son union syndicale Solidaires soutiendront chaque personne qui osera DÉNONCER les mauvaises conditions de prise en charge !

 
Poster un commentaire

Publié par le 4 février 2019 dans Conditions de travail

 

Non à la discrimination Syndicale et l’acharnement contre les élus

Cette déclarations des élu-es SUD-CGT-FO-CFDT a été lue au Comité d’Entreprise de Korian le 17 janvier 2019. Nous vous invitons à solliciter vos représentant-es du personnel de proximité afin d’avoir des explications.

Vous pouvez aussi nous contacter directement pour exprimer votre soutien avec notre formulaire de contact.


Nous, représentants·e·s des salarié·e·s au Comité d’Entreprise de Korian des syndicats CGT, SUD SANTE SOCIAUX, CFDT, FO et les ex-représentants UNSA constatons :
  • Que des alertes ont été effectuées par des déléguées de site sur des problématiques de maltraitances dans l’établissement Korian Villa d’Azon depuis plus de 8 mois.
  • Qu’une tentative d’effraction du bureau de ces mêmes déléguées de site a eu lieu.
  • Qu’un courrier de menaces anonyme a été envoyé à ces délégués de site.
  • Que l’employeur n’a pas réagi à ces faits.
Par contre la direction a diligenté une enquête CHSCT accompagnée d’un seul élu de la commission du CHSCT et que celui-ci a profané des menaces à l’encontre d’une des déléguées de site.
  • Que dans le cadre de cette «enquête CHSCT» l’employeur n’a pas sollicité l’ensemble de la commission CHSCT du CE EHPAD Nord soit 5 représentants syndicaux mais uniquement un seul.
  • Les délégués de site ont informé l’ensemble de cette commission pour un complément d’information. Les membres de cette commission sollicités par les délégués du site se sont déplacés le matin de l’enquête sur site malgré le rappel à la loi par deux syndicats (Cgt,Sud), l’employeur a refusé d’intégrer “l’enquête CHSCT ».
  • L’employeur refuse que les salariés qui le souhaitent soit accompagnés par un représentant du personnel lors des entretiens.

Pour nous, il ne fait aucun doute que cette enquête est menée illégalement.
Que si elle va à son terme elle conduira sans doute au licenciement de la collègue concernée.
Cela s’est déjà produit au sein de Korian lorsque des collègues ont témoigné pour dénoncer de la maltraitance.
Des procédures aux Prud’Hommes sont d’ailleurs en cours.

Nous décidons donc :
  • d’exprimer notre solidarité envers notre collègue Khédidja Messaoudi et dénonçons l’acharnement qu’elle subit.
  • d’interpeller le syndicat UNSA de Korian qui participe seul à cette mascarade “d’enquête CHSCT”,
  • de demander à l’employeur de stopper cette “enquête CHSCT ” illégale
  • Qu’une action immédiate soit mise en place suite à l’alerte effectuée par les représentants du personnel, dénonçant la maltraitance au sein de l’établissement Villa d’Azon.
Tant que KORIAN n’agira pas pour la protection des résidents et des salariés dénonçant la maltraitance nous ne cesserons de dénoncer ces faits.
Nous attendons une réponse écrite et officielle express de la part du président du CE pour pouvoir assister à la séance sereinement.

lettre-intersyndicat ce korian janvier 2019

 

 
 
%d blogueurs aiment cette page :