Actu sociale, coronavirus, droit du travail, Economie Santé Privé Lucratif, salaire

Korian, c’est la honte

Clairement, la honte à Korian, la “hchouma” même. Et qu’on ne vienne pas nous dire que l’on parle des salarié-es. Ça suffit les intoxs ! Trouvez-nous un-e salarié-e ayant eu l’idée de génie suivante : verser des dizaines de millions d’euros aux actionnaires de Korian ? Mise au point. Le Poing serré et levé !

Mise à jour 30 avril : face au tollé, Korian à annoncé qu’il n’y aura pas de dividendes versées cette année. Notre revendication reste inchangée : pas de profits sur le dos des personnes âgées dépendantes, que ce soit en période épidémique ou non !

L’entreprise Korian est régulièrement pointée du doigt pour la maltraitance institutionnelle dans certains établissements. Ça ne date pas d’hier. C’est fort à propos que nous nous sommes sont mobilisé-es massivement pour nos conditions de travail et nos rémunérations dans les EHPAD/SSR/Aide à Domicile ces dernières années

A Korian toujours, Des salariées ayant lancés l’alerte sur les mauvais traitements dans leurs établissements ont fait l’objet de procédures disciplinaires, certaines aboutissant à un licenciement. 

Chaque année, Korian verse des dizaines de million d’euros en dividendes aux actionnaires aux détriment de l’embauche et du matériel. La Directrice Générale a touché quasi un million d’euro de rémunération en 2019. Une aide-soignante à Korian touche environ 50 fois moins.

Nous venons d’apprendre par voie de presse que cette année ce sont 54 millions d’euros qui sont toujours de côté pour aller dans la poche des actionnaires. De quoi embaucher entre 1500 et 2000 aide-soignantes ! 

Source l’OBS : Le géant des Ehpad Korian a programmé 54 millions d’euros de dividendes malgré le désastre sanitaire


Plusieurs centaines de personnes sont décédées au sein des établissements Korian des suites du COVID-19 malgré le professionnalisme des salarié-es. 

Plusieurs établissements n’ont pas eu et n’ont toujours pas l’équipement nécessaire pour faire face à l’épidémie de COVID-19. La consigne a longtemps été : “s’il n’y a pas de de cas diagnostiqué dans l’établissement, alors pas de masque”. Des nouvelles personnes âgées ont été accueillies dans les EHPAD Korian sans qu’elles n’aient été préalablement dépistées au COVID-19.

Les directions d’établissements font pression sur les salarié-es pour les empêcher de faire des droits de retrait. Des collègues sont empêchés de communiquer avec la presse ou avec les familles. La presse est empêchée d’accéder aux établissements. 


Les salarié-es font le maximum avec les moyens alloués. Deux collègues sont décédées. Nous leurs rendons une nouvelles fois hommage. 

La communication de notre employeur, associé à l’UNSA et la CFDT Korian, qui consiste à amalgamer nos critiques légitimes de l’entreprise Korian avec les compétences des salarié-es de Korian est indigne moralement et syndicalement indéfendable. 

L’UNSA et la CFDT ont validé le passage à la semaine de travail de 60h. Ils viennent maintenant la main sur le cœur se dire préoccupés de l’impact des articles de presse sur la santé des salarié-es. Nous nous interrogeons sur la réelle indépendance de l’UNSA et de la CFDT Korian vis-à-vis de notre employeur. 

Nous cherchions des collègues qui sont d’accord pour filer 50 millions d’euros aux actionnaires. Nous en avons trouvé, ils sont à l’UNSA et ils nous représentent au comité social et économique et votent chaque année « pour » les bilans incluant le reversement des dividendes aux actionnaires ! 


Nous avons écrits avec les syndicats CGT, FO et SUD un communiqué commun. Nous continuerons de dénoncer les mauvaises conditions de travail et à travers elles les mauvaises condition de soins des personnes âgées. 

Nous invitons les collègues à tourner le dos à la grossière tentative de communication de notre employeur organisée bras-dessus bras-dessous avec l’UNSA et la CFDT Korian. 

Nous ne sommes pas inquiet par les menaces de “procédures baillons” de notre employeur soutenu par l’UNSA et la CFDT. La liberté d’expression et la liberté syndicale sont toujours de mises, même en période de pandémie. 

Nous n’en appelons pas à l’État, la “startup-nation” de monsieur Macron et les gouvernements avant lui ont toujours chouchouté les capitalistes de “l’or gris” et autre adeptes de “silver economy” qui consiste à faire du profit sur la dépendance des personnes âgées et sur nos bas-salaires.

Nous en appelons à vous les collègues : Encore et toujours, témoignons de la situation dans nos établissements ! Nous le devons aux résident-es et aux collègues qui ont perdu la vie au travail. 

Organisons-nous à l’intérieur et à l’extérieur Korian, regroupons-nous pour imposer un changement en profondeur de société et ne plus subir le manque d’effectif, le manque de matériel et les bas salaires ! 

Forçons Korian à renoncer à verser des dividendes, cette année et les suivantes ! Pas de profit sur le dos des personnes âgées dépendantes !

Contactez SUD Santé Sociaux !


1 réflexion au sujet de “Korian, c’est la honte”

  1. Je n’ai trouvé qu’une solution : la démission après près de 8 ans de bons et loyaux services et seulement 2 jours d’arrêt maladie. J’aime mon métier, profondément, au point d’accepter comme nombre d’entre nous d’être mal payés, (mal considérés parfois), parce que ce n’est pas ça qui nous guide (contrairement aux actionnaires). J’ai fini d’y croire, du moins chez Korian. Je vais trouver ailleurs avec, sinon de meilleures conditions de travail et plus de respect, au moins un peu plus de personnel. Peut être y trouverais-je même les valeurs phares telles que Transparence, Bienveillance, Initiative et Responsabilité vantées par Korian ; ces mots qui auront peut être enfin un sens et ne seront pas seulement là pour faire propres et rassurants. Tant que Korian trouvera du personnel, rien ne changera, seul le boycott pèsera sur l’ARS et autres institutions qui préfèrent fermer les yeux, voire ne pas chercher à savoir, tant les enjeux économiques sont importants. Effectivement, honte à eux aussi qui cautionnent et donc sont complices.

Réagir, demander conseil, transmettre une info, ou nous contacter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s