Conditions de travail, liberté syndicale

L’erreur est humaine, persévérer est diabolique

Nous étions revenu longuement sur la décision de l’inspection du travail fin avril. Elle avait refusé le licenciement de notre déléguée syndicale et nous nous en étions félicité.

Errare korianum est

Depuis ça bouge à Korian villa d’Azon ! La directrice de l’établissement prépare ses cartons et les périmètres d’intervention du directeur régional et des ressources humaines de secteur ont été réduits. On nous parle de motifs personnels. On cherche encore une manière diplomatique d’écrire “Mais bien sûr”.

Car le scénario d’une enquête à charge contre nos déléguées se confirme peu à peu. Des témoignages concordants enfoncent le clou sur la manière dont auraient été obtenus les éléments contre Khadija : à la demande de la direction.

De notre côté, des plaintes ont été déposées pour entrave, diffamation, harcèlement et pour menace à l’égard d’une enfant d’une déléguée du personnel.

L’UNSA Korian, qui a participé activement à “l’enquête” bras dessus bras dessous avec la direction, n’a pas jugé bon de réagir : pas de réponse, ni de communiqué. Nous laissons les salariées seul-es juges.

Perseverare diabolicum !

Malgré tout, la Direction Générale de Korian reste droit dans ses bottes et fait le choix de l’entêtement : nous avons eu la confirmation ce 10 mai que Korian va demander l’autorisation de licenciement à la ministre du travail, madame Pénicaud. Nous sommes donc repartis pour une enquête interne. Deux autres de nos déléguées syndicales ont aussi subi une sanction disciplinaire sur des motifs que nous considérons abusifs. Là encore, nous passerons par la case prud’hommes. Nous interpellerons la nouvelle direction à ce sujet.

Autorisation de licenciement de Gaël Quirante, La Ministre attaque le syndicalisme de lutte

Un communiqué des camarades de SUD PTT – à retrouver sur sudptt.org

Nous sommes prêt-es au rapport de force. Il sera juridique, pénal, médiatique, syndical et dans les urnes ! Il se fera avec vous, en intersyndical, à l’intérieur et à l’extérieur de la boîte. Ces pratiques doivent cesser !

On ne va pas se laisser étouffer alors que nous dénonçons nos conditions de travail et donc les conditions de prise en charge de nos ainé-es !

Notre collègue est toujours en arrêt, mais la première décision de l’inspection suspend le licenciement, elle reprendra donc le travail à l’issue de son arrêt. Il faudra lui souhaiter le meilleur accueil. En attendant que la ministre se positionne rapidement en refusant son licenciement, on a une campagne électorale et des luttes à mener !

Élections professionnelles à Korian : pour nos droits, nos salaires, des effectifs et pour une prise en charge de qualité pour nos ainé-es !

notre page de campagne SUD Santé sociaux

Réagir, demander conseil, transmettre une info, ou nous contacter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s